Bandeau

Latine Loquamur !

Logo Hélios Langues et cultures& Dans une nouvelle rubrique de son site Tic et Nunc, Nathalie Blanc propose une série de ressources qu'elle mobilise pour l'enseignement du latin langue vivante, qu'elle expérimente avec son collège David Sillé-Champême au collège Jean-François OEben.
A consulter avant de se lancer...

Source & Ressources

De nombreux articles vantent les apports de la méthode du Latin langue vivante. Ils existent également des méthodes et des ressources en ligne. Voici une première sélection.

La source de cette expérimentation

L’idée de cet enseignement du Latin langue vivante m’est venue à l’écoute d’une conférence tenue au colloque de Langues anciennes en janvier 2012 sur l’oralisation du Latin selon la méthode Fiévet[1] pratiquée à l’Université de Pau.

 A ce sujet, lire l'article  Oraliser le Latin pour mieux le comprendre.

Ressources numériques pour comprendre la méthode

Les meilleures se trouvent sur le site Latinitas viva qui propose des articles, des pistes pour écouter du Latin et un répertoire des meilleures méthodes de Latin langue vivante.

On peut également écouter cet étudiant américain raconter son expérience de la conversation latine sur sa chaîne YouTube, en latin bien sûr ! 

Les méthodes "vivantes"

  • Usborne, le latin pour débutants
  • la méthode Assimil (dont le début est téléchargeable sur Latinitas viva)
  • la fameuse méthode Orberg
  • la méthode allemande Piper Salve
  • Conversational Latin for Oral Proficiency, quatrième édition, de John C. Traupman, en anglais dont on trouvera une version consultable en partie sur le Net.

Dans ces méthodes, il est à déplorer cependant que les textes d’étude ne soient pas authentiques pour la plupart. C’est la raison pour laquelle, avec mon collègue monsieur Sillé-Champême, nous pratiquerons une méthode mixte.

Nos premiers documents de travail

A la façon du Colloquium Leidense, un manuscrit du IIIème siècle consistant en un guide bilingue grec-latin de la conversation, nous proposons ci-dessous une liste des expressions latines utilisables par l’enseignant en classe pour fixer certaines structures latines et simplifier leur apprentissage.

 

Affichage

Les bienfaits de l'affichage

Tous les moyens sont bons pour faire du Latin vivant ! Avec mon collègue, nous traduisons les affiches et placardons. Voici nos toutes dernières productions :

Karine Untermarzoner, professeur au Collège Fleming à Sassenage, en Isère, partage gracieusement les affiches qu'elle conçoit avec ses élèves pour faciliter leur pratique du Latin vivant. Gratias ago.
Pour télécharger les affiches partagées 

Au musée...

Au Musée, les élèves présentent les divinités en Latin !

 
Avec mon collègue, nous emmenons nos élèves au Musée du Louvre pour explorer la section des Antiquités gréco-romaines. Il s'agit, dans le cadre d'une séquence sur les dieux, d'apprendre à identifier les divinités d'après leurs attributs. Ce travail est simple pour nos élèves qui ont une certaine maîtrise de la mythologie : nous décidons donc qu'ils devront présenter les dieux en Latin.

Voici les documents de travail remis aux élèves au début de la visite :

 

Dialoguons !

Des petits dialogues rédigés par mes latinistes débutants en début d'année - ou les bienfaits de la pratique du Latin langue vivante.

Cum discipuli cum magistro

Les mêmes élèves, en fin de séquence, rédigent un règlement intérieur en Latin. L'occasion de réinvestir le vocabulaire et de travailler sur l'infinitif des verbes et la formation des adverbes.

Pour consulter et télécharger les fiches de travail remises aux élèves, voir la rubrique Interdisciplinarité du site Tic et Nunc.

Voir la séquence associée Ave, magistra ! et la nouvelle rubrique Viva grammatica (en bas de page).

Écouter & dire

Une autre expérience : écouter et dire le Latin pour mieux le comprendre

De nombreux textes de la littérature latine ont été créés pour être dits ; dans ces textes, la musicalité de la langue, les effets sonores et rythmiques ménagés par l’auteur sont fondamentaux car ils sont porteurs de sens.

Ecouter ces textes, plutôt que les lire silencieusement, c’est donc vivre pleinement l’expérience esthétique voulue par l’auteur, et c’est en faire une réception qui permet, à qui est sensible à la musique – et la plupart de nos élèves le sont - d’accéder plus aisément à leur sens.

C'est dans cette perspective qu'avec des latinistes de troisième nous nous exerçons à construire le sens de textes latins en commençant par les écouter.

Pour voir une séance de cours filmée par le CNDP (il faut dérouler la page jusqu'à la sixième vidéo).

Pour en savoir plus sur la démarche, voir l'étude de la première catilinaire de Cicéron et l'étude du Carmina V de Catulle.

Pour trouver des textes latins et grecs dits en prononciation restituée, consulter the Society for the oral reading of Greek and Latin literature.

Pour voir des vidéos d'élèves.