Bandeau

Limiter le marketing alimentaire en direction des enfants et des adolescents

sante publique france logo

Conscients de la progression et des causes de l’épidémie planétaire d’obésité, les pouvoirs publics cherchent des solutions pour inverser la tendance. En octobre 2018, la Direction générale de la santé (DGS) a saisi Santé publique France sur la question de l’évolution des messages sanitaires prévus par l’arrêté du 27 février 2007 accompagnant les publicités de certains aliments et boissons.

Selon l’étude Esteban publiée en 2017, près de 17% de la population en France est obèse. L’obésité est un facteur de risque de nombreuses pathologies comme le diabète, l’hypertension, le cancer etc. L’épidémie de COVID-19 a par ailleurs montré que les personnes obèses sont particulièrement à risque de développer des formes graves de la maladie et ont été jusqu’à sept fois plus nombreuses dans les unités de réanimation (83% des patients). La lutte contre l’obésité nécessite d’agir notamment sur l’environnement alimentaire impliquant des changements dans la production, la distribution et le marketing des multinationales de l’agro-alimentaire.