Bandeau

Le quartier du Louvre et du Palais-Royal : entre histoire et art contemporain

mis à jour le 15/06/13

MiniatureColonnesdeBuren On s'est désormais habitué à voir le bâtiment du musée Beaubourg et la fontaine Stravinsky conçue par Jean Tinguely et Nikki de Saint Phalle. Les polémiques liées à sa construction sont lointaines et la proximité des halles ainsi que la vocation muséale du bâtiment font plutôt de cet édifice un atout majeur du quartier. Mais tout parisien ou touriste visitant le quartier du Louvre et du Palais-Royal ressent fortement le contraste du lieu et de certaines constructions récentes. Ainsi la pyramide du Louvre, les colonnes de Buren et le kiosque des noctambules viennent-ils interpeller le regard et interroger le passant sur la place toute particulière que l'état a voulu accorder à l'architecture de notre temps, voire à l'art contemporain, dans l'espace public.

Introduction   

            On s'est désormais habitué à voir le bâtiment du musée Beaubourg et la fontaine Stravinsky conçue par Jean Tinguely et Nikki de Saint Phalle. Les polémiques liées à sa construction sont lointaines et la proximité des halles ainsi que la vocation muséale du bâtiment font plutôt de cet édifice un atout majeur du quartier. Mais tout parisien ou touriste visitant le quartier du Louvre et du Palais-Royal ressent fortement le contraste du lieu et de certaines constructions récentes. Ainsi la pyramide du Louvre, les colonnes de Buren et le kiosque des noctambules viennent-ils interpeller le regard et interroger le passant sur la place toute particulière que l'état a voulu accorder à l'architecture de notre temps, voire à l'art contemporain, dans l'espace public.

Objectifs pédagogiques

Le travail proposé aux élèves qui porte à la fois sur les "arts de l'espace" et les "arts visuels", s'inscrit également dans deux thématiques : "Art, Etats et pouvoirs" et "Art, ruptures et continuités". Plusieurs objectifs sont visés : une pratique de la langue écrite et orale avec l'acquisition d'un vocabulaire spécifique, une sensibilisation à la dimension argumentative du patrimoine urbain dans son rapport avec le pouvoir, une prise de conscience du dialogue entre ces œuvres et le lieu qui les accueille, et enfin une découverte de la richesse des interprétations qu'elles suscitent.

Modalités d'exploitations

Plusieurs pratiques sont envisageables. Si une recherche individuelle peut être demandée, il semble que le travail en groupe apparaisse comme un élément moteur pour les élèves en difficulté. On peut donc commencer par proposer aux élèves de former des équipes (de 3 à 5 élèves) en leur indiquant les sujets possibles : "la pyramide du Louvre", "les colonnes de Buren" et "le kiosque des noctambules". Ces sujets peuvent être traités par deux groupes ou bien il est possible d'opter pour une plus grande diversité afin de compléter la compréhension de l'ensemble dans lequel ces  œuvres s'inscrivent. On pourra ainsi proposer ces autres sujets : Le Louvre, le Palais-Royal, La Comédie-Française, la station d'Hector Guimard sur la place du Palais-Royal ou bien encore la fontaine de Pol Bury à côté des colonnes de Buren.

Une fois les sujets distribués, les élèves collecteront les informations et devront réfléchir à un plan. Une séance au C.D.I. permettra de guider les élèves et de vérifier que tous les aspects importants de chaque sujet seront traités. Le travail prendra alors la forme d'un petit dossier à la présentation soignée dans lequel chaque partie pourra être traitée par un élève.

Il est cependant préférable de leur donner une note commune qui les responsabilise davantage. On attendra une mise en page soignée, une organisation claire et des illustrations de qualité accompagnées à chaque fois d'une légende correcte. Ensuite, une visite d'une demi-journée sur place peut donner lieu à une série d'exposés in situ par les élèves.  On peut aussi demander aux élèves de présenter en classe chaque sujet avant de les conduire sur les lieux des œuvres. Dans cette perspective, si le diaporama de type "powerpoint" reste un outil tout à fait valable, un document de type "prezi" (http://prezi.com/) ou bien l'utilisation du logiciel "images-actives" (http://images-actives.crdp-versailles.fr/) peut s'avérer très fructueuse. La visite permettra alors de confronter la présentation faite en classe.

Quelques éléments de correction sur la pyramide, les colonnes de Buren et le Kiosque de noctambules sont proposés dans les trois documents annexes proposés ci-dessous.