Bandeau

La chocolaterie Menier au XIXe siècle, sujet d'étude en 4e

Niveaux : 4ème
Mot(s) Clé(s) : Industrialisation - usine - ouvrier - entreprise - production
Résumé

vignette menier Proposition de sujet d'étude sur la chocolaterie Menier au XIXe siècle pour traiter le sous-thème : L'Europe et la "révolution industrielle" (thème 2) en utilisant "Classes BnF". Par Jean-Luc Kharitonnoff ici

Chapeau

Vignette pour chapeau Ce sujet d'étude porte sur l'histoire des usines de la chocolaterie Menier à Noisiel. Il permet de mettre en œuvre le 1er sous thème : l'Europe et la "révolution industrielle" du 2e thème : L'Europe et le monde au XIXe siècle, du programme d'histoire de 4e. Les élèves utilisent un dossier du site Passerelle(s) dans Classes BnF pour comprendre le processus d'industrialisation et ses caractéristiques à travers l'entreprise Menier : son activité, l'organisation de la production, ses acteurs, ses conséquences sur les paysages. Ce travail est proposé par Jean-Luc Kharitonnoff, professeur au collège Léon-Gambetta (XXe arr.), membre du groupe GiPTiC d'histoire-géographie, et ses élèves de 4e.

Objectifs

Place dans les programmes

Repères annuels de programmation : Thème 2. L’Europe et le monde au XIXe s. Sous-thème. L’Europe et la « révolution industrielle »
Extraits des démarches et contenu d’enseignement concernés par le sujet d’étude : nouvelle organisation de la production, nouveaux lieux de production, nouveaux moyens d’échanges : l’Europe connaît un processus d’industrialisation qui transforme les paysages, les villes et les campagnes, bouleverse la société et les cultures. [...] On présente à grands traits l’essor du salariat, la condition ouvrière [...].

Objectifs de contenu

Le choix de l’histoire de la chocolaterie Menier de Noisiel au XIXe siècle permet de mettre en œuvre les recommandations de la fiche ressources « Éduscol ». Elle suggère d’« avoir une approche concrète de l’industrialisation et de ses conséquences » : « le centrage sur les acteurs recommandé par le programme pour l’ensemble de la classe de quatrième incite à partir du développement d’une entreprise ».

Schéma contenus Menier

Fondée en 1816 par Antoine Brutus Menier dans le Marais à Paris, l’entreprise pharmaceutique Menier s’installe en 1825 à Noisiel (actuelle Seine-et-Marne) sur le site d’un ancien moulin. Outre que le chocolat entre dans la composition des médicaments, les techniques de pulvérisation des végétaux constituent un point commun aux deux activités. En 1867, Émile-Justin Menier décide de recentrer le site de Noisiel sur l’activité chocolatière. (La fabrication de médicaments délocalisée à Saint-Denis en 1864, passe en 1867 à la Pharmacie centrale de France).
L’évolution de la chocolaterie est caractéristique de l’industrialisation du XIXe siècle :

  • le passage à la production mécanisée de masse qui permet de répondre à la demande croissante de la consommation. Il nécessite sans cesse la construction de nouveaux bâtiments : le « Moulin » en briques et métal en 1872, la « Halle Eiffel » en 1882, la « Cathédrale », usine de béton en 1906-1908. La fabrication suit les méthodes de division du travail et d’une chaîne rationnalisée de la production, dans l’enfilade des bâtiments le long de la Marne ainsi que d'un étage à l'autre : tri des fèves, torréfaction, mélange des ingrédients, cuisson en tablette, refroidissement, conditionnement ;

Menier bâtiment
Le "Moulin" (à droite) et la "Cathédrale" (à gauche), © Vinca Hyolle, Passerelle(s)

  • l’importance de l’innovation : le débit d’eau de la Marne associé aux turbines comme source d’énergie hydraulique, l’invention de la tablette de chocolat en 1836, l’architecture pionnière du « Moulin » de 1872 reposant sur l’ossature métallique, technique que l’on retrouve à l’origine des gratte-ciels ;

Structure métallique, MenierExtrait du vidéogramme La Chocolaterie Menier, réalisation Stan Neumann, © Les Films d'ici, Passerelle(s)

  • l’intégration du site au réseau de chemin de fer pour le transport et même à l’intérieur du site, puisque des wagonnets sur rail facilitent l’acheminement dans la chaîne de fabrication ;
  • le recours à la publicité, dont la fameuse affiche de La petite fille Menier témoigne, mais aussi par les produits dérivés et même dans les séances des salles de cinéma des frères Lumière ;

Affiches MenierAffiches de Firmin Bouisset de 1883, © BNF, Passerelle(s)

