Bandeau

Procédure de calcul des notes de CCF en EPS session 2020.

Cadre général

Les modalités d’obtention du baccalauréat et des diplômes professionnels pour la session 2020 se fondent sur les résultats de l’élève dans un cadre de contrôle continu en lieu et place des épreuves dont l’organisation a dû être annulée. Les résultats des épreuves déjà passées restent néanmoins acquis.

Pour les disciplines habituellement évaluées en examen ponctuel terminal, le contrôle continu remplace intégralement l’épreuve écrite ou orale.

Pour les disciplines évaluées en CCF, une partie des épreuves a pu se dérouler normalement avant le confinement (16 mars). Leurs résultats doivent être pris en compte dans le calcul de la note et complétés si nécessaire et si elles existent par des évaluations réalisées dans le cadre du contrôle continu.

En ce qui concerne l’EPS

Les éléments à prendre en compte sont ceux connus à la date de début du confinement. Aucune évaluation certificative ne doit être organisée postérieurement à cette date.

Les trois tableaux en annexe précisent la marche à suivre et les modalités de calcul pour chaque type d’examen : Bac GT, Bac Pro et BMA, CAP.

Si les directives nationales diffèrent légèrement entre les types d’examen, l’intention doit toujours être de rendre compte le plus fidèlement possible de la réalité des résultats de l’élève au sein de l’ensemble certificatif.

 

  • Les notes obtenues par l’élève lors des épreuves de CCF normalement organisées entrent obligatoirement dans le calcul de la note finale d’EPS.

  • Les notes de contrôle continu qui remplacent les notes de CCF « manquantes » correspondent à des évaluations effectivement réalisées au regard des compétences attendues lors des séquences d’enseignement correspondantes.

  • Les éléments extérieurs au parcours de certification ne peuvent pas entrer dans le calcul de la note (Exemple : en Bac GT, des éléments antérieurs à l’année scolaire de l’examen ne peuvent pas compter).

  • Le tableau « Bac GT » s’applique de la même manière à l’enseignement commun, l’enseignement facultatif et l’enseignement de complément.

Comme mentionné dans notre courrier du 18 mai, « les notes seront arrêtées en équipe pédagogique d’EPS en responsabilité et en confiance à partir des éléments présentés par l’enseignant de l’élève qui est le mieux placé pour le faire ». Les équipes doivent être en capacité de les justifier, tout particulièrement lorsqu’elles retiendront l’absence d’un élève à une épreuve certificative ou lors d’une séquence d’enseignement certificative, la mention « absent » se transformant nécessairement en « zéro » pour le calcul de la note finale.

Il importe plus encore que les années précédentes que les décisions des équipes pédagogiques soient argumentées de manière claire et rigoureuse. Afin de pouvoir répondre aux éventuelles réclamations de la part des candidats, les établissements conserveront tous les documents qui permettent de justifier les notes transmises et notamment :

  • Le détail de l’élaboration de la note d’EPS de chaque candidat.
  • L’ensemble des certificats médicaux d’inaptitude fournis par les candidats. Les dates de réception par l’établissement devront y être expressément mentionnées.

Une fois les notes arrêtées, les établissements les transmettront directement par Lotanet ou Cyclades (Bac professionnel). Il conviendra de se conformer aux directives du chef d’établissement.

Sachant pouvoir compter sur le travail des équipes dans la détermination des notes de chaque élève.

Les IA IPR EPS

 


 

 

Vous trouverez des précisions conctetes dans les annexes contenues dans ce courrrier   Fichier PDF