Bandeau

Pandoravirus : des virus géants qui inventent leurs propres gènes

pandoravirus Les découvertes de virus géants continuent de secouer les branches de l’arbre de la vie !

La récente découverte de nouveaux virus géants brouillait davantage la frontière entre monde viral et monde cellulaire. Ces pandoravirus sont aussi grands que des bactéries et dotés de génomes plus complexes que ceux de certains organismes eucaryotes. De plus, ces nouveaux virus géants possèdent un grand nombre de gènes orphelins, c’est‐à‐dire codant pour des protéines sans équivalent dans le reste du monde vivant. Cette caractéristique inexpliquée est au cœur de tous les débats sur l’origine des virus. Mais ce qui a le plus étonné les chercheurs, c’est que ces gènes orphelins sont différents d’un pandoravirus à l’autre, rendant de plus en plus improbable qu’ils aient été hérités d’un ancêtre commun à toute la famille !

Malgré toutes leurs propriétés originales, les Pandoravirus conservent les caractéristiques essentielles du monde viral : absence de ribosome, de production d'énergie et de division.

Ces travaux soulignent à quel point notre connaissance de la biodiversité microscopique reste étonnamment partielle dès que l'on explore de nouveaux environnements.

Pour en savoir plus consultez :

Pandoravirus : des virus géants qui inventent leurs propres gènes.

Diversity and evolution of the emerging Pandoraviridae family - Nature communications.

Découverte d’un chaînon manquant entre le monde viral et le monde cellulaire.