Bandeau

Rapport de l'IGEN - Repenser la forme scolaire à l’heure du numérique...

mis à jour le 13/11/17

Chères et chers collègues, prenez connaissance des recommandations du rapport de l'Inspection générale de l'éducation nationale " Repenser la forme scolaire à l’heure du numérique: Vers de nouvelles manières d’apprendre et d’enseigner ".

IGEN

1)  Libérer les initiatives et donner plus de latitude aux équipes pédagogiques pour mener des expérimentations et participer à des recherches ;

     - Mettre en place une organisation et des incitations pour que les équipes pédagogiques  – établissements et réseaux – puissent développer des projets numériques adaptés à leurs besoins et reliés à leurs contextes.
    – Donner une plus grande marge de manœuvre et d’autonomie aux établissements en matière d’expérimentation, de recherche et de formation.
    – Mieux valoriser les pratiques numériques innovantes sur les sites institutionnels et les plateformes de présentation ; favoriser le développement de plateformes de partage.

2) Faire évoluer les modalités de formation pour accompagner les enseignants et développer la culture et les pratiques numériques à tous les étages ;

    – Mettre en place de nouvelles modalités de formation, moins prescriptives, moins descendantes et plus contributives.
    – Partir des besoins des enseignants et des échanges de pratiques.
    – Développer des Moocs et des ressources en ligne, des formations hybrides mélangeant e-learning, autoformation, tutorat et présentiel.
    – Faire évoluer la formation vers un accompagnement et un développement professionnel tout au long de la vie.

3) Faciliter la production et le partage des ressources, et leur appropriation par l’ensemble des acteurs;

    – Encourager la création collaborative de contenus pédagogiques numériques par les enseignants.
    – Poursuivre le travail de description, d’indexation et de normalisation pour rendre les ressources plus facilement accessibles et interopérables.
    – Permettre leur réemploi et leur modification dans le cadre pédagogique, qu’elles soient gratuites ou payantes.
    – Promouvoir des ressources éducatives libres.
    – Créer une (ou des) plateforme(s) sécurisées pour héberger et stocker les ressources produites par les enseignants et leurs élèves (notamment les vidéos).

4) Respecter, tout en l’encadrant, la liberté de choix des outils par les équipes pédagogiques;

5) Mieux sensibiliser et former les personnels d’encadrement pour qu’ils encouragent, accompagnent et facilitent le développement de pédagogies innovantes et se fassent les relais de la nouvelle culture numérique sur les territoires.

    – Passer « d’une attitude de contrôle à une attitude de confiance et de bienveillance ».
    – Revoir le rôle du chef d’établissement : instaurer un nouveau type de leadership, fondé sur une plus grande autonomie et intégrant les moyens numériques de communication, de collaboration et de concertation.
    – Favoriser les pratiques d’analyse réflexive et collective des enseignants.
    – Charger la DEPP, en lien avec l’Inspection générale, de coordonner l’élaboration de nouveaux critères d’évaluation et d’impulser des recherches sur ces nouvelles bases

6) Faire évoluer la forme scolaire, l’aménagement du temps et des espaces d’apprentissage, en s’appuyant sur l’expérience des équipes de terrain et sur la recherche;

7)  Créer des cadres de confiance, éthiques, techniques et juridiques, pour faire tomber les barrières, sécuriser les initiatives et les échanges de données nécessaires à tous les niveaux