▼ Navigation | ▼ Contenu | ▼ Recherche | ► Glossaire

Rechercher

Prévention de l'illettrisme : les interventions

mis à jour le 01/02/12

Ouverte et présidée par M. Michellet, directeur de l'académie, animée par M. Germain, enseignant-chercheur à l’université Paris-Descartes et close par M. Lefeuvre, IA-IPR responsable de la mission académique pour l’éducation prioritaire, cette journée a été ponctuée de nombreuses interventions d’universitaires, d’enseignants-chercheurs et d’enseignants dont celle de M. Bentolila, linguiste. Ce rendez-vous était organisé autour de 3 thématiques : - la difficulté dans la maîtrise de la langue chez certains élèves du collège. - l’apprentissage du vocabulaire - le dispositif "Réseau des Observatoires Locaux de la Lecture" (ROLL).

Ouverture de la journée académique par M. Michellet, directeur de l'académie

Maîtrise de la langue au collège et les difficultés des élèves

  • Danièle Manesse, professeure de sciences du langage de Paris 3, aborde les aspects de  l’apprentissage de la grammaire, enseignement indispensable surtout auprès des élèves des milieux populaires.
    DOC - Document Microsoft Word Résumé de l'intervention
  • Monique Touzin, orthophoniste au CHU du Kremlin-Bicêtre, présente la problématique distincte qu’est la dyslexie et ses adaptations pédagogiques en réponse aux besoins particuliers des élèves concernés.
    PDF - format de document portable Diaporama
  • André Ouzoulias, professeur à l'université de Cergy et à l'IUFM de Versailles, propose des outils didactiques et pédagogiques  pour l’apprentissage de la lecture et plus généralement de la langue.
    PDF - format de document portable Diaporama et DOC - Document Microsoft Word Bibliographie

D. Manesse et A. Ouzoulias

Intervention de M. Bentolila

bentolilaAlain Bentolila ouvre l’après-midi en replaçant la journée dans le cadre plus général de la lecture et des enjeux d’un apprentissage continué de la lecture au début du collège. Il insiste sur le rapport entre les interprétations singulières de chaque lecteur et le respect des directives de l’auteur. Le lecteur doit consentir aux contraintes du texte. Il s’agit d’une question de probité intellectuelle (droits et devoirs vis-à-vis de l’auteur et du texte).

L’apprentissage du vocabulaire 

  • Brigitte Marin, maître de conférences en littérature et langue françaises traite de la place de l’apprentissage du vocabulaire dans l’articulation entre l’oral et l’écrit et de l’enrichissement mutuel entre lecture et écriture.
    Diaporama
  • Micheline Cellier, maître de conférences à l’IUFM de Montpellier, insiste sur l’importance de l’apprentissage du lexique dans la lecture. Elle présente une démarche permettant de mettre en place un apprentissage systématique du vocabulaire (décontextualisation puis recontextualisation) et un outil (sous forme de fleur) permettant de récapituler, en le classant, le vocabulaire rencontré.
    PPT - document Microsoft PowerpointDiaporama
  • Elizabeth Calaque, docteur en linguistique à l’université Stendhal de Grenoble, présente ses travaux de recherche sur la « collocation » : organisation lexicale du lexique mental et importance de l’approche par les mots construits (affixes) qui permet un apprentissage transdisciplinaire et cumulatif du lexique.
    DOC - Document Microsoft WordDocument

marin

Le réseau des observatoires locaux de la lecture 

  • Bruno Germain présente le dispositif et ses objectifs :
  • donner aux enseignants les moyens d’une pédagogie plus efficace et cohérente de la lecture ;
  • favoriser sa maîtrise chez tous les élèves et plus particulièrement chez les élèves fragiles linguistiquement.
  • Mickaëlle Goudé, professeure de Lettres au collège d’Aunay sur Odon dans le Calvados, présente ce qui a conduit l’établissement à mettre en place le ROLL, l’organisation qui a prévalu, les bénéfices mais aussi les contraintes.
  • Michel Savy présente le nouveau site ROLL et ses fonctionnalités.

goudé

Clôture de la journée

Hervé Lefeuvre, responsable de la mission pour l’éducation prioritaire, conclut la journée en insistant sur cinq points qui fondent l’accord de partenariat entre l’académie de Paris et l’université Paris-Descartes :

  • un réseau d’acteurs de terrain outillés et accompagnés ;
  • une caution universitaire notamment en termes de recherches et de propositions d’actions ;
  • un dispositif intégré dans la vie des classes et non pas un dispositif externe de plus ;
  • un dispositif qui s’adresse à tous et non un dispositif restreint à un certain profil d’élèves ;
  • une pratique du ROLL incluse dans l’école du socle commun (lien étroit cycle 3 – cycle d’adaptation).

M. LefeuvreM. Lefeuvre rappelle enfin que l’académie de Paris met à disposition, dans le cadre de ce partenariat, une importante enveloppe d’heures supplémentaires, un accompagnement par la DAFOR des enseignants ainsi que la mise à disposition d’une coordonnatrice à temps plein pour le suivi du ROLL.