  • l’esprit entrepreneurial et l’essor du capitalisme libéral. Il se traduit notamment par une stratégie de concentration verticale, la famille Menier voulant contrôler toute la chaîne : la production agricole des fèves dans leurs plantations du Nicaragua, l’achat des navires pour les transporter, la fabrication du sucre à partir des betteraves sucrières, le conditionnement (papier d’emballage, cagettes fabriqués à Noisiel) ;
  • l’essor du salariat ouvrier : 50 ouvriers en 1856, 325 en 1867, 2 200 en 1900 ;
  • la question de la condition ouvrière à travers le paternalisme patronal. Émile-Justin Menier, grand propriétaire foncier à Noisiel et élu maire en 1871, fait aménager sur les modèles anglais la cité ouvrière à proximité de l’usine : pavillons composés de deux logements de trois pièces de 64 m² pour les ouvriers, plus cossus pour les cadres, loués contre un montant proportionnel au salaire (jusqu’à 331 logements en 1911), nombreuses fontaines pour l’approvisionnent en eau, bains-douches, lavoirs, cabinet médical, école, réfectoire, maison de retraite, et même la mairie (et l’église, toutefois à l’extérieur de la cité) ;

Cité Ouvrière MenierLes usines, et, à l'arrière-plan, la cité ouvrière, Passerelle(s)

  • le lien entre industrialisation et transformation des paysages par l’architecture industrielle et d’habitation.

Problématique du sujet d’étude : comment l’histoire de la chocolaterie Menier de Noisiel reflète-t-elle le processus d’industrialisation du XIXe siècle et ses conséquences ?

Objectifs de compétences

Compétences chocolat Menier

Les élèves apprennent à utiliser le moteur de recherche et les ressources en ligne du site Classes BnF via Éduthèque pour effectuer une recherche sur la chocolaterie Menier.
Ils doivent sélectionner, classer, hiérarchiser et mettre en relation les informations tirées des documents et paradocuments mis en ligne.
Les élèves sont répartis en petits groupes de travail coopératif et partagent leurs informations pour réaliser une présentation.

Description

Organisation de l’étude

Durée : 1 heure pour le travail par les élèves sur le sujet d’étude en classe, ce travail étant ensuite utilisé tout au long de la séquence mettant en oeuvre le sous-thème.

Organisation de l'étude Menier

Ressources et outils numériques

  • Ordinateurs avec connexion Internet en salle informatique
  • Site Classe BnF via Éduthèque pour la recherche de documents et d’informations
  • Le cas échéant, logiciel de traitement de texte ou de diaporama pour la mise en forme de travail des élèves
  • Suite poste maître-vidéoprojecteur-connexion Internet

Présentation de la ressource

Le dossier documentaire qui sert de support au sujet d’étude est le site consacré à la chocolaterie Menier publié sur le site Passerelle(s) de Classes BnF accessible par Éduthèque.
Le site Passerelle(s) a été initialement conçu pour favoriser l'accès à la culture des apprentis du bâtiment et des travaux publics et de tous les jeunes en insertion professionnelle. Réalisé par la Bnf et le CCA-BTP (Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics), il constitue une mine de ressources documentaires pour le cours d’histoire. Les nombreux documents sur l’architecture et les bâtiments (images, vidéogrammes, textes, infographies, etc.) sont scientifiquement commentés et classés en dossiers, dans l’ordre chronologique des grandes périodes historiques. Les choix concernent des exemples emblématiques des temps forts de l’histoire, et donc utilisables en cours. Par exemple : ziggourat d’Ur, Grande Mosquée de Cordoue, abbaye de Cluny, maisons médiévales, cathédrales, châteaux-forts, château de Versailles, grand magasin du Bon Marché, tour Eiffel, etc.

  • Se connecter à Éduthèque puis à Classes BnF
  • Entrer Passerelle(s) dans la fenêtre de recherche de Classes BnF
  • Entrer Menier dans la fenêtre de recherche de Passerelle(s).
  • Choisir la première entrée Bâtiments La chocolaterie Menier
Le dossier :

Dossier de Passerelle(e)

A. L'album « Visite de la chocolaterie Menier » retrace l’histoire du développement du site de la chocolaterie et décrit les différents bâtiments de l’usine, les méthodes de fabrication mécanisée, le transport.
B. « Une structure entièrement métallique » ; un vidéogramme (1’25) extrait du film La Chocolaterie Menier, produit pour Arte en 2007 (production ARTE France, Les Films d'Ici, La Cité de l'architecture et du patrimoine) présente les avantages et innovations permis par l’introduction des ossatures métalliques dans l’architecture du premier bâtiment de la chocolaterie (disparition des murs porteurs notamment). Il permet de faire le lien avec la construction des gratte-ciels inventée par l’École de Chicago à la fin du XIXe siècle, et donc peut être mis en relation avec les skylines des paysages urbains des métropoles et l’étude des États-Unis dans la mondialisation du programme de géographie.
C. Description audio de la décoration en brique du premier bâtiment, utile pour une approche par l’histoire des arts.
D. « Quand le chocolat s’affiche… », album sur le développement de la publicité au XIXe siècle à travers l’exemple du chocolat.
E. « Une famille d’industriels dans leur époque » présente rapidement la famille Menier, représentative des entrepreneurs comme acteurs de l’industrialisation au XIXe siècle.
F. L’architecture de fer propose de nombreux documents sur la présence du fer au XIXe siècle dans les gares, les grands magasins, les ponts, les passages, etc.
G. Techniques et métiers : pour un prolongement sur les matériaux utilisés dans la construction des bâtiments de la chocolaterie : métal, brique, béton.
H. Deux dossiers :

