Bandeau

Travailler en classe média

Réflexion autour d'un projet de classe média par Marie-Victoire Duchemin, PLP lettres-histoire-géographie et Mathilde Divisia, professeure documentaliste au LP Marcel Deprez (2013-2014).

La classe média

Pourquoi une classe media en seconde bac professionnel ?

« L'ambition de ce projet pédagogique est de proposer une éducation aux médias, à l’image et à la communication aux élèves, en classe de seconde professionnelle dans le cadre du programme de bac professionnel rénové particulièrement à partir du programme de Lettres Histoire » insiste le CLEMI dans sa présentation, en relation avec l’objet d’étude Construction de l’information. Ce dispositif inclut un accompagnement du CLEMI qui propose des demi-journées d’échange et facilite les contacts avec les professionnels des médias. Ayant déjà travaillé avec Radio Clype, nous savions combien le partenariat avec ce support pédagogique serait fructueux.

Une heure hebdomadaire co-animée avec la professeure documentaliste

Les élèves avaient en plus de leurs cinq heures hebdomadaires de français-histoire-géographie, deux heures hebdomadaires de « classe media » animées conjointement par la professeure de lettres-histoire et la professeure documentaliste du lycée. Il nous semble qu’une heure hebdomadaire est suffisante à condition de la juxtaposer à une heure de lettres-histoire. Ainsi, les deux heures peuvent être dédiées à l’objet d’étude Construction de l’information.

Cette année les élèves avaient trois heures de suite avec leur professeure de lettres-histoire : la matinée du lundi était entièrement disponible pour les sorties sans aucune incidence sur les autres enseignements. C’était un réel avantage, mais aussi une difficulté quand la matinée n’était pas totalement consacrée à la classe media.

Il est important pour la réussite du projet que les deux professeurs interviennent conjointement. Ainsi les élèves peuvent travailler en classe entière avec deux adultes référents, ce qui facilite le travail en groupes autonomes et leur modulation dans deux espaces différents si nécessaire (une partie de la classe au CDI, pendant que l’autre reste en classe). Les groupes étant à géométrie variable selon les séances.

Des heures de concertation régulières

La mise en place d’une classe média implique des temps de concertation et d’organisation conséquents pour se mettre d’accord sur les contenus, prévoir les progressions, les plannings, les rencontres, les sorties.

Chaque élève trouve sa place

La classe de cette année était difficile à mettre au travail particulièrement en histoire-géographie.

  • Pendant les heures consacrées à la classe media la plupart des élèves étaient très actifs, très volontaires. Même les élèves les plus perturbateurs ont participé davantage qu’en cours… sans toutefois parvenir à finaliser leur rubrique pour l’émission de radio. Ils ont ainsi été réellement confrontés à leur manque d’investissement.
  • En revanche, les élèves les plus travailleurs ont été récompensés par la qualité de la rubrique dont ils avaient la charge : chacun a pu en prendre conscience en écoutant l’émission de radio.
  • Un élève handicapé de la classe ULIS du lycée a été inclus à la classe média tout au long de l’année avec une grande réussite. Cet élève a participé à toutes les séances et sorties. Il a contribué activement à la réalisation de l’émission de radio et ceci dans le plus grand respect.

La construction de l’information

Si la classe media ne permet pas de traiter la totalité de l’objet d’étude, elle permet d’alterner analyse, compréhension et production. Les élèves ont le temps d’apprendre à « construire » eux-mêmes l’information. Cette année, ils ont réalisé une émission de radio. Mais on aurait pu mettre l’accent sur la réalisation d’un journal, d’un blog, d’une vidéo…

Ce dispositif permet ainsi aux élèves de développer des compétences de communication orale comme écrite. Il a surtout l’avantage de stimuler les jeunes car ils ont l'initiative  : ils ont déterminé les sujets qu’ils voulaient traiter et la manière dont ils souhaitaient en rendre compte. Chaque élève était responsable de l’information qu’il construisait.

