Bandeau

Préparer les élèves aux épreuves écrites du bac

mis à jour le 20/01/13

Vignette Marianne Sdika et Juliette Juliette Courmont et Marianne Sdika sont membres du groupe académique LYCÉE et enseignent toutes les deux au lycée Paul Bert dans le 14e arrondissement. Elles mènent un travail commun dans leurs classes et conduisent des activités d'autoévaluation pour préparer les élèves aux épreuves écrites du baccalauréat.
Elles ont présenté la genèse et le dispositif de leur démarche le 9 janvier 2013, lors de la réunion académique : " le baccalauréat et ses implications pédagogiques", qui s'est déroulée au lycée Montaigne. Ce dispositif s'avère très efficace dès la classe de 2de dans les séances de correction des évaluations d'étude de document ou de composition en histoire et en géographie. Il peut s'avérer aussi extrêmement intéressant dans la conduite de séances d’accompagnement personnalisé.

Genèse de la démarche et émergence des besoins

Le dispositif est né en 2011-2012. Juliette Courmont et Marianne Sdika avaient chacune une classe de 1ère. Elles ont décidé de mener toute l’année des évaluations communes et une progression commune.

Leurs classes étaient très hétérogènes avec beaucoup d’élèves rencontrant des difficultés à se plier aux contraintes des nouvelles épreuves et à en cerner les exigences.

Questions à résoudre

Comment mettre en évidence les capacités mises en jeu dans l'étude critique de document et dans la composition ? Comment  conduire les élèves à se les approprier et les conduire à l’autoévaluation ?

Objectifs

  • Éclaircir les exigences des exercices en détail avec les élèves
  • Permettre un diagnostic par l’élève de ses points forts et des points à travailler
  • Élaborer des fiches d'évaluation

Dispositif mis en place

Phases

  1. Élaboration par les élèves de grilles d’évaluation par type d’exercice
  2. … qui débouche sur l’adaptation par le professeur de ces grilles  en croisant avec celle des «  capacités et méthodes »
  3. … et sur une activité de correction de copies où l’élève est en situation de correcteur

Déroulement détaillé

Phase 1

Faire le point sur les représentations des élèves au sujet des attentes des exercices de composition et d'étude de document.

Les élèves sont répartis par groupe pour élaborer une grille d’évaluation.
Les groupes sont mis en concurrence pour produire la meilleure grille qui sera retenue pour toute la classe.
Les travaux sont récupérés par le professeur qui sélectionne les propositions les plus intéressantes et les transcrit  pour les proposer à la classe lors du cours suivant.

Bilan d'étape n° 1 : les élèves ont produit une grille de composition qui fonctionne mais qui accorde la priorité à l’évaluation de la forme, ce qui n’est pas l’objectif 1er du professeur.

conclusion partielle 1

Il apparaît donc à l’issue de cette phase du travail, qu'il y a un écart entre les représentations des élèves et les attentes réelles de l'épreuve qui montre que  des objectifs communs d’évaluation sont nécessaires.

Phase 2

Élaborer une grille d'évaluation type.

Le professeur croise les premières grilles élaborées par les élèves avec les entrées des «  capacités et méthodes » des programmes du lycée

La discussion autour de la grille permet aussi de déboucher sur des conseils de méthode pour le brouillon dont la correspondance avec les capacités évaluées est mieux mise en évidence.

La grille finalisée est ensuite utilisée pour  toutes les évaluations de l’année, sur tous les exercices proposés au baccalauréat.

Extrait de la fiche type d'autoévaluation mise au point au cours de la phase 2 (Cf. diaporama de présentation situé dans l'encadré ci-dessous).

extrait de la fiche type élaborée en commun

Une grille vierge est distribuée en début de chaque évaluation. L’élève la remplit brièvement avant de rendre son devoir. Le professeur la complète pour la personnaliser et l'affiner. Cela n’alourdit pas le temps de  correction bien au contraire : il est plus rapide et plus ciblé.

conclusion partielle 2

Phase 3

Mener une activité de correction de copies où l’élève est en situation de correcteur

La démarche consiste à transcrire des extraits de copies sélectionnées en confrontant par exemple deux ou trois introductions ou des parties de développement. On peut confronter une bonne copie et une médiocre ou deux bonnes copies qui ont des modes de traitement du sujet différent.

Insister sur l’intérêt diagnostic de l’opération : le renseignement des grilles permet de cibler les compétences à travailler en priorité avec la classe.

conclusion partielle 2

Conclusion générale

Ces activités permettent aux élèves  

  • de changer de positionnement vis-à-vis des exercices
  • de se poser des questions, d'en poser
  • de s’approprier les critères d’évaluation

Ces activités permettent  au professeur

  • d’expliciter les exigences de l’examen final
  • de personnaliser la correction
  • de cibler les compétences à travailler en priorité avec la classe

Filtrer les contenus par :

Niveaux

Mot Clé

Résultats