Bandeau

École des Hautes Études en Sciences Sociales

La formation et la recherche en Sciences Sanitaires et Sociales. Une formation de haut niveau dans le champ d’étude des politiques et interventions sociales : le master Santé, Populations, interventions Sociales (SPPS), de l’école des hautes études en sciences sociales (EHESS).

L'inscription

Les modalités d'inscription pour ce cursus libre :

 A l’EHESS outre les étudiants inscrits pour la préparation d'un diplôme comme le Master SPPS, le diplôme de l’EHESS ou en études doctorales, l'École accueille des élèves libres ou des auditeurs libres.
Ainsi il est possible pour toute personne intéressée par ce champ d’étude ou en fonction de l’actualité, de suivre un ou plusieurs séminaires dispensés par cet établissement tourné vers la recherche, sans nécessairement suivre une procédure d’inscription classique.

L'élève libre 

L'élève libre est celui qui désire suivre les séminaires de l'École en y étant officiellement inscrit. Il ne prépare pas de diplôme et selon la réglementation nationale ne bénéficie d'aucun des avantages sociaux accordés aux étudiants, mais il paye des droits et il lui est délivré une carte d'élève libre. Le candidat n'est toutefois pas tenu de fournir un projet de recherche, mais il est invité à exposer les motivations de son choix à l'enseignant sollicité.

Auditeurs libres

L'auditeur libre est un étudiant qui désire simplement participer aux séminaires de l'École, sans y être inscrit officiellement. Il lui suffit pour cela d'obtenir l'agrément du ou des enseignants concernés. Les enseignements de l'École ne sont pas des cours "libres et publics" comme peuvent l'être, par exemple, ceux du Collège de France. Si aucune inscription administrative n'est exigée des auditeurs libres, il est indispensable qu'ils se présentent à l'enseignant choisi et obtiennent son accord avant le début des cours. 

Présentation du master SPPS

Le master fournit les outils méthodologiques et conceptuels qui permettent de mieux comprendre les dynamiques des relations entre santé, population et politiques sociales, d’analyser les origines des systèmes de protection sociale européens ainsi que leur crise récente et de saisir dans une perspective plus largement internationale les enjeux des politiques qui ont la vie et le vivant pour objet.

 

Les champs de la santé, de la population et des politiques sociales sont au cœur de l’action des Etats contemporains. Tandis que les systèmes de protection sociale sont en crise, les régimes de politiques sociales sont en cours de redéfinition. Les institutions médicales et sociales sont appelées à se recomposer pour prendre en charge santé, santé mentale et handicap tandis que les frontières du normal et du pathologique, des âges et des limites de la vie, du naturel et du technique, du médical et du social, sont déplacées. Parallèlement, les phénomènes populationnels d’allongement de la vie, de baisse de la natalité, de modification des structures familiales, d’accroissement de la part des familles recomposées ou monoparentales, et d’amplification des migrations mettent en jeu des politiques démographiques et économiques nationales et internationales visant à les adapter ou à les réguler.

Les enseignements de sciences sociales proposés s’attachent à saisir la production et la problématisation des faits sociaux et des politiques touchant à la santé et aux populations. Ils étudient la fabrication et le changement des savoirs, des classifications, des normes, des idéologies et des institutions dans ces champs spécifiques. Ils analysent les formes de gouvernement impliquant Etats, société civile, agences publiques, organisations internationales, professions de santé, industries du médicament et du vivant. Ils étudient encore les formes de mobilisation collective, de regroupement mutuel ou les régulations au sein des communautés locales et de la famille. Les processus de mondialisation touchant populations, innovations biomédicales et santé sont abordés. Le master offre des enseignements historiques et socio-historiques qui permettent de suivre le déploiement et les changements des politiques de santé et de population depuis l’époque moderne.

Pour appréhender ces questions, le master SPPS a pris le parti de réunir des enseignements pluridisciplinaires (démographie, histoire, anthropologie, sociologie, droit et science politique), proposant un accès raisonné à des connaissances relevant de savoirs et de champs divers, et trop fréquemment fragmentés. Il intègre un perfectionnement en langues étrangères et en techniques quantitatives.

Quelques séminaires proposés :

Analyse des politiques sociales et sanitaires:

Pap Ndiaye, maître de conférences à l’EHESS

Carinne Vassy, maître de conférences à l’Université de Paris XIII

 

Ce séminaire présente des analyses de politiques publiques dans le domaine sanitaire et social, à partir d’exemples français et nord-américains, et parfois des comparaisons internationales. Les perspectives sont celles de l’histoire, de la sociologie et de la science politique. Les enseignants présentent des concepts utilisés par des auteurs classiques et contemporains dans ces disciplines, et les étudiants sont invités à faire des exposés sur des cas, en résumant et commentant des publications scientifiques.

Parmi les thèmes abordés, on relève :

  • · l'assistance sociale aux États-Unis et en Europe au XXe siècle ;
  • · la santé publique et les catégorisations ethno-raciales en comparaison franco-américaine ;
  • · l’action de l’administration française lors des récentes crises sanitaires ;
  • · les mobilisations associatives de malades ;
  • · les dispositifs pour faire participer les citoyens à l’élaboration des politiques publiques.

 

Politiques sociales et sanitaires: pauvreté et assistance

Corinne Lanzarini, maître de conférence à l'Université XIII

Introduction à la sociologie de la pauvreté et de l'exclusion et aux politiques d'assistance en France. On s'intéressera à l'évolution historique des formes et des conceptions de la pauvreté en France ainsi qu'à l'évolution des modalités de prise en charge et de traitement social des populations désignées.

On portera également attention aux différents acteurs en charge de la mise en oeuvre des politiques d'aide sociale - particulièrement les travailleurs sociaux - ainsi qu'à leurs relations avec les bénéficiaires.