Bandeau

Le plateau de Saclay. De la carte au schéma cartographique 1ère ES/L

Nathalie Rodallec est professeure au lycée Lavoisier (Paris 5e arr.), formatrice, coordinatrice du GIPTIC et du groupe de travail Lycée, professeur référent de l'équipe académique des TRAAM (travaux académiques mutualisés).
Le travail proposé ici, intégré dans l'étude de cas d'un territoire de l'innovation au lycée, porte sur la question du passage de la carte au schéma cartographique. Il s'inscrit dans le cadre national des TRAAM 2012-2013 ayant pour thème : "dire et écrire avec les TICE en Histoire et géographie". Il a été appliqué dans deux classes de 1ère du lycée Lavoisier puis testé également dans une classe de 1ère au lycée François Villon (Paris 14e arr.) et au lycée Racine (Paris 9e arr.)
Les travaux académiques mutualisés ont mobilisé sous le pilotage de Jean-Pierre Lauby IA-IPR, une équipe de six professeurs de collège et de lycée de l'académie qui ont produit chacun des ressources pédagogiques à des niveaux et dans des domaines différents du champ de recherche. L'équipe a soulevé des questionnements, formulé des conclusions, envisagé des variantes possibles qui s'appuient sur les bilans des pratiques conduites en classe ou hors la classe et sur l'évaluation des ressources ou logiciels mobilisés. Une réflexion sur la progression des apprentissages a eu lieu. Des plus-values et des moins-values ont été identifiées. Le bilan complet de l'ensemble des productions académiques est consultable sur ce site dans l'onglet TICE puis Actions académiques mutualisées.

Objectifs

Objectifs de contenus

Contenus concernant l'ensemble de l'étude de cas

  • Comprendre les effets de synergie recherchés par l’implantation volontaire dans un même lieu d’entreprises de haute technologie, de pôles de recherches publics et d’établissements d’enseignement supérieur ;
  • Connaître les caractéristiques du territoire innovant étudié : la production autour de laquelle l’activité de recherche est centrée, les acteurs y participant, les relations entre ces différents acteurs, les formes institutionnalisant le fonctionnement du pôle d’innovation ;
  • Expliquer les éléments ayant permis l’émergence d’une capacité d’innovation : les acteurs ayant favorisé son développement,  les facteurs ayant permis sa constitution (volonté d’acteurs publics ...) ;
  • Dresser le bilan de l’activité du pôle étudié.

Contenus attendus dans le schéma cartographique et qui le différencient du croquis

  • Les principales articulations de l'organisation et des dynamiques de l'espace interrogé ;
  • Une plus forte centration sur les notions et sur la lecture interprétative de l'occupation du territoire (les termes qui font référence à des notions  sont en plus grand nombre) ;
  • Le nombre de figurés  est plus faible que dans un croquis ;
  • Les flèches sont en nombre réduit et significatif, la nomenclature est plus réduite.

Problématique
En quoi, le plateau de Saclay est-il un territoire majeur de l’innovation ?
Notions
Innovation, mondialisation, compétitivité, acteurs

Objectifs méthodologiques

On se réfère au tableau des capacités situé dans le préambule des programmes de lycée

Phase 1 de la séance (sélection des informations préalable au schéma)

I Maîtriser des repères spatiaux

2) Changer les échelles et mettre en relation, approches diachroniques et synchroniques

II Maîtriser des outils et méthodes spécifiques

1) Exploiter et confronter des informations

  • Prélever, hiérarchiser et confronter des informations selon des approches spécifiques en fonction du document-cerner le sens général d’un document et le mettre en relation avec la situation géographique étudiée
  • Critiquer des documents de types différents

III - Maîtriser des méthodes de travail personnel

1) Développer son expression personnelle et son sens critique

  • Développer un discours oral ou écrit construit ou argumenté, le confronter à d’autres points de vue
  • Participer à la progression du cours en intervenant à la demande du professeur ou en sollicitant des éclairages ou explications si nécessaire

2) Préparer et organiser son travail de manière autonome

  • prendre des notes
  • prendre part à une production collective

Phase 2 de la séance (spécificités du schéma cartographique)

