Bandeau

La frontière dans une mondialisation en débat

Niveaux : Terminale Lycée d'enseignement général
Mot(s) Clé(s) : barriérisation - territoire - XMind
Résumé

Anciens programes a Comment rendre compte d'une étude critique de document au moyen d'une carte heuristique pour dire - sans paraphrase - écrire et mémoriser ? Mise en œuvre de capacités lycée intégrées à un exercice réalisé en classe. Par Agnès Dullinici

Chapeau

Agnès Dullin est professeure au lycée J. Racine (Paris 8e arr.) et membre du GIPTIC d'histoire-géographie de l'Académie de Paris. Le travail proposé dans cet article correspond à une activité de 20 minutes environ réalisée en classe entière de niveau Terminal L et ES, en apprentissage de l'exercice d'étude critique de document (ici en géographie) mis en forme avec le logiciel XMind. Il vise à offrir aux élèves un cadre d'analyse capable de les guider dans leur travail d'explication, puis de prendre le recul nécessaire pour y porter un regard critique afin d'en rendre compte à l'oral ou à l'écrit. A ce titre, cet exercice correspond au thème des TRAAM 2012-2013 : "Dire et écrire avec les TICE en histoire et géographie".

Les travaux académiques mutualisés ont mobilisé sous le pilotage de Jean-Pierre Lauby IA-IPR, une équipe de six professeurs de collège et de lycée de l'académie qui ont produit chacun des ressources pédagogiques à des niveaux et dans des domaines différents du champ de recherche. L'équipe a soulevé des questionnements, formulé des conclusions, envisagé des variantes possibles qui s'appuient sur les bilans des pratiques conduites en classe ou hors de la classe et sur l'évaluation des ressources ou logiciels mobilisés. Une réflexion sur la progression des apprentissages a eu lieu. Des plus-values et des moins-values ont été identifiées. Le bilan complet de l'ensemble des productions est consultable sur ce site dans l'onglet TICE puis Actions académiques mutualisées.

Objectifs

Objectifs de contenus 

Il s'agit d'une question du thème 2 de géographie du programme de TL / ES. Les objectifs de contenu retenus ici, entre guillemets, correspondent à des extraits des ressources Eduscol

"Etats, frontières et mondialisation" (attention : avant modifications de novembre 2013)

  • La mondialisation économique conduit à une multiplication des échanges de toute nature ;
  • Les Etats et les FTN ne suivent pas les mêmes stratégies dans le cadre de la mondialisation et les politiques divergent en particulier pour la frontière,  territoire de délimitation des pays du Nord comme du Sud ;
  • La "barriérisation" s'applique à des flux ciblés selon les échanges et selon les espaces ou territoires ;
  • "La fragmentation de la carte politique internationale va de pair avec une interrogation renouvelée sur le rôle des Etats dans la mondialisation ",
  •  "D'un côté, les forces de l'économie globalisée signent le dépassement du cadre politique de l'Etat dont la souveraineté et la légitimité des décisions semblent fragilisés par la pression des acteurs financiers et des firmes transnationales" ;

Thème 2 Les dynamiques de la mondialisation (18 à 20 h) (depuis aménagements 2013, voir le B.O n° 42 du 14 novembre 2013)

Question La mondialisation en fonctionnement (6 à 7 h)

Mise en oeuvre : processus et acteurs de la mondialisation

  • Les acteurs développent des stratégies pour renforcer leur compétitivité et les Etats, loin de s'affaiblir, jouent un rôle clé à étudier : "Par leur action législative et réglementaire, les institutions facilitent ou au contraire créent des obstacles à l'entrée sur leur territoire de produits mondiaux." (mise en oeuvre modifiée datée du 14 novembre 2013)
  • Selon les législations développées par les Etats, des territoires peuvent échapper ou au contraire s'ouvrir à la mondialisation : "On peut donc analyser l'appropriation différenciée des enjeux de la mondialisation par les acteurs et souligner combien le processus de la mondialisation est producteur d'inégalités." (idem)

Problématique : Quelles sont les effets politiques de la mondialisation ?

Notions : frontière, "barriérisation" (M. Foucher)

Objectifs méthodologiques 

Objectifs de capacités et contenus attendus d'une analyse critique de document aux épreuves du Baccalauréat : 

  • Cette étude doit permettre de rendre compte du contenu du document et d'en dégager ce qu'il approrte à la compréhension des situtations, des phénomènes ou des processus géographiques évoqués ;
  • Dégager le sens général du document en relation avec l'objet géographique étudié ;
  • Présenter l'intérêt et les limites éventuelles du document pour la compréhension de cette question de géographie, en prenant la distance critique nécessaire.

 Objectifs de capacités du référentiel (indiqués dans le préambule des programmes du lycée)

 I- Maîtriser des repères spatiaux : 

2) Changer les échelles et mettre en relation

Approches diachroniques et synchroniques

II- Maîtriser des outils et méthodes spécifiques

1) Exploiter et confronter des informations 

  • Prélever, hiérarchiser et confronter des informations selon les approches spécifiques en fonction du document ;
  • cerner le sens général d'un document ou d'un corpus documentaire et le mettre en relation avec la situation géographique étudiée ;
  • critiquer des documents de types différents.

2) Organiser et synthétiser des informations 

  • Réaliser un schéma fléché, des graphes de différents types (ici une carte heuristique)
  • Lire un document (un texte ou une carte) et en exprimer oralement ou par écrit les idées clés, les parties ou composantes essentielles ; 
  • Passer de l'observation à la description.

3) Utiliser les TIC

  • Ordinateur, logiciel, tableaux numériques ou tablettes graphiques pour rédiger des textes, confectionner des cartes, croquis et graphes, des montages documentaires.

