Le recteur de Paris installe le premier Observatoire académique des LGBT+phobies

Journée lutte homophobie lycée Voltaire 041

En amont de la journée nationale de lutte contre le harcèlement du 7 novembre, Gilles Pécout, recteur de l'académie de Paris et Frédéric Potier délégué inter-ministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) ont installé le premier Observatoire académique des LGBT+phobies.

Le 17 mai 2018, l'académie de Paris organisait une première matinée de réflexion et d'échange en Sorbonne, dans le cadre de la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, en présence de la secrétaire d'État à l'égalité femmes-hommes Marlène Schiappa et du préfet DILCRAH Frédéric Potier. Cette journée avait alors permis d’évoquer la mise en place d'un observatoire des LGBT+phobies au niveau académique.

C’est chose faite puisque ce mardi 5 novembre a été créé le premier Observatoire académique des LGBT+phobies, co-présidé par le préfet Frédéric Potier, délégué inter-ministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH).

L’Observatoire et son comité de pilotage ont été installés en présence de nombreux
représentants d'associations, et de membres de la communauté éducative scolaire, ainsi que Denis Parrot, réalisateur du film Coming out.

COPIL Observatoire discriminations LGBT 117

 

Gilles Pécout a introduit cette réunion en rappelant que la mise en place de l’Observatoire des discriminations anti-LGBT+ manifestait une démarche volontariste de l’Académie de Paris dans la lutte contre les discriminations LGBT+. " L’institution ne peut pas ignorer que près d’un cas sur 10 concerne des moins de 18 ans : rejet et insultes, agressions physiques, outing, harcèlement " a précisé Gilles Pécout, en rappelant quelques chiffres : tandis que 23% des cas de LGBTphobies enregistrés par SOS Homophobie ont lieu sur internet, 5% ont lieu quant à eux en milieu scolaire. "Le harcèlement homophobe est un obstacle à la réussite scolaire, il touche tous les milieux, mais les dommages sont pires chez des élèves fragiles scolairement ou socialement", a également souligné le recteur. 

Le recteur de l'académie de Paris a ensuite insisté sur le rôle d'un observatoire, qui a pour grands axes d'informer, prévenir, former et prendre en charge.

Le comité de pilotage a d'ores et déjà acté la mise en place d'un référent LGBT+phobies dans chaque établissement du second degré.

Le partage de bonnes pratiques et l'impulsion de nouvelles actions comme la création d'un festival dédié en vue de la journée du 17 mai, la mise en place d'une page ressources, la mise en cohérence des interventions des associations partenaires sur le territoire académique, la formation des référents et des personnels enseignants volontaires seront au coeur des missions du comité de pilotage qui se réunira deux à trois fois ans.

COPIL Observatoire discriminations LGBT 077

 

 

Les membres du Comité de pilotage exécutif ont été présentés :

  • Jérôme Jardry (DAASEN1),
  • José Inzaurralde (IA-IPR d’espagnol),
  • Baptiste Léon, (Directeur adjoint de cabinet de Monsieur le Recteur),
  • Audrey Gelman, chargée de mission.

Ceux-ci seront aidés dans leur tache par les membres du COPIL élargi :

Jean-Michel Coignard (directeur de l’académie), Sandrine Depoyant-Duvaut (secrétaire générale pour l’enseignement scolaire), Lionel Hosatte (DRH), Catherine Mercier-Benhamou et Claire Mazeron, DA(A)SEN2, doyen des IEN, doyenne et vice-doyen des inspecteurs du second degré, Aurélie Suratteau (IA-IPR de philosophie), Jean-Michel Le Bail (IEN ASH), Sabine Bobée (IA-IPR SVT et référente égalité filles-garçons), Laurent Pejoux (DAAC), Lazare Paupert (DAREIC), Pierre Deysson (CT Vie scolaire), Florence De Puylaroque (EMAS), Aline Royer (Directrice de la communication), les inspecteurs du groupe EVS, CT Médecin, CT AS, Infirmière conseillère, INSPE, déléguée laïcité, DAVL, CSAOI, chefs d’établissement animateurs de bassin, représentants des chefs d’établissement, PSYEN EDO, DCIO.

Dominique Auvigne, proviseur du lycée Érik Satie.

Jean Spiri, président du CRIPS IdF.

Pascal Callac, CHSCT.

Dimitri Lentulus, principal adjoint du collège Méliès.

Élèves représentants CAVL.

Représentants des fédérations de parents d’élèves.

Représentants des associations : SOS Homophobie, Le Refuge, Contact, Mag, Paye Ta Gouine, APGL.

Denis Parrot, réalisateur du film Coming out.

 

Écoles, collèges, lycées