Bandeau

Enseignement par compétences

Le socle commun de compétences et de culture présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire. Introduit dans la loi en 2005, il constitue l'ensemble des connaissances, capacités, valeurs et attitudes nécessaires pour réussir sa scolarité, sa vie d'adulte et de futur citoyen. Les nouveaux programmes d'enseignement des cycles 1, 2, 3 et 4 ont été conçus pour permettre d'atteindre cet objectif. Cet espace a pour objectif de regrouper des documents, outils et exemples utiles aux collègues enseignant au collège et au lycée pour s’approprier les pratiques indispensables au développement et au suivi des compétences au niveau exigé en fin de scolarité obligatoire ou pour le baccalauréat, voire au-delà.

Tous les exemples ou outils présentés dans cet espace n’ont pas valeur officielle. Fournissant des pistes, ils peuvent servir de point de départ à une réflexion individuelle ou collective : à chacun d'élaborer ses propres outils qu’il pourra manier avec aisance parce qu'ils tiendront compte tout à la fois du public concerné et de sa personnalité professionnelle.

Compétence et tâche complexe

Le terme compétence est ici utilisé dans son sens général. Il ne fait spécialement référence ni à l’une des sept « grandes » compétences du livret personnel de compétences, ni à une compétence du livret scolaire.

Zoom sur quelques points d'attention :

Situations favorables aux apprentissages par compétences

L’élève est compétent s’il est capable de mobiliser ses savoirs et savoir-faire en adoptant une attitude appropriée pour répondre au problème qui lui est posé dans le cadre d’une situation nouvelle. Cela implique obligatoirement que l’élève soit mis dans une situation de faire un (des) choix au niveau de connaissances et capacités à mettre en œuvre, connaissances et capacités qu’il va coordonner les unes par rapport aux autres. C’est la tâche complexe.
Cela sous-entend que l’élève maîtrise les connaissances et capacités ou procédures de base (tâches simples).

Il est donc nécessaire de mener, en parallèle, les apprentissages des capacités dans le cadre d’une tâche simple ou cadrée, l'acquisition de  connaissances (définitions, notions) et les situations complexes. S'il convient de ne pas mettre systématiquement les élèves en situation d'échec, il n'est pas nécessaire de commencer obligatoirement par des tâches simples. Si la situation apparaît trop complexe pour des élèves en cours de formation, on peut, par exemple :

  • décomposer, avec les élèves, la tâche complexe en tâches simples, ce qui peut donner du sens aux apprentissages ;
  • fournir des aides à l'élaboration de la stratégie de résolution (démarche, connaissances à utiliser, capacités à mettre en œuvre) ;
  • fournir des aides à la réalisation pour construire leur réponse globale.

Témoignage en ligne (Eduscol)

haut de page

Evaluation des compétences

Il s’agit d’apprécier le niveau de maîtrise atteint en référence à un niveau attendu.

Pour accéder à un article complet sur l'évaluation, Evaluation : état des lieux et pistes pour mieux faire.

Quelques repères de base :

Au collège, les compétences à évaluer sont définies par le LPC. Les SVT contribuent au developpement de toutes les compétences du socle commun.

Pour le collège et la classe de seconde dans une certaine mesure, le niveau attendu en fin de scolarité obligatoire est fixé au niveau national pour chacun des items qui composent les sept compétences du socle. Ce niveau est précisé dans les Grilles de références pour l'évaluation et la validation du socle commun - palier 3 logo-pdf(31 pages).
Afin d’établir une progression dans les apprentissages, il peut être utile de définir des niveaux intermédiaires (6ème, 4ème par exemple), harmonisés au sein d’un établissement. Les items des compétences maîtrisés à ces niveaux intermédiaires pourront être mentionnés dans un outil de suivi, interne à l’établissement. On peut se référer au document d'appui Aide au suivi de l'acquisition des connaissances et des capacités du socle commun logo-pdf (16 pages).

Pour le lycée et en particulier les classes de Première et de Terminale, les compétences à développer sont précisées par les livrets scolaires des classes de Première LPremière ES et Première et Terminale S. Le niveau attendu est celui des épreuves du baccalauréat, épreuves écrites et ECE. Pour ces dernières, on peut se référer à l'espace enseignement dans lequel vous trouverez des outils pour les activités pratiques.

En cas d'évaluation binaire, un item sera évalué positivement si le niveau observé est supérieur ou égal au niveau attendu (on pourra le qualifier de "réussi"). Dans le cas contraire, on pourra considérer que l'item est "non réussi".

Si l'évaluation est réalisée dans une perspective certificative, ECE ou renseignement du livret personnel de compétences, on peut imaginer un système d'aide qui permettrait à un élève en réelle difficulté de réaliser une partie de la tâche demandée (sur l'exemple des documents de secours de l'ECE).
Les situations permettant de renseigner le LPC (niveau 3ème) doivent s’apparenter à des tâches complexes. Si un élève maîtrise un item au niveau attendu en fin de scolarité obligatoire dans une classe antérieure à la troisième, l’item évalué positivement peut être renseigné dans le livret personnel de compétences.

haut de page

Communication aux élèves

Les niveaux attendus sont à communiquer aux élèves lors des phases d’apprentissage car ils constituent des objectifs à atteindre. Il est donc important de les formuler clairement.

 

En formatif, ils peuvent être exprimés sous la forme d'indicateurs de réussite. Ils portent sur la qualité de la réponse et peuvent être utilisés de façon variable :

  • donnés à tous les élèves au cours de la réalisation de la production
  • donnés aux élèves qui le demandent pour les aider dans leur production
  • donnés aux élèves ayant réalisé la tâche demandée, afin qu’ils s’auto évaluent.

