Bandeau

Appel à projets "Reporters de guerre"

      • samedi 01 septembre 2018 à 15:46 lundi 15 octobre 2018 à 16:46
  • Accueil Archives
Description

Aborder sous un angle original et pluridisciplinaire l’histoire des conflits contemporains

Cet appel à projets est conduit en partenariat, notamment avec le ministère de l’éducation nationale, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, l’Établissement de communication et de production audiovisuel de la défense (Ecpad), le Service historique de la Défense, le centre pour l’éducation aux médias et à l’information (CLEMI), le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre.

La direction des patrimoines, de la mémoire et des archives du ministère des armées lance un appel à projets pour l’année scolaire 2018-2019 auprès des établissements scolaires, des associations et collectivités locales, sur le thème : Reporters de guerre

Tout au long de l’année, lors des différentes commissions de subventions de la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des armées, un intérêt tout particulier sera porté aux actions pédagogiques des établissements scolaires,associations, trinômes académiques et collectivités locales, qui répondront à cet appel à projets.

Les projets des écoles et établissements scolaires pourront donner lieu à la réalisation d’un film, dans le cadre de l’action nationale « Héritiers de mémoire ». La sélection de ces projets intervenant en octobre 2018, les actions scolaires proposées à « Héritiers de mémoire » doivent être adressées à la DPMA le 15 octobre 2018 au plus tard.

Pour toute précision sur l’appel à projets, pour l’envoi des projets ou demandes de subvention, contacter le bureau des actions pédagogiques et de l’information (BAPI) de la DPMA :  Par voie électronique : helene.touya@intradef.gouv.fr / jean-luc.lambinon@intradef.gouv.fr  Téléphone : 09 88 68 20 21 / 09 88 68 20 11  Sur internet : www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/educadef

Reporters de guerre, correspondants de guerre, envoyés spéciaux, journalistes d’investigation... autant de termes possibles pour désigner celles et ceux qui s’engagent au cœur des conflits pour témoigner, raconter, transmettre une histoire qui, sinon, serait tue à jamais. Par l’image, fixe ou animée, par le verbe, les reporters de guerre, civils ou militaires, informent et tentent d’éclairer les zones les plus sombres du monde au péril de leur vie. S’intéresser aux reporters de guerre civils ou militaires et à leurs productions permet d’aborder sous un angle original et pluridisciplinaire l’histoire des conflits contemporains dans lesquels la France a été engagée. Le travail sur l’image et sur le texte sera au cœur des projets pédagogiques menés sur ce thème par les professeurs d’histoire-géographie, de lettres, de langues vivantes et d’arts plastiques. L’information, le témoignage sont les missions premières des correspondants de guerre dont le travail représente un enjeu d’importance pour les belligérants dans la mesure où il s’adresse à l’opinion publique. L’armée française a créé dès 1915 deux organismes dédiés à la prise de vue fixe et animées de ses opérations : la section cinématographique de l’armée et la section photographiques des armées, ancêtres de l’Ecpad et de ses « soldats de l’image ». Évolution technologique et politique oblige, on n’informe plus en 2018 comme on le faisait il y a cent ans, l’histoire de ces changement et de leurs implications méritant d’être étudiée. Le thème de l’appel à projet est particulièrement adapté aux programmes des classes de Troisième, de Première et de Terminale. Il peut aussi être mis en œuvre en Seconde dans le cadre des enseignements d’exploration, notamment celui intitulé « Littérature et société ». Enfin, autour de la Semaine de la presse et en lien avec les collègues documentalistes, les projets pédagogiques sur les reporters de guerre auront toute leur place dans les CDI. Cet appel à projets qui s’accompagne de la publication d’un numéro spécifique de la revue « Les chemins de la mémoire » consacrée à ce thème https://fr.calameo.com/read/00033162751f95ca99f5c Quelques exemples de reporters de guerre : Parmi les correspondants de guerre, certains ont laissé une véritable œuvre littéraire et/ou photographique et cinématographique. La liste qui suit n’est bien sûr pas exhaustive. Elle rappelle que certains correspondants de guerre sont, aussi, de grands écrivains, de grands photographes, de grands cinéastes : Blaise Cendrars, Ernest Hemingway, Joseph Kessel, Vassili Grossman, Jack London,George Orwell, Margaret Bourke-White, Germaine Kanova, Robert Capa, Curzio Malaparte, Samuel Fuller, George Stevens , Martha Gellhorn, Don McCullin, Patrick Chauvel, Gilles Caron, Jean Hatzfeld, Laurent van der Stockt, Édouard Élias, ...

Pour vous aider, le CLEMI Paris a sélectionné : - Le très beau webdocumentaire Reporters de guerre : au risque de vous informer A retrouver ici : https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_1643370/des-webdocumentaires-pour-l-emi?cid=p1_1145732&portal=p1_1010135

- Exposition Dessine-moi la guerre : 1914-2014, regards des dessinateurs de presse sur la guerre. 10 panneaux à télécharger ici : https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_1627044/expositions-emi-a-disposition?cid=p1_1145732&portal=p1_1010135

Participants
Confirmé (1)
Ressources
Aucune ressource