II Maîtriser des outils et des méthodes spécifiques

2) Organiser et synthétiser des informations

  • Réaliser un schéma fléché, des graphes de différents types
  • Lire un document (un texte ou une carte) et en exprimer oralement ou par écrit les idées clés, les parties ou composantes essentielles
  • Passer de de l'observation à la description

3) Utiliser les TIC
ordinateurs, logiciels

III Maîtriser des méthodes de travail personnel
1) Développer son expression personnelle et son sens critique

  • Participer à la progression du cours en intervenant à la demande du professeur ou en sollicitant des éclairages ou explications si nécessaire
  • Prendre part à une production collective

Description

Durée

L’étude de cas est menée sur deux heures en classe (travail sur le schéma cartographique compris).

Outils et ressources numériques utilisés

  • TNI Promethean
  • Plateforme collaboraborative de travail pour le dépôt des fichiers
  • Principaux sites utilisés
    • Site du Géoportail
    • Site de l'EPPS de Saclay (établissement public Paris-Saclay)
    • Site du quotidien "le Monde"
    • Site "rue89"

Déroulement

Déroulement edc   un territoire de l'innovation Saclay 1ère
 

Phase 1
Il s'agit d'une étape de sélection des informations, d'échanges et de mutualisation. Elle se divise en deux parties. - 1ère partie : travail en autonomie sur documents Division en deux ou trois groupes  avec attribution d'un thème à chacun. Les élèves étudient en autonomie individuellement un corpus documentaire pour classer et hiérarchiser  les informations nécessaires à l'étude de cas dans un tableau de synthèse. Deux élèves consultent deux articles Web sur le poste du professeur.- 2ème partie : travail collaboratif Mise en commun. Analyse /discussion / reformulation/ justification/modification-correction par le groupe classe et validation par le professeur de la prise d’information au TNI (Dire et écrire). Les photographies ci-dessous ont été prises en 1ère en janvier 2013.

rts P Monet 14 02 13

Phase 1 1ère partie



 

 

 

 

 

 

phase 1 2ème partie a tableau de synthèse vierge

 

Phase 2
Elle correspond à la finalisation collective d'un schéma cartographique du territoire étudié. Elle se déroule de manière collaborative, un élève étant sollicité au tableau, les autres élèves intervenant pour l'aider ou corriger les choix qu'il propose. L'enseignant propose aux élèves trois exercices successifs à partir d'une production graphique qui comporte volontairement des erreurs et des oublis. Les élèves prennent appui sur une fiche d'évaluation de production graphique (téléchargeable ci-dessous). Ils doivent chercher et justifier les erreurs (dire) en procédant aux corrections nécessaires (écrire, transcrire),  à l'aide des outils numériques.

Questionnement particulier au déroulement de la phase 2 

L’utilisation des outils du TNI ou de ceux d’un logiciel de dessin permettent-ils  de décomposer les capacités nécessaires à la réalisation d’un schéma pour  passer de la carte au schéma et faire apparaître les principales articulations de l’organisation et des dynamiques de l’espace étudié ? 

D'où l'hypothèse suivante : les TICE aident aux changements de langage et rendent intelligibles les différentes étapes  qui conduisent  à la réalisation d’une production graphique Ou au cours de la mise en activité, les TICE permettent de mieux distinguer ce qui fait différence entre le croquis et le schéma cartographique  (réduction du nombre d'items, intégration de termes faisant référence à des notions, nombre réduit mais significatif de flèches, nomenclature plus réduite...)

Il s'agit de mettre en oeuvre des activités aux manipulations simples mais qui exigent une réflexion intellectuelle importante par la mobilisation de capacités complexes (sélection, confrontation, comparaison, caractérisation, justification, reformulation, mise en relation, exercice de l'esprit critique, correction...)

