Bandeau

Atelier vidéo en classe d'italien

image clap, libre de droit Un exemple de mise en place d'un atelier vidéo en classe d'italien. Retour sur expérience.

Descriptif projet

L'atelier que nous présentons ici a été réalisé avec des lycéens de l'académie d'Amiens dans le cadre d'une webTV créée par des lycéens italiens www.spleenwebtv.it *.

L'objectif était de créer un reportage en classe avec les élèves français afin qu'il soit diffusé sur cette webTV. Nous avons choisi de présenter des monuments/lieux parisiens en italien. Le tournage a donc eu lieu à plusieurs endroits de la capitale.

Public concerné

1ère LV3

Effectif

Une dizaine d'élèves

Matériel requis

Le matériel a été prêté par l'association partenaire du projet (camescope, micros, clap, projecteurs, ordinateurs portables, etc.).

Salle informatique (pour la préparation du tournage).

Étapes du projet

  1. Préparation du tournage (4 séances)
  2. Journée de tournage à Paris
  3. Montage (4 séances)

Association partenaire

Association de création vidéo Yakamovie.

Voir la vidéo

* SpleenwebTV est une webTV créée par des lycéens de la ville d'Asti (Piémont). Leur travail est encadré par des enseignants et le projet est soutenu par la Provincia di Asti.

Préparation tournage

Première séance

Présentation du projet aux élèves en présence de l'intervenante de l'association. Cette dernière leur présente le matériel qui sera mis à leur disposition et leur explique les règles à respecter lors d'un tournage.

Elle leur transmet également quelques notions de base d'analyse de l'image (plans/mouvements de caméra). C'est l'occasion pour le professeur d'italien de donner aux élèves l'équivalent de ces notions en italien. Ce document peut servir de support.

Certaines expressions du type "Ciak!", "Motore!", "Azione!" sont également introduites auprès des élèves puisqu'elles devront être prononcées en italien le jour du tournage.

Deuxième séance

Les élèves travaillent par deux. Chaque binôme présentera un monument ou lieu (Jardin du Luxembourg, Notre Dame, Sorbonne, Panthéon).

Dans un premier temps les élèves doivent effectuer un travail de recherche sur internet sur le monument/lieu qu'ils ont choisi de présenter. L'objectif n'est évidemment pas d'être exhaustif mais au contraire d'aller à l'essentiel, d'être percutant.

Pour guider les élèves on peut élaborer une petite fiche de ce type :

  • Date de création
  • Auteur/fondateur
  • Quelques chiffres
  • Quelques grandes dates/grandes étapes de la vie du monument
  • Une anecdote

L'objectif à la fin de cette séance est que les élèves aient rédigé un court paragraphe en italien sur le monument/lieu qu'ils devront présenter.

Troisième et quatrième séances

Lors de ces deux dernières séances les élèves doivent mettre en forme le fruit de leurs recherches de la séance précédente.

On peut imaginer plusieurs manières de faire mais en ce qui nous concerne les élèves ont choisi la plupart du temps de faire des interviews à deux devant la caméra : l'un pose les questions (le "journaliste") et l'autre y répond. Ils préparent donc un dialogue à partir des informations  qu'ils ont récoltées et doivent également réfléchir à la mise en scène (qui entre en premier dans le champ, mimiques, exclamations de surprise ou d'enthousiasme, etc.).

Contrairement à un exercice d'interaction orale en classe, nous avons choisi de laisser peu de place à l'improvisation car le jour du tournage le temps est compté, le stress peut amener les élèves à recommencer plusieurs fois la même prise et le fait d'avoir un texte appris par coeur (comme des acteurs !) les rassure.

Il peut y avoir également un "journaliste-présentateur" du reportage. Dans ce cas il faut réfléchir à ce qu'il dira entre les présentations de chaque monument.

Tournage

La journée de tournage passe très vite. C'est pourquoi nous avons choisi des monuments/lieux géographiquement proches : Notre Dame, la Sorbonne, le Jardin du Luxembourg, le Panthéon.

Il faut que les élèves aient bien appris leurs textes. Les rôles doivent également être bien répartis :

Exemple :

Monument Notre Dame

  • Qui est derrière la caméra ?
  • Qui est devant la caméra ?
  • Qui s'occupe du clap ?
  • Qui s'occupe de demander gentiment aux passants de faire un petit détour pour ne pas passer devant la caméra ?
  • Qui tient le parapluie en cas d'intempéries (il faut tout prévoir !)

L'idéal est que les rôles tournent et que chacun manipule la caméra au moins une fois.

Les expressions du types "ciak!", "motore!", "azione!" sont prononcées en italien.

A savoir

Dans certains lieux, il est interdit de filmer pour un autre usage que le strict usage personnel. Nous en avons fait l'expérience au Jardin du Luxembourg. Ce n'est pas très grave (nous avons donc filmé à l'extérieur, devant les grilles) mais il faut le savoir et en avertir les élèves.

Montage

Il s'agit de l'étape la plus technique et le professeur d'italien intervient dans une moindre mesure, sauf s'il choisit de travailler seul, sans l'intervention d'un professionnel. C'est tout-à-fait possible en utilisant un logiciel simple de montage vidéo. Cependant la qualité du travail sera moindre, surtout si l'établissement ne dispose pas d'un matériel vidéo de qualité.

Le professeur d'italien a quand-même un rôle important à jouer dans le montage, notamment au niveau de la correction de la langue dans telle prise par rapport à telle autre.

On peut également demander aux élèves de sous-titrer le reportage. C'est un travail long et fastidieux mais qui entraîne les élèves à l'exercice de la traduction.

Les musiques sont également importantes, c'est l'occasion de découvrir quelques artistes italiens.

Évaluation

L'évaluation des élèves a été menée selon des critères déterminés avec l'intervenante et précisés ci-dessous.
Le total des points constitue une note sur 20. On remet une fiche de notation à chaque élève.

Tournage

  • S'adapter à l'outil technique (2 points)
  • S’intégrer à une équipe de tournage (2 points)
  • Investissement personnel (1 point)

Montage

  • Compréhension et mise en application des consignes (2 points)
  • Créativité (1 point)
  • Respect du matériel (1 point)
  • Sous-titres (2 points)

Langue

  • Préparation de l’interview/l’intervention (2 points)
  • Correction de l’expression lors du tournage (2 points)
  • Intonation/prononciation lors du tournage (2 points)
  • Mémorisation du texte (1 point)
  • Accentuation/Prononciation (2 points)