Bandeau

Formation MOINS DE 3 ANS du 14 mars

mis à jour le 20/03/17

stage académique "accueil des&#x Retrouvez le programme et les documents travaillés lors de la dernière journée de formation du 14 mars.

FORMATION ACCUEIL ET SCOLARISATION DES MOINS DE 3 ANS

Mardi 14 mars, de 9h à 15h30

Amphithéâtre du Lycée Jean-Baptiste SAY

ESPE site Molitor

 

Horaires

Contenus

Intervenants

Supports

9h-9h15

Accueil des participants

Mission maternelle

 

9h15-10h

Présentation des travaux d’Emmi PIKLER : Les travaux d’Emmi Pikler sur la motricité libre ont modifié le regard sur le jeune enfant. Il est considéré dès sa naissance, comme une personne compétente, capable d’initiative, prenant une part active à son propre développement. Ces travaux amènent à adopter une autre approche des processus d’apprentissage, donc une autre représentation du rôle et de l’activité des éducateurs. La pédagogie piklérienne apporte des propositions concrètes dans une conception globale pour « prendre soin » (care) du jeune enfant.

E. Leleu-Galland

Inspectrice de la Mission maternelle

 

PWT

(en téléchargement ci-dessous dans la rubrique "En savoir plus")

10h-11h

  1. 1.        L’activité autonome du jeune enfant : l’intérêt du mouvement libre, basé sur l’initiative du jeune enfant dans une construction active de sa propre image et du développement de sa confiance en lui.
  2. 2.        Le rôle de l’adulte  au moment des jeux et les attitudes professionnelles dans une relation à petite distance : dans quelles conditions l’enfant peut-il exercer sa motricité libre. Comment permettre à l’enfant de développer ses capacités motrices à son propre rythme et de sa propre initiative ?
  3. 3.        L’aménagement du temps et de l’espace : pour lui permettre d’acquérir les étapes de son développement moteur et pour favoriser l’acquisition de son autonomie ?
  4. 4.        L’enfant comme partenaire compétent et actif dans sa relation à l’adulte : qu’est-ce qui s’apprend dans ses moments dits « informels »
  5. 5.        Le rôle des adultes dans les processus d’apprentissage : un environnement favorable, ajusté aux besoins, aux capacités et aux centres d’intérêt de chaque enfant, l’enfant reconnu et soutenu dans ses compétences, la qualité des relations avec les adultes et construction de l’estime de soi.

E. Leleu-Galland

PWT et courtes vidéos

(en téléchargement ci-dessous dans la rubrique "En savoir plus")

11h-11h15

Pause

11h15-12h

Echanges avec les participants. Quelles applications en classe pour mieux accueillir les moins de 3 ans.

 

 

12h-13h30

REPAS

13h30-15h

Pour développer le langage chez les petits :

  1. 1.        Les ateliers de conversation, en appui des travaux de Michel Zorman : PARLER Bambin, c’est une réflexion sur les conditions propices à l’émergence du langage.

infos.editions-cigale.com/programme-parler-bambin

Au sein des structures participant au dispositif Parler Bambin, l'acquisition du langage prend une place centrale dans la pratique des professionnels. Les stratégies et les techniques mises en oeuvre se traduisent au quotidien par une augmentation qualitative et quantitative des interactions langagières avec les jeunes enfants, par la mise en place d'ateliers réguliers de renforcement langagier en petits groupes pour les enfants "petits" parleurs à partir de 24 mois et par une sensibilisation des familles à ce type d'interactions. Au sein des structures, les enfants sont sollicités par les professionnels dans différents contextes tout au long de la journée, en partant de leurs centres d'intérêts et en profitant de situations propices pour mobiliser l'attention et engager la conversation. La mise en place d'ateliers quotidiens autour de supports variés (imagiers, dinette...) permet de faire bénéficier les enfants présentant un retard de langage d'une action renforcée et d’un cadre adapté pour faire des progrès.

 

  1. 2.        Lire, c’est bon pour les petits !, Le livre dans le développement du tout-petit, à partir des travaux  d’Evelio Cabrejo-Parra

Il faut rappeler que  les repères narratifs spatio-temporels (« où cela se passe-t-il ? », « Ici ou ailleurs ? », « À quel moment ? ») ne s’installent pas avant trois ans. Il est donc difficile pour un enfant de cet âge de se repérer dans une narration. Montrer à un jeune enfant des histoires composées de belles images est important mais ne suffit pas : le fait de ne pas comprendre met l’enfant en situation d’insécurité.

 

CPC : Chantal

Vidéos

https://www.youtube.com/watch?v=-DiV9LcqWNI

https://www.youtube.com/watch?v=8uHDgfgNyng

https://www.youtube.com/watch?v=8uHDgfgNyng

https://www.youtube.com/watch?v=k81m-4cAk-8

https://www.youtube.com/watch?v=LnX-qmB-hLE

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=O-YkStaWEcw

14h30-15h

Echanges et conclusion de la journée.

Préparation de la prochaine séance

CPC