Bandeau

Projet en 3ème : une solution bien dosée

L’enseignement de la technologie repose sur deux processus pédagogiques, qui devront être systématiquement mis en œuvre au cours de chaque année de collège. L’un, réflexif, a pour objectif de faire comprendre aux élèves des solutions technologiques répondant à des besoins, et le second, créatif, de leur faire rechercher des solutions répondant à un problème sociétal à travers une réalisation collective, ou un projet pluritechnologique, comme ici.

Le projet collectif en classe de 3e permet aux élèves de vivre une activité collective de conception dans une organisation temporelle séquentielle avec répartition des tâches. Et, en vue de valoriser la discipline, il doit pouvoir être présenté lors des portes ouvertes. Son choix doit donc être judicieux et respecter les critères suivants :

  • Être réaliste et appréhendable.
  • Être réalisable en termes de conception, de réalisation matérielle et virtuelle dans un collège.
  • Avoir une finalité et résulter d’une démarche technologique.
  • Comprendre une expérimentation.
  • Comprendre une phase expérimentale.
  • Déboucher sur une réalisation à partir d’une problématique sociétale forte.

Le projet présenté ici répond parfaitement à ces attentes. Il permettra d’aborder avec les élèves les différentes parties du programme de technologie en classe de 3e.

La problématique

Au moment de la propagation du virus H1N1, une campagne d’information avait été mise en place afin d’en limiter les risques de transmission. Au sein du collège, on retrouve ces informations, dans les sanitaires, sous forme d’affiches de l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé). On pourra alors utiliser ce support de communication pour interpeller les élèves et leur demander de réfléchir sur le moyen de limiter la propagation, en général, des virus et autres microorganismes. Une des solutions consiste à mettre à disposition un produit antiseptique. La problématique posée aux élèves sera donc la suivante : « Comment l’utilisateur peut-il dans un lieu collectif obtenir le juste nécessaire de savon liquide ou de solution hydroalcoolique pour se laver ou se désinfecter les mains ? ».

Lire la suite de l’article de la revue Technologie [Canopé|. Auteur Christophe Alasseur, professeur de technologie à Antony (92).