Bandeau

Socio-histoire de l’action publique, R. Payre & G. Pollet

Coll. Repères, Éd. La Découverte, 125p., Avril 2013

Les deux auteurs, professeurs de science politique, se revendiquent de la « socio-histoire », discipline au carrefour de l’histoire et des sciences sociales (sociologie et science politique). Ils commencent donc par expliquer en quoi consiste la « socio-histoire » : quel regard singulier elle porte sur les réalités étudiées et sur quels objets elle concentre son attention. Puis, ils montrent que l’action publique constitue précisément un objet d’étude privilégié pour la socio-histoire.

La 1ère partie présente les perspectives que les sciences sociales offrent lorsqu’on analyse les politiques publiques, en illustrant leurs propos par des exemples, souvent pris aux Etats-Unis (où la socio-histoire est particulièrement développée) ; ils montrent aussi que la montée en puissance de la science politique s’est appuyée sur une démarche pluridisciplinaire et interdisciplinaire, c’est-à-dire sur le recours fréquent à diverses autres sciences sociales.

La 2ème partie tente un bilan de la socio-histoire de l’action publique tandis que la 3ème et dernière partie les chantiers que pourrait investir la socio-histoire, « au-delà de l’Etat et des institutions nationales » : par exemple, ils s’interrogent sur la possibilité de faire une socio-histoire de la mondialisation ou encore de la construction européenne et de « l’européanisation ».

Une conclusion en forme d’offre de services : les auteurs affirment que les chercheurs en sociohistoire de l’action publique peuvent élargir, presque à l’infini, le champs de leurs recherches et fournir ainsi aux décideurs politiques une expertise précieuse.

Un ouvrage parfois austère mais qui apporte de très intéressantes informations sur une science sociale peu connue.

Zoom

SES et Orientation

Présentation de quelques ressources utiles à l'orientation SES dans le cadre de la réforme du lycée et notamment le CR de la formation académique : SES et Orientation