Bandeau

Les revues de presse ESST

revue de presse L’équipe du centre ESST propose de vous faire découvrir la presse spécialisée référencée sur son site au travers d'une ou deux « revue(s) de presse » semestrielle(s). Ces revues de presse sont destinées à vous tenir informer des évolutions (chiffres, lois, outils d’évaluation, matériel…), mais aussi fournir des pistes et/ou supports pour vos séquences.

Toute la presse spécialisée est consultable et photo copiable (moins de 10% du contenu) au centre ressource ESST

- Secours Mag (bimensuel)

- Agir magazine (bimensuel)

- Face au risque (bimensuel)

- Références en santé et sécurité au travail (trimestriel, INRS)

- Travail et sécurité (mensuel)

- SST magazine (trimestriel)

revue n°1

logoAgirMag

Agir Magazine n°70 – mai-juin 2017

A LA UNE « BURN OUT », le nouveau mal du siècle

Dossier / Connaitre / être / partager

 Le « burn out » ou « syndrome d’épuisement mental » fait beaucoup parlé de lui. Tout le monde a encore à l’esprit les  cas de suicides remettant en cause, entre autre, l’organisation du travail, la surcharge des tâches … de plusieurs entreprises ou sociétés. Les causes de ce risque psycho social (RPS) sont souvent multifacteurielles. Les conséquences se caractérisent par « un ensemble de réactions consécutives à des situations de stress professionnel chronique » (INRS) générant « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail » (OMS). Ce concept récent (1959) et entré dans le vocabulaire spécifique en 1970, manque d’études pour quantifier toutes les personnes et le niveau de gravité (toutes branches et statuts). Quelques estimations en sont la preuve :

  • En 2014, 3,2 millions de français étaient exposés à un risque élevé (cabinet technologia)
  • 30 000 personnes seraient touchées (INVS)
  • 100 000 selon l’Académie nationale de médecine

Soit une différence de 70 000 personnes !!! Différence mais pas d’indifférence de la population !!! Depuis le 17 aout 2015 la loi autorise de faire reconnaitre, au cas par cas, le caractère professionnel d’une maladie psychique (dont le burn out causé par le travail habituel et entrainant la mort ou une incapacité permanente d’un taux égal ou supérieur à 25%). Certains veulent aller plus loin. Un rapport sur « l’épuisement mental ou burn out : une réalité en manque de reconnaissance «remis à l’assemblée nationale propose 27 mesures pour améliorer la santé au travail et la prise en charge jusqu’à la réinsertion des victimes du burn out. Plusieurs candidats lors de la campagne présidentielle ont proposé la reconnaissance du « burn out » comme MP (maladie professionnelle). Le « burnt out » est cependant difficile à évaluer car cela supposerait des critères de diagnostic qui fassent l’unanimité. Pour cette raison, une agence ou commission national dédié à ce mal semble indispensable.

  • Ce que le "burn out" n’est pas

L’INRS a conçu une série d’affiches sur les idées reçues, des guides et dépliants.

Ces supports sont des outils pédagogiques très intéressants à analyser en classe pour faire évoluer les mentalités et la perception de « l’épuisement professionnel » .

Ce dossier et numéro apporte des réponses pour sensibiliser et prévenir ce risques auprès de nos élèves, futurs salariés, en tant qu’individu mais aussi responsable d’équipe voire futurs dirigeants/artisans. Les interviews de victimes de « burn out » (P 38 et 41) sont également de bons supports en complément et comparaison de la série d’affiches INRS.

De plus le « burn out » a un impact sur l’ensemble de l’entreprise. « L’épuisement professionnel » engendre « une augmentation de l’absentéisme, une implication moindre du personnel, une rotation du personnel, une augmentation de la charge de travail, un stress supplémentaire … ».

Terminons par une note positive, « l’épuisement professionnel » ne doit pas être vu comme un échec, mais plutôt comme une nécessité de réévaluer les choses importantes de sa vie.

En savoir plus :

  •  comment prévenir le « burn out « ? (dépister les « signaux », agir sur les facteurs de risques, accompagner les personnes jusqu’au retour à l’emploi ? Dossier page 34 à 42
  • Séminaire en ligne « Prévenir les RPS dans les TPE »

Dans ce numéro, de nombreux articles sont également liés au thème des RPS.

 Fichier son  la revue de presse complète audio.1

revue n°2

Secours Mag, le magazine 100% secours, soins d'urgence et prévention, n°38 – mai-juin 2017

A LA UNE : Trauma system, enquête sur une filière de choc (Actus – Dossier –Immersion)

A l'heure des beaux jours, les campagnes de don du sang battent le plein afin de faire face aux besoins pouvant être accrus par les accidents ou/et attentats. En France, les accidents de la route sont la 1ère cause des traumatismes graves. Les urgences pré-hospitalières (SAMU : 15 millions/an) et hospitalières (35 millions/an) ne cessent d'augmenter leurs activités. Intervention croissante en nombre et en complexité (âge, pathologies multiples...) s, sans oublier la menace terroriste qui nécessite une connaissance et maitrise des différents plans de secours  (ORSEC, ORSAN- AMAVI intra-hospitalier...), ainsi que les collaborateurs avec les professionnels des secours, de la santé et de la défense.

En prenant en compte toutes ces variables, l'organisation, la communication et les techniques  évoluent dans un soucis d'efficacité.

A savoir : Un nouveau numéro pour désengorger les réseaux téléphoniques et hospitaliers d'urgence. Mis en place par le Ministère des affaires sociales et de la santé, il permet de donner des conseils non urgents sur les horaires de fermeture des cabinets médicaux.

L’adaptabilité, l'information et la formation sont donc incessantes pour les personnels concernés. Ce numéro consacre un dossier spécial à une filière relativement récente "trauma system" prenant en charge les victimes ayant subie un trauma violent menaçant sa vie. Ce concept de "trauma system", né aux Etats-Unis s'est propagé à l'international...

  Fichier son revue presse complète audio.2