Bandeau

Disparition d'une grande figure universitaire de l’acquisition du langage

Laurence Lentin Laurence Lentin dit "au revoir" à notre monde

"Le Monde" daté du 11 juin 2013 publie l’avis de décès de Laurence Lentin. Âgée de 93 ans, résistante, cette universitaire (Paris-III) est présentée comme une "pionnière de l’étude linguistique de l’acquisition du langage".

Apprendre à parler, lire, écrire

Elle a présidé l’ASFOREL (Association de formation et de recherche sur le langage) et créé le Centre de recherche sur l’acquisition du langage oral et écrit. L’école maternelle sait ce qu’elle lui doit, notamment pour aider les enfants à apprendre à parler. Trop peu d’enseignants connaissent la richesse de ses apports.

Elle a aussi été la "tête de turc" de Liliane Lurçat, psychologue (CNRS), qui défendait la "méthode syllabique" et qui voyait en elle une ennemie, quoiqu’elle n’ait pas produit de méthode de lecture. Elle a largement attiré l’attention sur les liens entre le langage de l’enfant et sa capacité à lire, apprendre à parler lire écrire, tout cela se fait "dans un souffle" à condition que l’enseignant ait conscience des apports à faire et des acquis de ses élèves qu’il accompagne de stratégies ciblées.


A lire, ou relire tous ses ouvrages publiés chez ESF et des publications de l’ASFORE.