Bandeau

L'entretien avec l'élève et la mise en place d'un projet personnalisé

mis à jour le 01/02/17

Centrons-nous sur l’élève

  • pour comprendre ses difficultés
  • pour l’aider à les comprendre
  • pour y remédier

au moyen de l’entretien qui débouche sur un projet avec l’élève.

L'entretien

Un entretien pour quels élèves ?

Il s’adresse tout particulièrement aux élèves dont les difficultés alertent l’enseignant et dont il a mentionné la situation en équipe.

Quels sont les objectifs de l’entretien ?

  • Mieux comprendre ce que l’élève perçoit de ses difficultés et comment il les ressent.
  • Mieux comprendre les difficultés, les vérifier.
  • Aider l’élève à les identifier et à repérer ses domaines de réussite, l’aider à hiérarchiser ses difficultés.
  • Montrer à l’élève la mobilisation de l’enseignant. 
  • Rassurer l’enfant par rapport à ce qu’est apprendre (surmonter des difficultés) et sur ses capacités à progresser.

Mobiliser l’élève

Qui mène l’entretien ?
L’entretien est mené si possible par l’enseignant de la classe ; il peut aussi l’être par le directeur, un autre enseignant connaissant l’enfant, par exemple lorsque l’enseignant actuel est un remplaçant, un membre du RASED, tout professionnel de la pédagogie ayant établi ou susceptible d’établir une relation de confiance avec l’élève.
Parfois la présence d’une deuxième personne sera jugée utile pour un entretien conjoint.

Où mener l’entretien ?

La classe peut-être, mais un autre lieu peut être préférable. L’aspect symbolique du lieu a son importance.

Quand mener l’entretien ?

Un temps trop court ne permettra pas d’approfondir la relation avec l’élève ; un temps trop long peut entraîner un malaise de la part de l’enfant ; d’où cette durée indicative : de 10 à 20 min. Cet entretien peut se dérouler pendant les acticités pédagogiques complémentaires.

Comment commencer l’entretien ?

Pour commencer, on expliquera à l’élève l’objectif de l’entretien, en évitant tout flou ou imprécision susceptibles de créer de l’anxiété.

Cet entretien est un temps d’échange afin que l’enseignant comprenne comment il va pouvoir aider l’élève à mieux apprendre.
Une attention particulière est à porter au ton de l’entretien : un ton trop léger peut banaliser, un ton dramatique ou autoritaire peut inhiber.
On évitera d’induire les réponses ; on acceptera l’absence de réponses et les silences.

L’entretien se conduit aussi en fonction de la personnalité de l’élève, de son parcours scolaire, de son contexte personnel...
 Pendant l’entretien, on pensera à rassurer l’enfant si c’est nécessaire, à l’encourager, à accueillir ses réponses avec un intérêt manifeste.

▲ Haut de page

Questionner

Quelles questions poser ?

 Les questions générales de départ servent d’introduction avant d’aborder les questions centrales de rapport à l’apprentissage.

Sur l’école et le travail scolaire en général

  • Comment te sens-tu à l’école ? Est-ce que cela change ou est-ce toujours pareil ?
  • Est-ce que tu aimes aller à l’école ?
  • A quoi sert l’école pour toi ?
  • Qu’est-ce qui te plaît le plus à l’école ?
  • Qu’est-ce que tu aimes le plus faire ?
  • Qu’est-ce que tu préfères apprendre à l’école ?
  • Qu’est-ce qui te plaît le moins à l’école ?
  • Quelles sont les matières où tu réussis le mieux ?
  • Et parmi les différentes matières (les citer) ? Et le sport ? Les éventuels ateliers ?
  • Quels sont les moments dans la journée de la classe ou dans l’année que tu aimes particulièrement ?
  • Quels sont ceux que tu aimes le moins ?
  • Et en récréation, à quoi joues-tu ? Toujours avec les mêmes camarades ?
  • As-tu des copains dans la classe ?
  • Dans d’autres classes ?
  • Après l’école, comment se passe le travail à faire à la maison ?
  • Pratiques-tu un sport ou une autre activité après l’école ?
  • À l’école, qu’est-ce qui est facile pour toi ?
  • Qu’est-ce que tu réussis ?
  • Où fais-tu des progrès ?
  • Qu’est-ce qui est difficile ?
  • Qu’est-ce qui te fait le plus progresser ?
  • Quel est le compliment qui te fait le plus plaisir ?