En sommatif, ils sont précisés sous la forme d'indicateurs d'évaluation. Ils ne sont normalement pas communiqués lors de l’évaluation du fait qu'ils rappellent les qualités attendues pour la réponse - normalement précisées aux élèves au cours des apprentissages.

haut de page

Conception d'une tâche complexe

Le rapport La mise en oeuvre du socle et l’évolution d’une discipline, les sciences de la vie et de la Terre logo-pdf(37 pages) coordonné par Brigitte Hazard (IGEN de SVT), montre, entre autres, que "tous les ingrédients" étaient/sont présents dans les fiches TP ou les " démarches prédéfinies et imposées par une succession de consignes ou de questions simples souvent mono-capacitaires", mais ils méritent d’être utilisés selon "une autre recette".

Concrètement, pour transformer une succession de tâches simples en tâche complexe, on peut :

  1. partir de l'activité prévue
  2. formuler une seule question, claire
  3. identifier l´objectif principal : notion à construire et/ou capacité(s) à mettre en œuvre
  4. formuler le niveau de maîtrise attendu
  5. préparer des aides à la réalisation si la tâche parait trop complexe pour certains élèves
  6. élaborer quelques indicateurs d'évaluation et/ou réussite.

haut de page

Compléments

  • document d'appui, le vade-mecumlogo-pdf (15 pages) commun aux discipines scientifiques
  • rubrique Outils (matrices d'activité, exemples de critères et d'indicateurs d'évaluation, grilles de suivi...)

haut de page

Outils et tâches complexes

Plusieurs outils sont disponibles pour aider les professeurs à concevoir des situations favorables au développement de compétences chez les élèves :

Matrices d'activité en situations d'apprentissage et d'évaluation

Ces matrices sont inspirées des documents téléchargeables sur le site EDUSCOL (fiches de préparation pour la compétnece 3), réorganisées et éventuellement adaptées aux nouvelles formulations du livret personnel de compétences ou du livret scolaire. Elle peuvent aider à structurer les activités ou évaluations proposées aux élèves et faciliter ensuite la collecte d'informations pour évaluer positivement les items du livret personnel de compétences ou du livret scolaire.
Pour le collège :

Au lycée :

Haut de page

Critères et indicateurs pour évaluer le domaine "Pratiquer une démarche scientifique"

Un critère d’évaluation est un regard que l’on porte sur l’objet évalué  ; il correspond à une qualité de cet objet.  Dans l’évaluation des compétences, les critères d’évaluation seront les différents regards que le correcteur va porter sur la production de l’élève (F. M.  Gérard – Evaluer des compétences)

Il est possible de dégager cinq critères principaux :

  • Conformité : les conventions associées à l’action sont respectées
  • Exactitude : l’information communiquée est fidèle à la source
  • Intégralité : la totalité des informations est présente
  • Pertinence : les informations communiquées sont en relation avec l’objet d’étude et permettent d’apporter un éclairage utile à la résolution du problème
  • Clarté : la production est lisible et claire

 Pour être opérationnels, les critères doivent être déclinés en indicateurs adaptés à la situation et peu nombreux (il convient donc de faire des choix ).

Seuls les indicateurs sont à communiquer aux élèves.

Démarche scientifique/démarche d’investigation/démarche expérimentale
A titre d'exemples, dans  le document "critères et indicateurs", sont proposés des exemples d’indicateurs pour chacune des capacités mentionnées dans les grilles de référence pour le premier domaine de la compétence 3 du socle commun – liste non exhaustive qui pourra être enrichie et adaptée par chacun.

Haut de page

Exemples de grilles de suivi

Au lycée, les élèves consolident leurs acquis de collège en classe de Seconde et, en cycle terminal, ils se préparent au baccalauréat et à la poursuite de leurs études. Le suivi devant être mené par le professeur doit lui permettre de renseigner bulletins et livrets scolaires et d'ajuster son enseignement pour satisafaire les besoins de ses élèves. Les grilles ci-dessous, plus complètes, sont destinées aux élèves. Elles sont autant de pistes à ajuster à vos pratiques et aux besoins de vos élèves.

La classe de Seconde est une classe charnière entre le collège et le lycée, les grilles ci-dessous fournissent trois pistes distinctes pour construire votre propre grille :

En classe de Première et Terminale, nous vous proposons trois exemples, logiquement tous basés sur les livrets scolaires :

Enfin, pour vous aider à organiser la progressivité des apprentissages méthodologiques au lycée, nous vous soumettons quelques réflexions sur cette progressivité issues d'un groupe de travail de l'académie de Nancy-Metz.

Haut de page

Exemples de tâches complexes

Présentation synthétique d'exemples d'activités sous forme de tâche complexe, produits par les professeurs de l'académie de Paris. Le format Word à télécharger, donnant la possibilité de modifications, engage chaque professeur à s'approprier ces activités. Certaines activités au niveau 3ème correspondent à des situations d'évaluation : l'intitulé est alors suivi de la mention (évaluation)
Consulter la liste de tâches complexes publiées sur le site académique (collège)

 Haut de page

Outils nationaux

Fiches de préparation pour la compétence 3 (novembre 2010)

Haut de page

Site académique

Espace académique dédié à la mise en oeuvre du socle dans l'académie. Il vient compléter le site disciplinaire et contient des précisions notamment sur l'évaluation et la validation des compétences en relation avec le livret personnel de compétences.

Haut de page