  • une fiche « Une famille d’industriels » sur la famille Menier aborde la structure de l’entreprise en concentration verticale, l’emploi novateur de la publicité ;
  • « La cité ouvrière » : décrit l’amélioration des conditions de vie des ouvriers dans la seconde moitié du XIXe siècle. par le paternalisme patronal.

I.  À lire : extrait d’En famille d’Hector Malot qui décrit une cité ouvrière inspirée de la cité de Noisiel, éventuellement pour un prolongement interdisciplinaire avec le cours de français.
J. Repère « Le fer au XIXe » : dossier sur l’histoire de l’utilisation du fer et de ses usages de l’Antiquité au XIXe siècle.

Proposition pédagogique

En amont de la leçon sur l’Europe et la « révolution industrielle », les élèves réalisent un travail sur la chocolaterie en prélevant les informations sur le dossier mis en ligne. Il peut être effectué entièrement ou pour partie à la maison.

Au choix du professeur, en fonction du niveau des élèves, du temps qu’il souhaite consacré ou de ses objectifs pédagogiques, diverses formes de restitution du travail sont possibles :

  • un dossier classique sous forme manuscrite ;
  • un fichier de traitement de texte ;
  • un fichier de diaporama de type OpenOffice Impress, Powerpoint ou Prezi. Télécharger ici le didacticiel Prezi.

Il peut s’effectuer en groupe de travail coopératif de quatre élèves et donner lieu à une restitution orale.
Les réalisations sur support numérique sont déposées sur l’ENT de l’établissement ou envoyer par courriel.

La réalisation comporte :

  • une page de titre : titre de la présentation, nom des élèves (4 élèves maximum), une illustration tirée des albums et dossiers consultés
  • trois parties comportant
    - le titre ;
    - la réponse rédigée à la consigne ;
    - une ou deux illustrations tirées des albums et dossiers consultés et correctement légendées.

Partie 1. La fabrication industrielle : à l’aide de l’album "Visite de la chocolaterie Menier" à Noisiel, les élèves décrivent  la fabrication industrielle du chocolat : les étapes de fabrication, l’énergie utilisée, les moyens de production, l’utilisation du rail et du chemin de fer.

Partie 2. Le développement de l’activité : à l’aide des images 1, 5 et 7 de l’album, les élèves racontent  les trois étapes (1872, 1882, 1906-1908) de l’agrandissement de la chocolaterie ; puis grâce au dossier "Une famille d’industriels", ils décrivent la stratégie pour contrôler toute la chaîne d’approvisionnement et relèvent les moyens publicitaires employés par Menier.

Partie 3. Les conditions de vie des ouvriers : à l’aide du dossier "La cité ouvrière", ils relèvent et décrivent les aménagements construits par Menier pour améliorer les conditions de vie de ses ouvriers.

Télécharger une proposition de fiche de consignes.

Le travail coopératif de groupe peut être réalisé en trois temps :

  • 1er temps : travail de recherche d’information. À l’intérieur du groupe, il peut être individualisé en répartissant les tâches : le professeur assigne une partie ou une consigne à un élève du groupe qui en sera l’« expert » ;
  • 2e temps : en classe, mutualisation des informations dans le groupe ;
  • 3e temps : réalisation du support de restitution (dossier manuscrit, ou mise en forme par traitement de texte ou diaporama)  qui suit les trois parties.

Voir un exemple possible réalisé sur Prezi.

Visuel Prezi

Voir des exemples de travaux non corrigés d'élèves de 4e du collège Léon-Gambetta, Paris XXe :

Le professeur pourra ensuite vidéoprojeter des présentations et des extraits du dossier de Passerelle(s) comme support de cours, à partir desquelles il explique l’industrialisation au XIXe siècle.

Il peut également servir de ressources pour un EPI suggéré par la fiche Éduscol avec l’enseignement de Technologie : les énergies, l’innovation, les matériaux et leur usage.

Bibliographie et sitographie

 

Filtrer les contenus par :

Niveaux

Mot Clé

Résultats