Bandeau

Le BTS Diététique, c'est quoi ?

  • La formation dure deux années et comprend 20 semaines de stages en milieu professionnel.
  • En première année, les études ont essentiellement pour objet l'alimentation des bien-portants dans le milieu familial et dans les collectivités et en deuxième année, l’alimentation des malades.

Enseignements théoriques

  • Biochimie-biologie : connaissances et les techniques d'analyse indispensables à la compréhension des enseignements professionnels
  • Nutrition et alimentation : connaissance des aliments, droit de l'alimentation, étude des besoins nutritionnels et des rations alimentaires des différentes catégories d'individus (enfants, femmes enceintes, personnes âgées) compte tenu de l'état psychologique, du mode de vie
  • Diététique et affections pathologiques : diététique préventive, diététique curative
  • Techniques culinaires classiques et impératifs nutritionnels et gastronomiques.

Stages

L'étudiant en BTS diététique effectuera au moins vingt semaines de stages dans des collectivités, organismes ou structures présentant des activités en nutrition et en diététique durant les deux années de formation dont :
• en 1ère année, 6 semaines en restauration collective
• en 2ème année, 10 semaines de diététique thérapeutique et 4 semaines de stage au choix de l'étudiant.

Admission en BTS Diététique 

Le BTS est ouvert aux candidats titulaires :

  • du baccalauréat
  • ou d’un diplôme classée ou homologué au niveau IV
  • ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires
  • ou ayant accompli la scolarité complète conduisant à l’un des diplômes précités.

Et ayant satisfait à un examen sur dossier.
Des pré-requis scientifiques sont demandés, et le niveau d’exigence théorique est élevé. Une année de mise à niveau scientifique de type universitaire ou par correspondance avec le CNED (Centre Nationale D’études à Distance) peut faciliter l’admission.
La procédure d’inscriptions passe par le site : www.admission-postbac.fr

AFDN - Centres de formation

Arrêté de 1997- annexe I : Savoirs associés

Arrêté de 1997-annexe III : Horaires

Le site du CNOUS

Il comprend 6 épreuves écrites et orales dont une présentation et une soutenance de mémoire, ainsi qu’une épreuve professionnelle de synthèse qui comprend une étude de cas (épreuve écrite de 3 heures) et une mise en œuvre de techniques culinaires (épreuve pratique de 3 heures 30).

Les épreuves du BTS diététique sont :

  • biochimie-physiologie (coeff. 2)
  • connaissance des aliments ( coeff.2)
  • bases physiopathologiques de la diététique (coeff. 3)
  • économie et gestion (coeff. 2)
  • une épreuve professionnelle de synthèse : étude de cas (coeff. 2,5), mise en oeuvre de techniques culinaires (coeff. 2,5)
  • la soutenance d'un mémoire (coeff. 3).


Le diplôme est délivré aux candidats ayant obtenu une moyenne générale d’au moins 10/20.

Arrêté de 1997-annexe I : Unités constitutives

Arrêté de 1997-annexe VI : Tableau de correspondance d’épreuves et d’unités

Arrêté de 1997-annexe IV : Règlement d’examen

Arrêté de 1997-annexe V : Définition des épreuves ponctuelles et des situations d’évaluation en cours de formation

Définition d'un diététicien 

  • « Est considérée comme exerçant la profession de diététicien toute personne qui, habituellement, dispense des conseils nutritionnels et, sur prescription médicale, participe à l'éducation et à la rééducation nutritionnelle des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l'alimentation, par l'établissement d'un bilan diététique personnalisé et une éducation diététique adaptée.
  • Les diététiciens contribuent à la définition, à l'évaluation et au contrôle de la qualité de l'alimentation servie en collectivité, ainsi qu'aux activités de prévention en santé publique relevant du champ de la nutrition. » art.14, loi du 30 janvier 2007.
  • La profession a célébré ses 50 ans en 2004. Une réforme des études est actuellement en cours.

 

Titre de diplôme protégé

Seules peuvent exercer la profession de diététicien et porter le titre de diététicien, accompagné ou non d'un qualificatif, les personnes titulaires du diplôme d'Etat.

Enregistrement auprès du répertoire ADELI

Les diététiciens sont tenus de faire enregistrer sans frais leur diplôme, certificat, titre ou autorisation auprès du répertoire ADELI (ADELI signifie Automatisation DEs LIstes. Ce répertoire permet l’enregistrement des diplômes des professionnels de santé, du social et des psychologues).

Qualités

Le technicien supérieur en diététique, de par ses fonctions et ses emplois, doit présenter des qualités :

  • de communication
  • d’écoute, d’adaptation et de compréhension
  • d’esprit critique, d’analyse et de synthèse
  • d’esprit d’équipe
  • d’imagination et de créativité
  • d’organisation.