Actions des élèves durant la phase 2

Exercice 1 : organiser la légende

a. Vérifier la cohérence du plan et l'organisation interne des parties, justifier (dire). Reclasser, hiérarchiser  (écrire) les items  par utilisation du glisser-déposer (écrire).

page de TNI exercice 1Image3


b. Corriger et reformuler les items de la légende qui le nécessitent, réduire la longueur des titres des parties, supprimer les termes inutiles pour un schéma par l'utilisation des outils de suppression : gomme, corbeille... (Dire) ; utiliser l'outil texte ou stylo pour écrire la nouvelle proposition (écrire).

Les photographies ci-dessous ont été prise en 1ère S" au lycée Lavoisier en janvier 2013.

page de TNI exercice 1bis

phase 2 b 

Exercice 2 : choisir les figurés adaptés

a. Chercher la présence d'erreurs et les justifier (dire). Supprimer les fautes en utilisant la gomme ou de la corbeille ou les outils forme et couleur (écrire)
b. Pointer les figurés manquants (dire) et écrire un figuré adapté en utilisant les outils forme et couleur La photographie a été prise au lycée Lavoisier en 1ère  en février 2013

page de TNI exercice 2

Image2 

 

Exercice 3 : finaliser la réalisation graphique du schéma


a. Chercher et justifier les erreurs (dire) sur la version 1.
(Mais absence d'intervention pour modifier la réalisation graphique par manque de temps dans une séance de 45 mn)

page de TNI exercice 3 version 1

b. Chercher et justifier les erreurs (dire) sur la version 2 (ci-dessous à gauche). Corriger en utilisant l'outil glisser-déposer pour replacer l'étiquette, modifier l'apparence avec l'outil forme.

c. Justifier  la validation de la version 3 finalisée (ci-dessous à droite).

page de TNI exercice 3 version 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Actions de l'enseignant

  • Il accompagne les élèves durant la mise en activité. 
  • Il sollicite un élève au tableau pour chaque exercice
  • Il guide les échanges au cours des trois exercices
  • Il valide les propositions des élèves
  • Il enregistre et met l'ensemble du travail à disposition sur un ENT

Prolongement du travail, évaluation

A partir de leur prise de notes, du fichier mobilisé en cours mis à disposition sur l'ENT et d'une proposition de plan, les élèves ont rédigé une composition pour présenter les caractéristiques, les éléments facteurs de l'émergence et le bilan du territoire de l'innovation étudié en classe.
Les élèves ont exécuté sur table et dans les conditions de l'examen le schéma du territoire de l'innovation étudié en classe.

Objectifs : vérification de l’acquisition des notions et des capacités à se réapproprier les démarches.

