Bandeau

Pauline Kergomard - Mars 2013

Pauline Kergomard Pauline Kergomard
Un hommage... de printemps (par Eve Leleu-Galland, publié en mars 2013)

À l’approche du renouveau de la nature, et après la journée officielle de la femme, voici un clin d’œil pour une pionnière de l’enseignement, un peu oubliée : Pauline Kergomard fondatrice de l’école maternelle en France.

A l’heure où notre école cherche un nouveau souffle dans un monde de la petite enfance qui a changé, l’évocation de cette réformatrice qui se qualifie de "féministe", mais regarde d’un mauvais œil les suffragettes trop excessives ayant tendance à "singer" les hommes, prend valeur de symbole.Illust livre Kergomard

Institutrice, puis inspectrice générale des "salles d’asile", Pauline Kergomard par petites touches, avec obstination et pragmatisme, va les transformer radicalement pour en faire une institution nouvelle qui installe une pédagogie spécifique dès 1887.

Refusant tout déterminisme social, elle souhaite donner à chaque enfant une chance égale de promotion en défendant la mixité. Ses actions les plus connues concernent le rythme de vie quotidien des petits enfants (la sieste par exemple), l’adoption d’un mobilier adapté, la confection de repas spécifiques au jeune âge des élèves. Elle insiste sur l’éducation corporelle et le jeu, et demande, dès 1905, la création d’une spécialisation pour les instituteurs de maternelle. Sachant ce qu’elle a fait pour les enfants des ouvrières, nul doute qu’elle lancerait aujourd’hui une action pour que l’école maternelle accueille bien les enfants dans leur diversité.

Un siècle plus tard on est frappé par la modernité de son approche, par son souci constant de respecter la personnalité de chaque enfant en adaptant l’enseignement. Tout démontre qu’elle cherche à "penser" un nouvel espace, à organiser un lieu sinon autonome, du moins spécifique.

C’est une forme de programme d’éducation qui naît de ces lieux-mêmes. Cette imbrication du contenant et du contenu, du lieu et du sens, de la forme et du fond est la plus belle leçon que nous pouvons retenir de l’œuvre de Pauline Kergomard.

Post-scriptum
A lire "Pauline Kergomard" de Geneviève et Alain Kergomard, Fil d’Ariane Editeur



Article en concordance

Vignette Jean-FrédéricOberlin     Une tradition ancienne