Bandeau

Le Corbusier dans Paris

L'atelier Ozenfant (53, avenue Reille - 75014 Paris)
Pour Amédée Ozenfant, Le Corbusier dessine dès 1925 cet atelier non loin du parc Montsouris. A sa création, l'atelier était éclairé par des sheds vitrés, le toit-terrasse viendra ensuite dans l'ensemble.

Les Villas La Roche et Jeanneret (10, square du Docteur Blanche  - 75016 Paris)
Il s'agit de deux résidences distinctes mais unies en façade sur une rue commune. L'une est occupée par son frère, l'autre par le banquier La Roche. L'ensemble intérieur épuré se prête parfaitement à l'exposition d'oeuvres, ce à quoi La Roche destinait pour partie la Villa. Les bâtiments suivent les postulats de Le Corbusier en matière d'habitat moderne : construction sur pilotis, façades et planchers libres, fenêtres en largeur, et toit-terrasse. Elles représentent un témoignage emblématique du Mouvement Moderne (classées Monuments Historiques en 1996).

Pavillon de la Suisse/ Maison du Brésil, dans la Cité Universitaire (7 L, boulevard Jourdan - 75014 PARIS)
À partir de la 1929, Le Corbusier va concentrer sa réflexion théorique sur l'organisation de la concentration urbaine. Le pavillon Suisse construit entre 1931 et 1933, par Le Corbusier et Pierre Jeanneret comme résidence étudiante, a permis à l'architecte d’expérimenter ses théories sur l'habitat collectif et de mettre en œuvre sa "machine à habiter". En 1952, le gouverment brésilien charge Lucio Costa du projet de Maison du Brésil. Ce dernier confie à Le Corbusier le développement de la construction du bâtiment, inauguré en 1959.

Appartement-atelier Molitor (24, rue Nungesser et Coli - 75016 Paris)
Le Corbusier occupera cet appartement-terrasse de 1934 jusqu’à son décès en 1965. L’appartement a été classé Monument Historique en 1972 et les façades sur rues de l’immeuble, la cour, les toitures ainsi que le hall d’entrée ont été inscrits au titre des Monuments Historiques en 1990.

Villas Lipchitz-Miestchaninoff (Boulogne-sur-Seine, privée, intérieur non visitable).
Situé d'une part sur des parcs, d'autre part sur des rues et jardins qui occupent les premiers plans de Boulogne Les deux maisons sont construites pour des Artistes-sculpteurs.

 Villa Stein (Hauts-de-Seine, privée intérieur non visitable).
Construite entre les deux guerres, dite "Les Terrasses". Edifiée de 1927 à 1928 et destinée à deux familles, la villa, construite en béton armé, se caractérise par ses terrasses en escalier. Hormis les chambres, toutes les pièces étaient communes aux deux familles. L'intérieur a été divisé en appartements vers 1960.
villa-savoyes
Villa Savoye (Poissy - Yvelines, visitable).
Edifice majeur dans l’oeuvre de Le Corbusier, la villa Savoye à Poissy, achevée en 1931, a conservé son caractère d’avant-garde. Pour reprendre les expressions provocatrices de l’architecte, c’est à la fois une "machine à habiter" et une "machine à émouvoir", qui frappe par sa radicalité formelle.

Fondation Le Corbusier

Préparer la visite à l'aide des dossiers pédagogiques

Découvrir son oeuvre à travers ses projets dessinés