III- Maïtriser des méthodes de travail personnel

1) Développer son expression personnelle et son sens critique 

  • Développer un discours oral ou écrit construit ou argumenté, le confronter à d'autres points de vue ; 
  • Participer à la progression du cours en intervenant à la demande du professeur ou en sollicitant des éclairages ou explications si nécessaires.

 2) Préparer son travail de manière autonome

  • Prendre des notes et faire des fiches de révision, mémoriser les cours ;
  • Prendre part à une production collective.

Description

Durée 

Activité de 15 à 20 minutes réalisée en classe entière.

Outils et ressources numériques utilisés

  • Un ordinateur raccordé à un vidéoprojecteur
  • Le logiciel XMind (en Open source), téléchargeable gratuitement
  • L'ENT (Environnement Numérique de Travail) de l'établissement (Lilie par exemple) ou le cahier de texte numérique en usage dans l'établissement afin d'y enregistrer sous format PDF le document final obtenu avec les élèves
  • Le manuel adopté dans l'établissement et utilisé dans sa version numérique

Déroulement 

En rappel :  la séance, ici présentée, intervient en début d'année scolaire, lorsque les élèves ne sont pas encore tous familiers avec la démarche de l'analyse critique de document. Ils ont cependant déjà tous été initiés à l'outil heuristique.

Lexique de la démarche heuristique avant de lire la suite de l'article : "PERERV" - Préparer - Evoquer - Ramifier - Examiner - Réorganiser - Visionner - (méthode pratiquée et apprise de l'Ecole française d'heuristique, pour mettre en oeuvre une carte). Il constitue un moyen mnémotechnique des étapes de la construction d'une carte.

PHASE 1 : Démarche de l'explication critique de document 

Explication critique du texte / mise en forme de la carte heuristique du texte à l'étude

1) Lire - Dire le sens général / Préparer et Evoquer (la carte heuristique)

La préparation de la carte débute dès la lecture à voix haute (par un élève) - à partir de la projection du manuel numérique (fonction zoom).

document étudié extrait du Manuel Magnard TL ES 2012

Les élèves cernent les grands thèmes et les expriment afin d'en déduire "le coeur" et "les branches"  (conduisant au sujet principal et sous-sujet) de la carte heuristique.

2) Rendre compte / Ramifier la carte heurisitique

Les élèves s'impliquent dans la production collective, passant de l'observation à la description, première mise à distance. L'enseignant recadre si besoin les réponses afin de ne pas paraphraser tout en rendant compte du contenu. L'efficacité de la carte se lit dans les choix des mots-clés ou images faisant sens dans la mise en relation du texte à l'étude dans la logique du thème étudié. La couleur des branches contribue à donner sens et ne doit pas être négligée.

lexique carte XMind

 

 

3) Hierarchiser et Développer le sens critique / Examiner et Réorganiser la carte heurisitique

La carte heuristique sous XMind peut être aisément réorganisée et facilite la phase plus complexe de hiérarchisation et de confrontation des informations. C'est un support visuel. Les élèves conservent trace de l'avancée de leur réflexion et de la démarche d'analyse critique. L'outil "sujet flottant" peut servir à préciser les limites du document en relation avec le thème à l'étude.

carte heuristique préparatoire à l'explication critique de document

4) Développer le discours oral ou écrit /  Visionner la carte heuristique

Le consensus de la classe obtenu sur la production, les élèves volontaires peuvent LIRE pour DIRE de manière critique (il est possible de proposer, sous la forme écrite, cette dernière étape). L'appropriation de la carte heuristique conduit à la mémorisation tant de la démarche que du contenu.

PHASE 2 : Mémoriser

La carte heuristique peut être efficace lors de la mise en fiche du thème. Des élèves l'utilisent spontanément pour se préparer au devoir bilan ou le réclament. Un exemple de carte heuristique du Thème 2 de Géographie du programme TL/ ES est disponible en fichier joint au bas de cet article.

Ci-dessous, fiche personnelle produite par un élève afin de mémoriser les points essentiels de son cours.

carte manuelle élève thème 2 question1

Action de l'enseignant

  • manipule le logiciel XMind, ce qui permet  de réaliser un premier brouillon à partir des propositions des élèves le "Dire" des élèves pour "Ecrire".
  • guide le groupe classe à bâtir l'armature de l'explication critique en élaborant l'arborescence de la carte ;
  • valide les propositions argumentées des élèves ;
  • enregistre sous la forme d'un document PDF le travail final obtenu dans le cahier de texte numérique ou dans l'ENT.

Plus-value 

  • Le numérique s'avère plus efficace à utiliser en classe que l'écriture au stylo ou à la craie au tableau. Les branches ou les sujets sont mobiles, effaçables, mis en couleur ;
  • la mise en ligne contribue à faire progresser l'autonomie des élèves ;
  • la démarche est transférable dans d'autres disciplines. Une élève a utilisé des cartes heuristiques pour réaliser ses devoirs de philosophie à la maison.

Moins-value

  • Le travail final obtenu peut prendre trop de place sur l'écran et perdre sa fonction première ;
  • La carte heuristique peut, dans le cadre de cet exercice, devenir un document que seuls les élèves présents à la séance comprendront.

Conclusion

L'activité proposée reste accessible en classe entière pour aider à mettre en oeuvre l'apprentissage de l'explication de document. 

Les principes comme le logiciel XMind peuvent être appliqués à d'autres temps de cours ou de préparations (explication critique de deux documents, analyse d'un sujet de composition ou mise en fiche d'un thème du programme en vue de le mémoriser). 

L'informatique contribue à un travail plus rigoureux et permet aux élèves de prendre part à un travail collectif. La production finale peut être déposée dans le cahier de texte numérique ou l'ENT de l'établissement.

Options