Bandeau

Propositions pour un centenaire international (2014-2020)

joseph zimet Ce rapport a été rédigé en 2011 par Joseph Zimet, chargé depuis 2012, pour le ministère de la Défense de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale 1914-2014. Ce rapport de 101 pages fixe les grandes orientations en matière de financement, d'organisation, de projets scientifiques et de calendrier. Pour la France, les enjeux sont culturels, éducatifs, scientifiques, économiques et internationaux.

Le rapport est téléchargeable dans son intégralité dans la rubrique "En savoir plus" en bas de l'article.

« Une nouvelle pierre ajoutée au singulier édifice mémoriel bâti par les Français »

Six grand rendez-vous

1. Une ouverture européenne, à Sarajevo, le 28 juin 2014, pour une commémoration de l'évènement déclencheur de la guerre
2. Une grande fête nationale, le 14 juillet 2014, mettant à l'honneur les nations engagées
3. La commémoration du centième anniversaire de l'assassinat de Jean Jaurès, le 31 juillet 2014,
4. Une commémoration décentralisée de la mobilisation générale et de l'entrée en guerre, le 2 août 2014, partout en France, avec le concours des communes
5. La commémoration de la bataille de la Marne, en septembre 2014
6. L'entrée au Panthéon de Maurice Genevoix, le 11 novembre 2014

Numériser et préserver

  • L’inscription au patrimoine mondial de l’Humanité des principaux paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre. Ce projet est aujourd’hui piloté par une association, Paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre, qui ne dépend pas de la Mission du Centenaire.
  • La numérisation d'archives individuelles de la Grande Guerre. Avec l'aide de la Mission du Centenaire, cette mission a été confiée au service interministériel des Archives de France.

Organisation

  • Un conseil scientifique
  • Des comités académiques du Centenaire sous l'autorité des recteurs, avec l’appui de l’Inspection générale sous la responsabilité d'un référent académique. Ces comités sont chargés de labelliser les projets pédagogiques les plus innovants et de les faire remonter à la commission pédagogique du conseil scientifique de la Mission. Ce dernier est animée par Laurent Wirth, doyen honoraire du groupe histoire et géographie de l’Inspection générale de l’Education nationale.
  • Des comités départementaux sous autorité des préfets.  Leur mission est d'identifier et de soutenir les projets les plus intéressants,  de veiller localement à l'organisation des actions culturelles, scientifiques et commémoratives du centenaire et de relayer les informations locales à l'échelle nationale.
À voir