Plus values spécifiques à la phase 2

  • L’utilisation des outils du TNI ou du VNI facilite la mise en oeuvre des capacités  pour sélectionner les informations, les classer et les hiérarchiser, confronter-comparer; caractériser, exercer son esprit critique, corriger facilement les erreurs sans avoir à tout recommencer.
    Le TNI ou le VNI permettent la décomposition  et l’explicitation des capacités nécessaires à la réalisation du croquis ou du schéma. Les exercices sont transférables en totalité ou en partie sur n'importe quel autre objet d'étude spatiale avec réalisation de schéma (ou de croquis).
  • L'acquisition des notions est facilitée par la réflexion, l'échange et la manipulation. La correction des compositions données à la maison et l'évaluation en classe du schéma sur table du territoire de l'innovation ont donné des résultats satisfaisants. Cela incline à penser que l'appropriation des notions et des stratégies graphiques, vont davantage de pair et qu'elles en sont d'autant facilitées.
    Xavier O. 1ère  (lycée Lavoisier 5e arr.) : « Cet outil rend le cours plus facile à comprendre. »
  • Le brouillon et les phases intermédiaires de reformulation sont intégrées, les tâtonnements sont explicités, le brouillon est réhabilité et mieux accepté.  Les différentes phases sont rendues plus intelligibles.
    Julie A. 1ère  (lycée Lavoisier, 5e arr.) : « l’utilisation du tableau interactif a été utile dans la mesure où elle a éclairé les consignes de la fiche méthodologique sur les croquis et les schémas »
    Manon G. 1ère  (lycée Lavoisier 5e arr.) : « cette séance a été interactive. Il est plus agréable et efficace de travailler comme cela. Le logiciel de TNI aide à la compréhension et à la correction rapide des erreurs. Il facilite l’apprentissage. Bilan très positif. »
  • L'erreur est dédramatisée. Elle est visiblement constructive. Elle est corrigée de manière progressive et itérative; il y a donc une prise en compte plus fonctionnelle du statut de l'erreur, sans perte de confiance chez les élèves.
  • L’utilisation des TICE implique des aptitudes de dynamique collective : échanges, mutualisation, interactivité, pratiques qui sont souvent encore nouvelles pour les élèves.
    Les outils de présentation vidéoprojetée et d'annotation, plus particulièrement ceux du TNI/VPI permettent en travail collaboratif : visualiser, proposer, modifier (infirmer, confirmer, mieux sélectionner) la prise d’information.
    En classe : les argumentations deviennent précises et nourries, les échanges fructueux, construits et argumentés. Les élèves peuvent guider leur camarade qui agit au TNI, le professeur validant les propositions.
    Alexandre R. (lycée F. VILLON 14e arr.): « C’est un bon système qui permet d’avoir une meilleure vision du cours et de mieux comprendre le mécanisme de celui-ci. Il encourage plus les personnes à participer et s’inscrit dans le cadre des nouvelles technologies, dans le monde moderne ».
  • Une éducation au jugement,  l'élève gagne en autonomie. C'est aussi une question de fréquence ou de récurrence de la mise en oeuvre de ce type d'activité.
  • Une mise en confiance accrue, l'élève comprend les objectifs à atteindre, sait pourquoi il s'est trompé. Par ailleurs, l’enregistrement de l’ensemble de la démarche et le dépôt sur l’ENT constitue une aide précieuse notamment pour les élèves qui rencontrent encore des difficultés dans leurs prises de notes.
    Eugénie D.G. 1ère  (Lycée Lavoisier 5e arr.) : « un outil pédagogique très utile. Je pense qu’il faudrait l’utiliser dans un cadre plus large que l’histoire-géographie (voire le mettre à disposition des élèves) ».
     Phanny O. 1ère  (lycée F. VILLON 14e arr.) : « L’utilisation du TNI permet aux élèves de développer leur capacités intellectuelles plus facilement. Par  exemple avec la réalisation du schéma, nous avons pu apprendre à hiérarchiser les informations... ».
  •  Une visualisation plus claire des supports de dessin cartographique
    Camille N.  1ère  (lycée F. VILLON 14e arr.): « Pour être franche, l’utilisation de ce genre de matériel m’avait paru au début, d’aucune utilité. Puis rapidement on se rend compte, que ce TNI, comme situé sous les yeux de la classe, permet à tous les élèves de se rassembler, de se concerter pour arriver au mieux à assimiler certaines notions. Par exemple avec le schéma de Saclay, les figurés étaient très faciles à réaliser ou corriger, mais surtout plus clairs que sur un tableau blanc ou à la craie ou sur une copie ».
  • Un aspect "ludique" peu habituel facteur de motivation
    Danyl B.  1ère (Lycée Lavoisier 5e arr.) : « J’ai trouvé la dynamique de ce cours prenante. On reste attentif du début à la fin et on rentre dans le jeu assez rapidement. Le concept permet de prôner l’intuition et la logique ce qui est tout à fait nouveau ! »
    On note un enthousiasme à vouloir passer au TNI pour participer  au cours. Les élèves des classes de lycée particulièrement chargées (39 élèves en 1ère S au lycée Lavoisier) regrettent d’être peu nombreux par séance à être sollicités à venir  au tableau. On peut cependant convier plusieurs élèves en même temps  au tableau.
  • Un apprentissage de la maîtrise des outils numériques de dessin

Captation ci-dessous des extraits de la phase 2, réalisée par Arnaud Béluriée, stagiaire M2 histoire et géographie.

Moins values

  • Aspect chronophage de la préparation mais que les plus-values et la pérennité de la conservation du support numérique relativisent amplement.
  • Réduction du travail pour certains élèves, à l'impression d'avoir seulement utilisé un outil différent, plus stimulant du point de vue de la manipulation et de la mise en oeuvre. Il apparaît donc nécessaire que le professeur souligne encore plus qu’il ne le fait habituellement l'articulation, l’intégration des dispositifs  proposés dans le traitement du programme. Cela signifie qu'il énonce plus clairement les stratégies d'apprentissage à chaque étape du cours auprès de ses élèves.

