Bandeau

Questions « rapides » ou questions « flash » en mathématiques et Interwrite, essentiellement en cycles 3 et 4

mis à jour le 03/01/19

Préambule

Extraits du programme de Mathématiques, BO spécial du 26 novembre 2015 : programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège.
 

Pour le cycle 3

La résolution de problèmes constitue le critère principal de la maîtrise des connaissances dans tous les domaines des mathématiques, mais elle est également le moyen d’en assurer une appropriation qui en garantit le sens. Si la modélisation algébrique relève avant tout du cycle 4 et du lycée, la résolution de problèmes permet déjà de montrer comment des notions mathématiques peuvent être des outils pertinents pour résoudre certaines situations. 
Le cycle 3 vise à approfondir des notions mathématiques abordées au cycle 2, à en étendre le domaine d’étude, à consolider l’automatisation des techniques écrites de calcul introduites précédemment (addition, soustraction et multiplication) ainsi que les résultats et procédures de calcul mental du cycle 2, mais aussi à construire de nouvelles techniques de calcul écrites (division) et mentales […] (cf. page197)
Le calcul mental, le calcul posé et le calcul instrumenté sont à construire en interaction. […]. Il s’agit d’amener les élèves à s’adapter en adoptant la procédure la plus efficace en fonction de leurs connaissances mais aussi et surtout en fonction des nombres et des opérations mis en jeu dans les calculs. Pour cela, il est indispensable que les élèves puissent s’appuyer sur suffisamment de faits numériques mémorisés et de modules de calcul élémentaires automatisés. (cf. page 200)            
 

Pour le cycle 4

Les connaissances et compétences visées sont des attendus de la fin du cycle. Pour y parvenir, elles devront être travaillées de manière progressive et réinvesties sur toute la durée du cycle. […]
La mise en œuvre du programme doit permettre de développer les six compétences majeures de l’activité mathématique : chercher, modéliser, représenter, raisonner, calculer, communiquer, une place importante doit être accordée à la résolution de problèmes, qu’ils soient internes aux mathématiques, ou liés à des situations issues de la vie quotidienne ou d’autres disciplines.
La résolution de problèmes nécessite de s’appuyer sur un corpus de connaissances et de méthodes. Les élèves doivent disposer de réflexes intellectuels et d’automatismes tels que le calcul mental, qui, en libérant la mémoire, permettent de centrer la réflexion sur l’élaboration d’une démarche. (cf. page 366)
  

Le « cadre pédagogique »

  • Pratique régulière (environ deux fois par semaine)
  • Durée de 5 à 10 minutes, questions posées, réponses des élèves, corrections et débat mathématique éventuellement inclus
  • Au début ou au sein de la séance de cours
  

De l’intérêt reconnu des questions « rapides » ou questions « flash » du côté de l’élève

Sur le plan pédagogique :

  • Mémorisation des notions
  • Développement d'automatismes 
  • Réactivation des notions tout au long de l’année 
  • Familiarisation avec des notions mathématiques, connaissances et disponibilité de ces dernières
  • Prise d’initiative et implication
  • Transposition plus aisée notamment lors des travaux de type « tâches complexes »
 

Sur le plan, éventuellement, de la mise au travail des élèves en début de cours :

Le rituel instauré peut aussi permettre une mise au travail rapide, sereine et efficace (les questions « flash » seront alors pratiquées au début de cours).
 

De l’intérêt reconnu des questions « rapides » ou questions « flash » du côté de l’enseignant

Grâce à ces activités, on peut effectuer des évaluations diagnostiques rapides et pertinentes, qui permetttent une pédagogie différenciée et une remédiation individualisée ou collective.
 

Scénarios pédagogique et ressources

 
Le document ci-dessous propose plusieurs scénarios d'activités rapides ou de questions flash utilisant un logiciel de gestion de tableau numérique. Ce qui est présenté ici est réalisé avec le logiciel "interwrite Workspace", mais peut être adapté à tout logiciel de gestion d'un TNI ou VPI.
 
De nombreux liens vers des ressources sont également proposés dans ce document.
 
Les annexes indiquées dans le document sont téléchargeables dans un document séparé.
 
Article proposé par Thierry Duquesne pour le Giptic de Mathématiques
Ateliers GIPTIC
  • Socrative : créer ses propres questionnaires