Mise en oeuvre des capacités, connaissances et attitudes

Dans le cadre d’ateliers au CDI

  • Distinguer information, commentaire, prise de position
  • S'interroger sur le contexte de production d’une information, identifier les sources
  • Décoder les effets visuels dans la mise en scène de l'information
  • Champ journalistique : Fait divers, reportage, brève
  • Rendre compte à l’oral d’un événement d’actualité présenté à travers différents médias
  • S'intéresser à l’actualité, lire la presse, regarder un journal télévisé, utiliser l’Internet et les multimédias

Dans le cadre du cours de français

  • Rédiger un article de presse en tenant compte des contraintes d’un genre journalistique
  • Être un lecteur actif et distancié de l'information
  •  Adapter, dans l’approche du texte et de l’image, son attitude au support utilisé et à la finalité de la lecture
    • Lexique : objectivité/subjectivité
    • Lexique de l’information et des médias
    • Phrase active, passive, impersonnelle
    • Mots de reprise et cohérence textuelle
    • Énonciation, valeurs des pronoms, des temps et des modes verbaux

Activités proposées à la classe média

  • Rendre compte de la rencontre d’un adulte du lycée (proviseur, CPE, infirmière, surveillant, gestionnaire, assistante sociale, agent d’entretien, documentaliste, chef de travaux…)
  • Étudier et analyser un article de presse
  • Étudier et analyser une revue de presse radio
  • Présenter un article dans une revue de presse
  • Savoir prendre des notes
  • Préparer et réaliser une interview
  • Se préparer à l’expression orale : respiration, élocution, articulation, tonalité…
  • Rédiger la critiques d’un livre emprunté au CDI
  • Rende compte d’une intervention présentant les métiers de la SNCF
  • Étudier et analyser l’émission de radio Le Masque et la Plume, France Inter
  • Étudier et analyser un reportage radiophonique : Les Pieds sur Terre, France Inter
  • Assister à une émission de radio et en rendre compte : Europe midi de Wendy Bouchard, Europe 1, Liberté sur Parole, Aligre FM
  • Participer et rendre compte de l’intervention du journaliste syrien Iyad Abdallah

L’émission de radio

Réalisation d’une émission de radio en partenariat avec Radio Clype

  • Rencontre avec Gwénaële Guillerm de Radio Clype au lycée
  • Visite du studio de Radio Clype et prise de micro
  • Choix des rubriques par les élèves pour leur émission de radio
  • Constitution des groupes
  • Recherches d’informations pour chaque rubrique
  • Élaboration du conducteur de chaque rubrique
  • Pré-enregistrement d'entretiens
  • Enregistrement de l’émission finale dans les studios de Radio Clype

Travail en autonomie des élèves

L’intérêt de la classe media a été de favoriser le travail en autonomie des élèves et les nombreux échanges au sein de la classe. Les élèves ont apprécié d’être responsabilisés. Les enseignantes et les élèves étaient « à égalité » face aux sujets traités. Bien souvent les élèves en connaissaient davantage !

Commentaires et remarques pour réaliser une émission de radio

  • Les élèves ont choisi leur rubrique et les camarades avec qui ils voulaient travailler ce qui a été très positif et stimulant pour eux.
  • Certaines rubriques ont pris la forme d’un exposé enregistré ce qui a donné une émission parfois monotone. Nos consignes n’avaient pas été assez précises quant à la forme finale de l’émission.
  • Nous aurions dû travailler davantage sur l’alternance et la variété de contenu (interview, reportage, micro-trottoir, commentaire…) et imposer aux élèves d’avoir un pré-enregistrement à diffuser dans l’émission.

Quel est l’intérêt de travailler avec le support audio ?

Travailler avec la radio offre incontestablement un intérêt pédagogique que ce soit dans l’écoute ou la réalisation d’une émission.
Écouter et analyser une émission de radio permet aux élèves de :

  • Soutenir leur attention pendant l’écoute
  • Découvrir des émissions nouvelles loin de leurs références habituelles
  • Réaliser que la Radio peut être aussi de l’information
  • Comprendre le travail derrière la parole qu’il s’agisse de réaliser une émission ou d’assister à une émission

    Réaliser une émission de radio permet de :
  • Prendre conscience du poids des mots, de la place de l’émetteur et du récepteur, de sa responsabilité en tant qu’émetteur
  • Améliorer leur qualité d’expression : élocution, niveau de langue, correction de tics de langage…
  • S’engager

Contact

CLEMI : Étienne Récamier
391 bis, rue de Vaugirard 75015 Paris

Tél.: 01 53 68 71 12
Email: clemi@ac-paris.fr