Bandeau

Les espaces maritimes aujourd'hui, approche géostratégique Tle option S

Niveaux : Terminale Lycée d'enseignement général
Mot(s) Clé(s) : géopolitique - géostratégie - ZEE - flux - Chine
Résumé

Anciens programes a En quoi les espaces maritimes et leurs enjeux sont ils révélateurs de la recomposition politique du monde ? *Etude au choix* inscrite dans la Question 2 : "enjeux et recompositions géopolitique du monde". Utilisation des TICE et préparation à l'épreuve orale du baccalauréat. Par Gilles Boué.ici

Chapeau

Anciens programes a Gilles Boué est professeur au lycée Hélène Boucher et membre du GIPTIC, qui a pour mission de produire des séquences pour aider à la mise en œuvre des programmes du lycée sous le pilotage de Jean-Louis Carnat, Véronique Grandpierre, Jacqueline Jalta et Jean-Pierre Lauby, tous les quatre IA-IPR de l'académie de Paris.

Les fichiers situés en bas de l'article dans l'encadré "en savoir plus" regroupent la fiche professeur détaillée, et les fichiers annexes mobilisés pour la séquence. Ils ont été présentés lors des journées d'animation autour des programmes des Terminales qui se sont déroulées à l’École alsacienne en mai 2012.

Objectifs

Le programme de Terminale option S applicable à partir de la rentrée 2012, s'intitule : "Des clés historiques et géographiques pour lire le monde".
La séquence proposée se situe dans l'étude au choix : les espaces maritimes aujourd'hui, approche géostratégique ; de la Question 2 : "enjeux et recomposition géopolitique du monde".

Objectifs de contenu

Pré requis des élèves : maîtriser les techniques de base suivantes : de la cartographie (croquis et schémas), d’un logiciel de traitement de données, de la recherche  raisonnée sur Internet, être un utilisateur régulier de l’ENT( outils d’échange de fichiers, visite régulière du blog de classe).

Notions : géostratégie, littoralisation, métropolisation, maritimisation, puissance maritime

Vocabulaire : pavillons de complaisance, « blue and Brown waters navies », Z.E.E., aquaculture, nodules polymétalliques...

Objectifs méthodologiques

Préparation à l'épreuve orale du baccalauréat

L’ensemble des capacités et méthodes attendues pour un lycéen,  est mobilisable dans le cadre de cette séquence, un des objectifs est de réaliser un travail personnel qui figurera sur la liste des sujets proposés à l’examinateur. Un intérêt particulier sera porté  sur les choix de représentation graphiques et sur la qualité de la restitution orale.

Rappel sur l'épreuve de Terminale S

Temps de préparation : 20 minutes, durée 20 minutes. L'épreuve porte sur le programme de l'enseignement facultatif d'histoire - géographie de la classe de Terminale de la série S. Le candidat choisit un sujet parmi deux proposés par l'examinateur. Les sujets portent sur les questions et les études traitées en classe, figurant sur une liste conforme au programme, signée par le professeur et le chef d'établissement et portant le cachet du lycée. Si une production personnelle a été réalisée au cours de l'année, elle peut être mentionnée sur cette liste et, dans ce cas, le candidat s'en munit. Le questionnement qui suit l'exposé du candidat peut déborder le cadre strict du sujet choisi.

La place des questions maritimes dans les programmes de géographie

La part du thème dans nos programmes récents de géographie est importante. Si le souci des localisations demeure (repères inscrits dans le socle commun),  les mers et  les océans ne sont pas abordés pour eux-mêmes, en tant qu’entités physiques. Mers et océans figurent selon trois angles d’étude, qui peuvent aussi se confondre :

  • Le cadre du développement durable : question de la gestion des ressources (exploitation et épuisement des richesses halieutiques, énergétiques, minérales) cf. programme de Cinquième ou de Seconde. L’impact du réchauffement climatique peut être aussi posé (cf. « les mondes arctiques » en Seconde).
  • Le cadre de la mondialisation : le transport maritime représente l’essentiel des flux de marchandises à l’échelle de la planète ; le nouveau programme de Quatrième invite par exemple à étudier une grande compagnie maritime. Les programmes de Première et de Terminale abordent largement le thème de la mondialisation.
  • Le cadre territorial : les nouveaux programmes de Terminale évoquent clairement les approches géostratégiques des espaces maritimes. Les études consacrées à la France dans le monde (3ème, 1ère, TST2S) ou aux mondes arctiques (2de) invitent aussi à cette réflexion. De fait, une grande puissance n’est-elle pas une puissance maritime ?

Description

Intérêt de la séquence

Le choix de cette étude permet de capitaliser les connaissances acquises en classe de seconde et de première (mondes arctiques ou territoires ultramarins de l’UE et leur développement) mais aussi d’approfondir des compétences cartographiques et de traitement de l’information tout en acquérant de nouveaux angles de compréhension du monde par l’intégration de la dimension géostratégique de la réflexion géographique.

Problématique 

En quoi les espaces maritimes et leurs enjeux sont ils révélateurs de la recomposition politique du monde ?

Déroulement

Durée : 6 heures en classe décomposées en 1h de contextualisation par le professeur quatre heures de travail dirigées en autonomie puis 1 heure de reprise et/ou de présentation de travaux.  Cette étude au choix peut se concevoir comme un travail suivi et étalé sur la durée du second trimestre.

Les élèves travaillent en groupe, en binôme et/ou individuellement. Ils doivent se confronter à différents types de documents : cartes (à différentes échelles), photographies, tableaux de données, textes à synthétiser.

Les situations d'apprentissage sont variées : prise de note individuelle, rédaction de synthèse, réalisation d'un croquis, extraction, triage et analyse de données, restitution graphique d'analyse de données, réalisation d'une Préao, dans le but final de réaliser un dossier d'étude pour sa présentation lors de l'épreuve du baccalauréat.

Ter S phases-séquence-N°3

Ter S légendes-phases

 

Phase 1

Travail sur Dossier

Chaque binôme choisit un sujet d'étude sur les trois proposés.

Les élèves ont accès à deux dossiers : un dossier commun à tous les sujets et un dossier spécifique. Ils réalisent une synthèse et un croquis.

Exemple - la Chine et la mer : croquis possible

Ter S croquisChine

 

L’étude générale introductive, permet de faire apparaître la notion de puissance maritime en mettant en avant sa relativité, tant spatiale qu’en terme d’activités concernées.

Le travail en binôme s’appuie sur une étude plus fine qui permet de nuancer l’étude générale en faisant apparaître des enjeux à différentes échelles, tout en validant des items B2I.

Phase 2

Travail individuel sur des données statistiques dans le but de définir la puissance maritime en réalisant un classement raisonné des données choisies, transformer ces données en graphique puis rédiger une synthèse à transférer dans l'espace de travail de l'ENT défini par le professeur.

L'extraction des données se fait à partir d'un fichier fourni par le professeur sur l'ENT.

Ter S données-2

Exemple de données transformées en graphique : les principales Z.E.E

données-en-graphique

 

Le travail s’appuyant sur un choix individuel des élèves permet de faire apparaître la relativité de la définition de puissance maritime, ainsi que l’importance de certaines nations, certains espaces et des déséquilibres géopolitiques liés aux espaces maritimes.

Tous les documents supports sont disponibles dans le dossier documentaire situés dans l'encadré "en savoir plus", ci-dessous.

Options