Bandeau

Projets parisiens récompensés par la fondation Seligmann

Fondation Françoise SELIGMANN

Françoise Seligmann a créé la Fondation Seligmann, déclarée d'utilité publique en 2006, dont l'objet est : « œuvrer pour la victoire de la raison et de la tolérance, et promouvoir le rapprochement entre les citoyens et résidents étrangers de toutes origines rassemblés sur le sol français », essentiellement en soutenant des projets de jeunes d'écoles, de collèges et de lycées.

La FONDATION SELIGMANN a décerné plusieurs bourses d’une valeur de 1 000 euros chacune, à 6 classes d'établissements parisiens qui ont réalisé un projet traduisant leur désir du « Vivre ensemble » et leur refus du racisme et du communautarisme.
Ces projets sont, pour la plupart, menés dans un cadre pluridisciplinaire associant souvent plusieurs classes ou niveaux, voire l’ensemble d’un établissement, en particulier lors de la mise en place de la médiation par les pairs.

Lauréats parisiens 

  • Collège Valmy à Paris 10ème : avec l’aide de leur professeur de Français Langue Seconde, des enseignants de musique et d’arts plastiques, ainsi que de la Maison du geste et de l’image, les 14 élèves issus de 11 pays différents de la classe d’accueil ont conçu un remarquable film « Cadeaux sans frontières », à la fois en français et dans leur langue d’origine, sur une musique électro.
  • Lycée technologique Jules Siegfried à Paris 10ème :afin de favoriser l’ouverture d’esprit, l’échange et l’acceptation de l’autre, 25 élèves de Terminales technologiques sont amenés à réfléchir sur les erreurs passées ou présentes, notamment sur le totalitarisme, avec des visites dans les musées, un séjour à Limoges au musée de la Résistance et au village d’Oradour-sur-Glane, et l’étude de documents.
  • Lycée professionnel Gaston Bachelard à Paris 13ème :une semaine « citoyenne » a été organisée dans l’établissement pour sensibiliser l’ensemble des 300 élèves à la citoyenneté, à la lutte et la prévention des discriminations, et ainsi, au regard de la diversité des origines des élèves, favoriser le respect de l’autre, par des conférences, débats, ateliers, jeux de rôles, sur différentes thématiques autour du « Vivre ensemble » : racisme, sexisme, handicap, violence…
  • École élémentaire et spécialisée Rouanet à Paris 18ème : au sein du réseau ECLAIR** Utrillo, les élèves de CE2B, avec l’aide des enseignants et de leurs parents, ont réalisé une « photo de classe multimédia », où chaque enfant, invité à partir à la découverte de ses origines, a effectué un travail de mémoire sur son histoire familiale, à travers la géographie, la littérature, les arts plastiques et plusieurs sorties, menant au respect de l’autre.
  • Lycée professionnel Suzanne Valadon à Paris 18ème : 30 élèves de Secondes, Premières et Terminales partent à la découverte des différents lieux historiques de Paris pour permettre l’émergence de liens entre les différentes cultures et communautés qui se croisent dans l’établissement, et ainsi favoriser l’écoute de l’autre, la compréhension, le respect et la tolérance - encouragés par un travail de recherche et de synthèse en groupe, en amont des visites.
  • Collège Jean-Baptiste Clément à Paris 20ème : l’ensemble des élèves de 3ème mène une réflexion sur les dérives du communautarisme et des conflits raciaux à travers un travail de mémoire sur la Shoah, leur permettant de mieux appréhender et de lutter contre les tensions raciales, auxquelles ils sont confrontés au quotidien, et le repli communautaire.