Bandeau

Feuille de route 2015 (publiée dans la plaquette Journée Internationale des droits des Femmes)

mis à jour le 10/04/15

La feuille de route 2015 pour l’égalité entre les femmes et les hommes constitue la 3e édition de l’exercice initié en 2012 pour structurer le dialogue interministériel autour des enjeux de l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle est aussi la première feuille de route qui couvre le champ de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle accompagne donc – en cohérence avec la convention interministérielle conclue le 7 février 2013 – les actions entreprises pour assurer une intégration plus forte des stratégies et des actions entre les acteurs du champ scolaire et les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche.Au-delà du bilan de la très riche action du ministère en 2014, cette feuille de route 2015 trace de nouvelles orientations pour inscrire davantage encore le ministère comme un acteur majeur de la stratégie intégrée de l’égalité mise en place par le Gouvernement depuis 2012. Au cours de l’année qui vient, les impulsions suivantes seront données.

Dans le domaine des ressources humaines, le ministère poursuivra l’intégration des indicateurs du Rapport de situation comparée (RSC) dans le bilan social du ministère. Il proposera, dans le cadre du dialogue social avec les organisations syndicales, des actions en cohérence avec le protocole d’accord pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes du 8 mars 2013. L’accent sera également mis cette année sur la formation des personnels à l’égalité.

Dans le domaine de l’enseignement scolaire, la déclinaison des outils pour l’égalité entre les filles et les garçons à l’école sera poursuivie dans les académies, avec l’appui des structures de pilotage renforcées, et permettra d’amplifier l’action du ministère en faveur de l’égalité entre filles et garçons, du respect mutuel entre les élèves et contre les comportements sexistes et les violences sexuelles. La mise en place cette année de l’enseignement moral et civique, du parcours d’éducation artistique et culturelle et du parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel permettra également de mieux prendre en compte dans les enseignements la question de l’égalité. La création au 1er janvier 2015 du service public régional de l’orientation est un levier supplémentaire pour favoriser la mixité des métiers, en cohérence avec les actions mises en place dans les établissements.

Dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, la politique de prise en compte systématique de l’égalité entre les femmes et les hommes initiée par la loi du 22 juillet 2013 sera poursuivie. Elle s’appuiera notamment sur le réseau des chargés de mission à l’égalité dont l’action sera pleinement intégrée avec celle du ministère pour assurer une articulation efficace entre politiques d’établissements et orientations nationales. L’action de prévention et de lutte contre les stéréotypes et les violences sexuelles sera amplifiée via des plans de formation et de communication. Enfin, le ministère poursuivra sa politique de soutien au développement des savoirs scientifiques sur le genre et à la transmission des résultats de ces recherches, notamment afin de mieux cibler les actions et mesures en faveur de l’égalité de toutes et de tous dans le monde académique et, plus largement, dans la société tout entière.