Sur les réalisations de l’élève dans les domaines où l’enseignant repère des difficultés

Préciser à l’élève qu’il ne va pas avoir à refaire des activités de la classe : ce qui intéresse l’enseignant est que l’élève lui explique comment il s’y prend quand il les fait, ce qui intéresse l’enseignant est de comprendre un peu mieux "ce qui se passe dans sa tête".

À partir d'évaluations  :

  • Quel est ton avis sur ces évaluations ? A ton avis à quoi servent-elles ?
  • Qu'est-ce que tu as ressenti au moment des évaluations ?
  • Comment les as-tu trouvées ? Faciles ou difficiles ? Longues ou courtes ?...

 À partir d’autres réalisations de l’élève ou un document que l’enseignant a sélectionné (évaluations, cahier quotidien) :

  • Qu'est-ce que tu as su faire le mieux ?
  • Qu'est-ce que tu as su faire le moins bien ?
  • Montre-moi le ou les exercices qui t’ont semblé faciles ? Ou difficiles ?
Proposer à l’élève à partir de quelques exercices qu’il a échoués, réussis ou laissés sans réponse, un questionnement permettant d’expliciter les procédures, les démarches :
  • pour solliciter des descriptions des procédures :
    • Comment sais-tu que …?
    • À quoi reconnais-tu que… ?
    • Que fais-tu quand… ?
    • Comment t’y prends-tu pour … ?
    • Peux-tu m’expliquer comment… ?
    • Si tu avais à le refaire, comment t’y prendrais-tu ?
  • pour aider à la précision des descriptions :
    • Quand tu …... tu t’y prends comment ?
    • Par quoi commences-tu ?
    • Peux-tu dire ce que tu as compris de la consigne ?
  • pour aider à la prise de parole quand elle est peu aisée :
    • Quand tu dis je n’ai rien fait ou c’était trop difficile, comment savais-tu que c’était trop difficile ?
    • Montre-moi comment tu fais pour… ? (au lieu de "Explique-moi ce que tu as fait").
    • Qu’est-ce qui peut t’aider à … ?
    • Qu’est-ce qui pourrait t’aider : personne, documents, outils …?

Le questionnement s’arrête lorsque l’enseignant aura obtenu les réponses aux questions qu’il se posait sur le fonctionnement de l’élève face à la tâche, en situation de réussite ou de difficulté.

▲ Haut de page

Conclure

Le maître reprendra les points essentiels mentionnés et en particulier des paroles de l’élève depuis le début.

Il demandera à l’enfant s’il est d’accord avec ce résumé.

  • Soit l’enseignant a besoin de faire le point sur la situation de l’élève au vu des éléments qu’apporte l’entretien : dans ce cas, il dit qu’il va réfléchir à la façon de mieux le faire progresser à partir de cet échange et qu’il lui en fera part.
  • Soit l’enseignant enchaîne sur le projet d’aide : compétences prioritaires à travailler/modalités de personnalisation, etc.

Enchaîner sur le projet d'aide

L’enseignant explique l’aide proposée

  • Nous (si plusieurs collègues sont concernés), avec…, nous avons pensé…
  • J’ai pensé pour toi à un projet pour t’aider à mieux réussir à l’école »…
  • Tout ce que nous venons de dire m’aide à voir plus clair dans le programme que je te propose.

Suit la présentation des grandes lignes du programme. Cette présentation peut aussi se faire lors d’un autre entretien...

  • Qu’en penses-tu ? Cela peut-il t’aider ?
  • Crois-tu que quelque chose ou quelqu'un pourrait t'aider (à l’école, à la maison...) dont nous n’avons pas encore parlé ?

Le projet peut s’accompagner d’un document pour l’enfant avec en termes simples une transposition du PPRE des professionnels.

Si nécessaire, on fixera la date de la prochaine rencontre (avec sa famille, son enseignant ou autre…).

Prolonger la réflexion

Pour prolonger la réflexion

  • "L’entretien d’explicitation pour explorer les difficultés", Graig AME 33, Les Cahiers pédagogiques, dossier "Travailler avec les élèves en difficulté", n°480, mars 2010
  • L’entretien d'explicitation, Pierre Vermersch, ESF éditeur, 1994 (nlle édition 2006)
  • Site du Groupe de Recherche sur l'Explicitation

image gre

L’entretien avec l'élève permet de faire le point sur la situation, sur les apprentissages, sur le parcours de l’élève.

Bien d’autres occasions permettent d’organiser le dialogue sur la tâche donnée, permettant d’expliciter procédures et incompréhensions et de faire prendre conscience à l’élève de sa démarche et des stratégies pour réussir.

Enregistrer

Enregistrer