Bandeau

Travailler sur les rythmes et les sonorités avec les Djinns & Songify

LogoSongify L'utilisation de l'enregistrement audio ou vidéo est un outil particulièrement utile pour travailler la récitation en permettant à l'élève de revenir lui-même sur sa prestation.
Pour rendre les élèves sensibles à la musicalité des textes poétiques, Yaël Boublil utilise également avec ses élèves de 5eB & C du collège Jean-Baptiste Clément, l'application Songify qui permet de créer une chanson à partir d'un simple enregistrement vocal.
Une manière ludique de travailler la musique de la langue, à découvrir.

Contexte de la séance

La récitation est un exercice nécessaire mais parfois rébarbatif quand il est mené sur un seul poème en classe entière. Pour renouveler l'exercice déjà pratiqué plusieurs fois dans l'année, je propose pour cette dernière séquence de l'année aux élèves de mes deux classes de 5e de constituer chacun une anthologie poétique sur le blog de la classe, comprenant une dizaine de poèmes.

L'élève doit sélectionner six poèmes, d'au moins quatre poètes distincts et de quatre siècles différents et proposer quatre poèmes de sa plume, en s'inspirant des poèmes étudiés en classe ou de ceux qu'il a choisis. Les quatre poèmes qu'il écrit lui-même doivent contenir au moins une occurence de chacune des dix figures de style que nous avons étudiées au fil de l'année (comparaison, métaphore, personnification, allégorie, litote, euphémisme, synecdoque, oxymore, hyperbole, périphrase), occurence qui doit être indiquée dans le texte du poème par une note.   

Le projet est de mutualiser les poèmes des deux classes et d'enregistrer des interprétations de certains d'entre eux.

L'enregistrement

Une fois l'anthologie constituée, pour préparer les enregistrements, j'invite les élèves à consulter les conseils pratiques vidéos proposés sur le site du concours de récitation québécois les Voix de la Poésie (voir également le concours de récitation poétique de la fondation Antoine et Marie-Hélène Labbé pour la Poésie, dans la rubrique Littérature, poésie & création littéraire du portail Jeux & Concours de ce site).

Les enregistrements d'abord effectués avec un casque audio et le magnétophone Windows (disponible sur la plupart des PC) se révèlent assez décevants, car les élèves récitent les poèmes comme s'il s'agissait de prose. Pour les rendre sensible à la musicalité des textes _rythme et sonorités_ je choisis de leur faire découvrir le poème de Victor Hugo, Les Djinns, déjà mis en musique par Gabriel Fauré.

Le poème dont la rythmique est particulièrement virtuose fait d'abord l'objet d'une découverte plastique grâce à une mise en page de Chloé Manceau puis d'une lecture rythmée collective à voix haute (en marquant le rythme avec les mains). Suit un travail sur les techniques de mémorisation qui s'appuie plus particulièrement sur l'analyse des rimes et des rythmes croissants et décroissants. La plupart des élèves réussissent le défi d'apprendre ce poème, particulièrement long. Mais cette longueur entraîne une relative inexpressivité liée au fait que les élèves ne peuvent se concentrer que sur le travail d'évocation.

C'est là qu'intervient l'utilisation de l'application Songify disponible sur Ia plupart des plateformes mobiles (Itunes, Androïd Market et Windows Market) utilisée à partir du smartphone et de la tablette personnels du professeur. Les élèves sont invités à y enregistrer leur récitation du poème et à contribuer à la mise en musique, en sélectionnant la chanson qui se prête le mieux au "cover".

Ecouter un exemple d'enregistrement du poème sur Songify : Lison & Tallulah

La diffusion des chansons est éloquente : les élèves constatent la nécessité d'une articulation très nette des syllabes et le respect absolu de la métrique sous peine de voir les phrases du poème se mélanger complètement. La séance se clot par la découverte d'une interprétation chorale de la partition de Gabriel Fauré.

Les enregistrements suivants menés avec le casque audio et le magnétophone Windows sont grandement améliorés. Les élèves modifient également certains de leurs poèmes pour y introduire plus de rythme. Pour la dernière séance de l'année à leur demande, nous enregistrons leurs poèmes dans Songify.

Si certains textes restent maladroits, un cap a été franchi par ces élèves de 5e qui savent désormais plus nettement prendre en compte les spécifités de l'écriture poétique, que sont l'image, les sonorités et le rythme.

Ecouter certains des poèmes des élèves dans les documents joints ci-dessous