Bandeau

Aider les enfants à devenir des élèves

développement du jeune enfant L’essentiel à NE PAS OUBLIER pour aider les enfants à devenir des élèves. (par Eve Leleu-Galland, publié en mars 2012)


L’enfant, pour se construire
doit effectuer deux processus simultanément : d’une part se séparer, et d’autre part s’individuer, se distinguer de l’autre. C’est la constitution d’une « colonne vertébrale psychique ». Cela suppose des acquis :

développement du jeune enfant Tout d’abord que l’enfant prenne conscience de son corps, comme limite, comme contenant, comme contenu, comme fierté, avec une motricité qui se développe. Cela ne peut se faire que si l’enfant est investi, et qu’il reçoive toute une série de stimulations. S’il y a une carence, du fait de la discontinuité des soins, il y a une discordance. 

 

développement du jeune enfant Il faut que l’enfant s’enracine dans un espace, sa maison, son quartier, des objets reconnus.

 

 

développement du jeune enfant Il doit connaître des séquences temporelles régulières. Dans ces séquences l’enfant va inscrire des souvenirs, donc un sentiment du présent et la capacité de se projeter.

 

 

développement du jeune enfant Il doit avoir la conviction de pouvoir agir sur l’environnement, afin qu’il développe une causalité. S’il vit des événements qu’il ne maîtrise pas, cela va malmener sa maîtrise de la causalité.

 

 

développement du jeune enfant Il faut que l’enfant gère son anxiété ; il découvre qu’il est limité, mortel, il va devoir accepter de renoncer à la toute puissance de son désir. L’anxiété est nécessaire pour mobiliser des compétences, à condition de ne pas être envahi par l’anxiété. Il va « introjecter » des personnes significatives. Si ces personnes se dérobent, ce sera le désert.

 

développement du jeune enfant Puisque l’enfant ne peut pas tout réaliser, il va pouvoir imaginer la réalisation de désirs. Chez l’enfant qui a subi des carences, ce monde hallucinatoire est soit trop pauvre, soit il est submergeant ; il y a un tel manque qu’il lui faut créer des figures toutes puissantes pour se restaurer.

 

développement du jeune enfant Pour que l’enfant puisse s’enraciner, il faut qu’il développe du langage, qu’il se réalise dans des activités ludiques, symboliques. Grâce à cela il lui sera possible de se construire, de gérer son agressivité, son désir. Quand la « colonne vertébrale » est fragile, il y a une symptomatologie qui constitue un syndrome carentiel. La curiosité pour les apprentissages suppose d’installer un cadre avec des repères pour l’enfant.