Bandeau

"D'un mot à l'autre..."

mis à jour le 22/06/16

En juillet 2016, pour le groupe ressources et conseils "Langue Française", monsieur Pierre Palenciano, Inspecteur de l'Education natonale présentait les grandes lignes de l'action académique "D’un mot à l’autre..." : l’oral pour écrire, l’écrit pour débattre.

Présentation générale

Objectifs

A partir d'un couple de mots retenus, les élèves sont engagés dans diverses activités langagières qui conduisent à des productions d'écrits et à des débats.

Domaines, compétences, aptitudes

  • Vocabulaire, orthographe, grammaire et production d'écrits.
  • Enrichir, organiser, structurer le lexique à partir de la démarche Vocanet.
  • Coopération, argumentation, évaluation.

Public visé

Cycle de consolidation (CM1, CM2 et 6ème).

Mots retenus

Le couple de mots retenus pour l'année scolaire est "bon / mauvais".

Règles du jeu

  • Dans un 1er temps, les élèves réalisent un certain nombre d'épreuves de catégorisation, de mises en relation, de registres de langue, d'expressions, de mises en phrases, qui aboutissent à la production d'écrits individuels, puis choisissent une seule production par classe, qui sera mise en ligne.
  • Dans un 2ème temps, les élèves lisent les textes des autres classes participantes et en sélectionnent 3 qu'ils classent en fonction du barème proposé.
  • Les 3 productions recueillant le plus grand nombre de suffrages seront publiées sur les sites académique "Langue française" et Vocanet.

Comité de suivi

Il se chargera de concevoir et d'organiser les épreuves, et de faire le lien avec les circonscriptions et les collèges.

Calendrier

  • Au début de l'année scolaire, les enseignants prennent connaissance et s'approprient les différentes ressources utiles pour conduire l'action : sites web (Vocanet...), ouvrages, fiches témoignages d'enseignants ; animations de circonscription...
  • Novembre : inscription des classes auprès de leur IEN.
  • Janvier - février :
    • Travail lexical et production d'écrits dans la classe puis sélection d'un texte. (durée : 2 semaines)
    • Lecture des textes proposés par les autres classes puis sélection. (durée : 2 semaines)
  • Mars : diffusion sur le site académique des textes des 3 classes lauréates.

Pour donner envie

Bon / mauvais, appellent les adverbes bien / mal et les adjectifs excellent / exécrable... ce qui permet un 1er classement. Bon / mauvais appelle un jugement qui nous mènera vers « J'aime » ou « Je n'aime pas » et un nouveau classement devient possible. La production de phrases mènera à utiliser des mots fonctionnels du genre "Bon pour.../ Bon à...". Amusons nous avec "Allons bon !" et "Bon, d'accord...". Bon c'est également la bonté, la charité, etc. Nous approchons ici de valeurs citoyennes et morales. « Qui est un mauvais garçon et un homme bon ? Un bon citoyen.... un homme de bien... »

Témoignage d'une enseignante

Isabelle ANTOINE - CM2 à l’école Beauregard (4ème)

De manière générale, cette action permet d'aborder les trois champs d'activités langagières : le langage oral, la lecture et l'écriture.

Elle suit les principes qui régissent la démarche vocanet et propose donc un enrichissement, une structuration du lexique et une mise en contexte des mots trouvés à travers une rédaction. Cela suppose donc que les élèves réfléchissent sur la langue, proposent des reformulations et précisent leur pensée.

Plus précisément, cette action a pleinement mobilisé les élèves lors des différentes phases de la démarche car elle offrait la possibilité d’être lus puis évalués par d’autres classes. Ces enjeux ont été suffisamment forts pour les motiver, les stimuler et les fédérer.

Ensuite, la contrainte d’inclure au moins dix mots, expressions ou locutions autour du couple « bon et mauvais » dans la rédaction a facilité les retours réflexifs sur leurs écrits. Ces retours étaient soit individuels soit collectifs et ont entraîné des débats intéressants et pertinents dans le domaine langagier. Ils ont réfléchi sur la langue et plus précisément sur l’emploi des mots les plus justes, sur la reformulation et la cohérence de certaines phrases et sur le choix des tournures de phrases les mieux adéquates.

Enfin, la possibilité de publier leur rédaction a accru leur motivation et leur attention. En effet, ils ont non seulement cherché à répondre aux contraintes mais ils ont également voulu donner une dimension originale et créative à leurs écrits.

Exemple de copie lauréate

Copie produite par des CM.2

copie-laureate

Éléments de bilan

Objectif de l’action

A partir du couple de mots « Bon/Mauvais », permettre à des élèves de CM1 CM2 6ème de s’engager dans diverses activités langagières, produire des écrits et en débattre.

Étapes

  • Dans un premier temps les classes ont travaillé sur le plan lexical le couple de mots « Bon/Mauvais » : catégorisation, registres de langue, expressions, mises en phrases.
  • Ce travail a abouti à une production écrite individuelle d’un texte de 10 à 15 lignes contenant au moins 10 mots ou expressions en lien avec le couple « Bon/Mauvais »  
  • Après avoir débattu autour de leurs textes, les élèves en ont choisi un pour participer à l’action.
  • Dans un dernier temps les élèves ont lu les textes des autres classes participantes pour en sélectionner trois qu’ils ont classé.

Témoignages

  • Cette action a été fédératrice et stimulante. Les élèves très motivés ont tous participé et les expressions leur ont beaucoup plu ».
  • De manière générale, cette action permet d'aborder les trois champs d'activités langagières : le langage oral, la lecture et l'écriture. Elle suit les principes qui régissent la démarche vocanet et propose donc un enrichissement, une structuration du lexique et une mise en contexte des mots trouvés à travers une rédaction. Cela suppose donc que les élèves réfléchissent sur la langue, proposent des reformulations et précisent leur pensée.

Plus précisément, cette action a pleinement mobilisé les élèves lors des différentes phases de la démarche car elle offrait la possibilité d’être lus puis évalués par d’autres classes. Ces enjeux ont été suffisamment forts pour les motiver, les stimuler et les fédérer.

Ensuite, la contrainte d’inclure au moins dix mots, expressions ou locutions autour du couple « bon et mauvais » dans la rédaction a facilité les retours réflexifs sur leurs écrits. Ces retours étaient soit individuels soit collectifs et ont entraîné des débats intéressants et pertinents dans le domaine langagier. Ils ont réfléchi sur la langue et plus précisément sur l’emploi des mots les plus justes, sur la reformulation et la cohérence de certaines phrases et sur le choix des tournures de phrases les plus adéquates.

Enfin, la possibilité de publier leur rédaction a accru leur motivation et leur attention. En effet, ils ont non seulement cherché à répondre aux contraintes mais ils ont également voulu donner une dimension originale et créative à leurs écrits.

Palmarès 2016

Cette année le texte choisi par les classes participantes est celui du CM2 d’Isabelle ANTOINE à l’école Beauregard : « Conversation téléphonique »