▼ Navigation | ▼ Contenu | ▼ Recherche | ► Glossaire

Rechercher

Remise des diplômes des Jeunes Reporters pour l'Environnement

mis à jour le 13/06/16

La cérémonie pour la remise des diplômes des lauréats 2016 s'est tenue le 9 juin 2016 à l'Hôtel de Ville de Paris.

Jeunes Reporters pour l'Environnement

Un journalisme de solution

Jeunes Reporters pour l’Environnement est un programme international développé dans 30 pays à travers le monde qui a pour but de sensibiliser les jeunes au développement durable par la pratique du journalisme. Il s'adresse aux jeunes de 11 à 18 ans ainsi qu'aux étudiants.

Les participants ont réalisé des reportages prenant la forme d'articles ou encore de vidéos, s'appuyant sur une méthodologie en 4 étapes :
      1 - Identifier une problématique locale;
      2 - Mener une enquête journalistique;
      3 - Parler des solutions et mener une action positive;
      4 - Communiquer auprès d'un public local.

L'Hôtel de Ville de Paris théâtre de la remise de diplômes

Les 13 groupes sélectionnés se sont retrouvés le jeudi 9 juin 2016 au coeur de Paris pour échanger sur leurs projets et recevoir leur diplôme.

L'assemblée

Les officielsMadame Célia Blauel, Adjointe à la Marie de Paris en charge de l'environnement et du développement durable a accueilli les élèves et les étudiants accompagnée de Madame Marion Nassif coordinatrice nationale du programme et représentant l'association organisatrice (of-f3e).

Vous pouvez retrouver tous les lauréats sur le site des Jeunes Reporters pour l'Environnement.

Les laureats

Les élèves de 6ème du collège Elsa Triolet (Paris 13e) récompensés

Dans la catégorie 11-14, le reportage intitulé "le jardin où je t'emmènerai" a remporté le Prix Vidéo.

Les élèves étaient à la fois dans la salle et sur scène pour présenter leur travail :

         Les élèves du collège Elsa Triolet       Les élèves du collège Elsa Triolet

 Les élèves du collège Elsa Triolet

Isabelle Rondel, professeur de mathématiques, Collège Elsa Triolet (Paris 13e)

   Madame Isabelle Rondel, professeur de mathématiques, a résumé le travail au collège Triolet lors de son intervention devant l'assemblée :

"L'aventure vidéo a commencé il y a cinq ans, grâce au soutien de la Direction des Affaires Scolaires de la Ville de Paris. Qu'elle en soit ici remerciée. 


Après un premier film sur les mathématiques, nous nous sommes tournés vers la biodiversité et le développement durable, afin de donner aux élèves les moyens de faire face à une des grandes problématiques de leur époque.
 Chaque année, nous avons traité un sujet particulier et présenté une partie du film réalisé sur l'année au concours Jeunes Reporters pour l'Environnement. 
Afin d'éviter que les élèves ne se lassent sur le long terme et afin de permettre à chacun de participer au projet, nous organisons l'année en quatre sessions. 
À chaque session, les élèves mènent des recherches documentaires, écrivent leurs questions, effectuent l'interview et participent au montage. 

Cet atelier biodiversité et vidéo permet aux élèves de développer autrement des connaissances et des compétences indispensables à chaque citoyen. 
Le premier bénéfice de cet atelier est la sensibilisation des élèves aux conséquences de leur comportement sur l'environnement (limiter le gaspillage à la cantine, respecter et valoriser leur cadre de vie…). Nos ressources ne sont pas inépuisables. Nous devons apprendre à les gérer et à maîtriser nos déchets.


Par la recherche documentaire, l'écriture et la réalisation d'interviews et d'affiches, l'élève apprend à utiliser le langage, oral et écrit, pour penser et communiquer.
 De plus, les élèves vivent dans un monde de clips et de vidéos sur lequel ils manquent souvent de recul. Avec la découverte de l'utilisation de la caméra et lors du montage du film, l'élève améliore sa compréhension du langage cinématographique, apprend à vivre dans un monde de communication et à adopter un regard critique vis-à-vis de l'audio-visuel. 
Enfin, les élèves apprennent à travailler en groupe, à prendre des responsabilités au sein de ce groupe tout en laissant les autres exprimer leurs idées. Ils apprennent à accepter les contraintes et à mener un projet à son terme. Le format court, moins de trois minutes, imposé par le concours JRE, représente pour eux un vrai défi  : renoncer à certaines images, sélectionner les passages les plus pertinents et assurer la transmission d'un message intelligible et accessible à tous."              

Madame Sabine Carotti, inspectrice d'académie et coordinatrice de l'Education au Développement durable pour l'académie de Paris, a accompagné les représentants du collège Elsa Triolet sur scène pour la traditionnelle photo de famille.

Les élèves et leur diplôme

Crédits photographiques : « Jeunes Reporters pour l’Environnement » et Fabien Lescene pour l'académie de Paris