Variantes possibles du dispositif

  • Ne travailler que sur l’un des trois exercices ; 
  • Réduire le nombre d’erreurs et d’oublis ;
  • Travailler à partir de schémas cartographiques réalisés en amont par des élèves en salle informatique ou à la maison avec des outils numériques de dessin ;
  • Dans le cadre d’une pédagogie différenciée ou d’un accompagnement personnalisé, proposer l’exercice à certains élèves qui n’ont pas encore bien assimilé les spécificités des attentes du schéma ou du croquis
  • Utilisation possible des outils de dessin d'un traitement de texte ou de diaporama (cf. Fichier téléchargeable en bas de page) mais les actions de correction seront un peu moins fluides qu'avec un TNI ou d'autres logiciels libres dédiés au dessin comme Inkscape ou Gimp.

Quelle progressivité des apprentissages ?

Le croquis et le schéma cartographique peuvent faire l'objet d'une progressivité sur l'année et prendre appui sur une fiche d'auto-évaluation.

On peut découper le travail sur l'année :

  1. Travailler d'abord sur des étiquettes et des figurés à glisser-déposer à l'endroit qui convient
  2. Travailler sur des productions réalisées par les élèves ou sur des propositions comme ici comportant volontairement des erreurs
  3. Réaliser la totalité de l'exercice en autonomie à partir d'un sujet donné
    • Sélectionner les informations qui répondent à la problématique
    • Organiser et synthétiser les informations dans la légende
    • Choisir le langage cartographique approprié
    • Réaliser la production graphique

Conclusion

Les conclusions que l'on peut tirer de ce travail rejoignent celles qui ressortent du bilan de recherche 2012-2013  consultable sur ce site.

"Les TICE ne sont pas en elles-mêmes un facteur de réussite mais constituent une plus-value essentielle pour faciliter  la mise en œuvre des capacités au collège et au lycée en classe ou à distance pour DIRE et ECRIRE en histoire et géographie. Elles contribuent aussi à la motivation, à l'estime de soi, au plaisir d'apprendre. 
Leur usage modifie pour l’enseignant  les stratégies de préparation du cours et de son déroulement.  Il est amené à se poser davantage de questions que pour préparer une séance de cours beaucoup plus traditionnelle : quelle situation d’apprentissage, quels outils et ressources TICE pour  acquérir les notions et mobiliser les capacités et méthodes. Il ne s’agit pas d’utiliser les TICE pour les TICE ou de faire du tout TICE. Quelle progressivité des apprentissages ?  Comment  formuler avec précision les consignes et tâches à accomplir par les élèves,  comment mettre en œuvre les phases de reformulation et de mutualisation ? Quelles  plus-values apportées par les TICE.  Quelles moins-values ? Quelle évaluation ?
Au début de la leçon puis durant celle-ci,  l’enseignant doit expliciter davantage la démarche adoptée et les articulations de ses différentes phases pour que les élèves prennent conscience des stratégies mises en place et se les approprient alors ces stratégies pour acquérir les notions et les  transférer à d’autres objets d’étude.
Le déroulement du cours est moins frontal. Des synergies se forment au cours des phases de mutualisation ou de travail collaboratif en classe ou à distance."

Schéma de synthèse (réalisé sous la direction de Jean-Pierre Lauby IA-IPR), extrait du bilan de l'ensemble des travaux académiques mutualisés (2012-2013) pour l'académie de Paris 

Schéma de synthèse recherche TRAAM 2012-2013 Dire et Ecrire avec les TICE

L'encadré "en savoir plus" situé ci-après rassemble les fichiers annexes (fichiers utilisé en cours au format TNI Promethean, présentation de la démarche au format .PPT, extraits du travail testé au lycée Racine, extraits de travaux d'élèves...).

Filtrer les contenus par :

Niveaux

Mot Clé

Résultats