Des compétences techniques et scientifiques

  • Les compétences techniques et scientifiques de ce métier s'appuient sur la biologie et l'économie. Il veille à la qualité des aliments, à l'équilibre nutritionnel, au respect des règles d'hygiène, et peut élaborer des régimes et des menus adaptés à chacun.
  • Mais il ne s'agit pas seulement de proposer des quantités d'aliments appropriées à un régime. La plupart du temps, il doit élaborer des menus variés et équilibrés avec un budget précis, pas toujours facile à gérer.
  • Le diététicien a des compétences relationnelles.
    Dans un cadre collectif (prévention ou formation) ou de suivi individuel, le diététicien doit avoir des compétences d’écoute et de conseil. Pour accompagner une personne dans une dynamique de changement de ses habitudes alimentaires, pour l’aider à s’exprimer éventuellement sur des troubles alimentaires, le diététicien doit faire preuve de compétences du côté de l’axe relationnel : écoute, psychologie, pédagogie…
  • Le diététicien a des compétences d’organisation et de gestion.
    Le diététicien peut être, enfin, un gestionnaire capable d'organiser, voire d'animer des structures qui dépendent de collectivités publiques et privées.

 

Les 4 500 diététiciens travaillent aujourd'hui dans des domaines d'exercice très variés.

Des postes très diversifiés

  • Le diététicien a un rôle important dans le domaine de la nutrition aussi bien dans le champ thérapeutique qu’en santé publique. Il intervient en établissements de santé, dans les collectivités, le secteur libéral, l’industrie agroalimentaire ou pharmaceutique, l’enseignement, dans le domaine du sport, .... etc. La liste n’est pas exhaustive.
  • A l’hôpital, le diététicien intervient dans la prise en charge globale du patient et met en place une démarche de soin diététique adaptée à l’état de santé, aux soins ou aux interventions chirurgicales et intégrée au projet de soin global du patient.
  • Dans les collectivités, il veille à la qualité nutritionnelle et sanitaire des repas au sein des cantines, restaurants d’entreprises, foyers ou résidences pour personnes âgées.
  • Dans le secteur industriel agroalimentaire ou pharmaceutique, il participe à des travaux de recherche et de développement pour la conception de nouveaux produits ainsi qu’à des études sur la diététique ou des régimes spécifiques.
  • En libéral, il intervient sur prescription médicale pour toute prise en charge thérapeutique : surpoids, diabète, etc.... et dispense des conseils dans le cadre de l’équilibre alimentaire ou de la prévention et de l’éducation nutritionnelle.
  • Enseigner ou informer peut également faire partie de leurs fonctions.

Salaires

Dans la fonction publique, le salaire dépend du grade et de l’échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes.

le diététicien hospitalier

Diététicien de classe normale :
Début de carrière : 1371.55 €
Fin de carrière : 2117.85 €

Diététicien cadre de santé :
Début de carrière : 1751.81 €
Fin de carrière : 2748.32 €

Diététicien cadre supérieur de santé :
Début de carrière : 2442.67 €
Fin de carrière : 2951.71 €
(sources : Le Portail des métiers de la santé et du social)

En libéral, la situation est très variable. Les revenus dépendent du lieu d'exercice, de la notoriété, des honoraires pratiqués, etc.

Arrêté - définition métier

Arrêté de 1997- Annexe I : Capacités et compétences

 

 

La plupart des diététiciens exercent avec le BTS.

Après le BTS, il est possible d'enchaîner avec une licence professionnelle (bac + 3) en 1 an, principalement dans le domaine de l'agro-alimentaire, spécialités hygiène et sécurité des productions agro-alimentaires, sécurité et prévention du risque alimentaire, nutrition appliquée...

Diplômes de niveau bac + 4 et au delà :

  • différentes maîtrises de sciences et techniques (MST) donnent le titre de « cadre de la nutrition » et peuvent se poursuivre par un diplôme d’études approfondies (DEA) ou par un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS).

Il est également possible de passer les concours :

  • d’accès aux métiers de l’enseignement (CAPES, CAPET)
  • d’écoles d’ingénieurs, de commerce ou de gestion
  • de l’école des « cadres de la santé ».

 

L’association AFDN (Association Française des Diététiciens Nutritionnistes) - possibilités de poursuite d’études

En lien avec une découverte du métier de diététicien

  • Le Portail des métiers de la santé et du social (site du Ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité)
  • France 5 a mis en ligne sur son site internet un dossier sur les diététiciens. Vous pourrez y trouver un dossier assez complet et une vidéo présentant le témoignage d’une diététicienne sur son métier.
  • Deux autres sites proposent des vidéos où une diététicienne parle de son métier : le site de l'Onisep et celui du CRIPP, centre régional pour l'information sur les professions paramédicales.
  • www.mangerbouger.fr
    Le Programme National Nutrition Santé: PNNS
    Le Programme National Nutrition Santé a pour objectif général d'améliorer l'état de la santé de l'ensemble de la population en agissant sur l'un de ces déterminants majeurs qu'est la nutrition.
  • www.afssa.fr
    L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments: AFSSA
    L'ASSA contribue à l'amélioration de la santé publique, de la santé et du bien-être des animaux, de la santé des végétaux et de la qualité de l'environnement.
  • www.eufic.org
    Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation: EUFIC.
    Votre guide en matière de sécurité et qualité alimentaires ainsi qu'en santé et nutrition pour une alimentation équilibrée et un style de vie sain.

 Lieu de Formation

Lycée Rabelais
Lycée des métiers

9 rue Francis de Croisset - 75877 PARIS CEDEX 18

Tél. : 01 53 09 13 00
Fax : 01 53 09 13 13
Mél : ce.0750688r@ac-paris.fr