Bandeau

Le coton malien dans la mondialisation Tle ES/L

Niveaux : Terminale Lycée d'enseignement général
Mot(s) Clé(s) : Pays du Nord - Pays des Sud - gouvernance - OMC - banque mondiale
Résumé

Anciens programes a Comment passer du texte au schéma fléché ? Sélection des informations, changement de langage et mise en relation : proposition de trois exercices mobilisant les capacités. Par Juliette Courmontici

Chapeau

Vignette 2 balles de coton pos&eac Juliette Courmont enseigne au lycée Paul Bert dans le 14e arrondissement. Elle est membre du groupe académique lycée. Cette séquence présente un grand intérêt du point de vue des exercices demandés aux élèves. Cependant, les recommandations officielles préconisent d'étudier un produit fini dans la mondialisation.

Objectifs

Place dans le programme

Classes de Tle  ES/L
Géographie - Mondialisation et dynamiques géographiques des territoires
Thème 2 - Les dynamiques de la mondialisation (18-20 heures)
Question la mondialisation en fonctionnement
Mise en oeuvre : processus et acteurs de la mondialisation

Objectifs de contenus

Il s’agit d’étudier à travers un exemple particulier les diverses catégories d’acteurs qui interviennent sur le marché du coton et les processus à l’œuvre entre ces acteurs.

Notions : Pays du Nord, Pays du Sud, gouvernance
Vocabulaire : OMC, Banque mondiale, organisation internationale,  privatisation, exode rural, syndicat

Objectifs méthodologiques

On se réfère au tableau des capacités et méthodes
"II. Maîtriser des outils et méthodes spécifiques
2) Organiser et synthétiser des informations

  • Réaliser des cartes, croquis et schémas cartographiques, des organigrammes, des diagrammes et schémas fléchés, des graphes de différents types (évolution, répartition)
  • Rédiger un texte ou présenter à l'oral un exposé construit et argumenté en utilisant le vocabulaire historique et géographique spécifique
  • Lire un document (un texte ou une carte) et en exprimer oralement ou par écrit les idées clés, les parties ou composantes essentielles ; passer de la carte au croquis, de l'observation à la description"

L’objectif de cette activité est de travailler une capacité complexe, celle de passer du texte au schéma fléché. La démarche suppose d’abord une compréhension en profondeur de l’exemple étudié.
Elle nécessite ensuite d’identifier les acteurs et les processus à l’œuvre dans le sujet, de savoir transposer des informations relevées à l’écrit sous une autre forme, et de savoir réaliser un schéma fléché. Cette dernière capacité est clairement attendue des élèves dans la fiche ressource consacrée au chapitre sur la mondialisation en débat (Thème 2- Question 3), et elle est également mobilisable pour toute composition de géographie, attendue également au baccalauréat.

Description

Articulation de la leçon

Durée totale  de la leçon : environ 6 heures

Schéma de la place de l'activité dans la leçon  le coton malien dans la mondialisation

 Première partie

C'est la plus longue. Elle s’intègre dans le cours sur la mondialisation en fonctionnement, où elle permet de montrer le poids des acteurs publics et de la société civile dans la mondialisation.
Problématique : Comment la mondialisation fonctionne-t-elle ?

  1.  Etude de cas : Un produit mondialisé, le téléphone mobile
    1.1. Processus : la DIT

    1.2. Lieux mis en réseaux
    1.1.3.
    Acteurs
  2.  Processus et acteurs de la mondialisation
    2.1. Des processus…
    2.2.
    ... dont les enjeux sont appropriés de manière différenciée par les acteurs
    • Idée reçue : les FTN sont le moteur de la mondialisation
    En réalité, les acteurs publics et les membres de la société civile conservent un rôle majeur 
  3. Mobilités, flux et réseaux
    3.1. Un maillage physique et numérique discriminant

    3.2. Des migrations de travail de différentes natures

    Conclusion

Seconde partie

Elle est  plus rapide. Elle s’intègre dans le cours sur la mondialisation en débat, il permet de montrer qu’une contestation est possible dans le fonctionnement actuel de la mondialisation et qu’elle peut aboutir, même si il faut en souligner les limites.

Problématique : comment la mondialisation conjugue-t-elle des dynamiques contradictoires ? États, frontières et mondialisation

  1. 1.1 La mondialisation : effacement ou multiplication des frontières
    • « l’effacement des frontières »
    • La création de frontières
    • Le renforcement des frontières actuelles
      Exemple : la frontière américano-mexicaine
    1.2. L'impuissance des États ?
    • Exemple : les paradis fiscaux

2. Débats et contestations
    Exemple 1: les ONG et  la société civile veulent influer sur les décisions des chefs d’État (Copenhague 2009)
    Exemple 2 : L’ambivalence des États vis-à-vis des paradis fiscaux
    Exemple 3 : le mouvement altermondialiste : le FSM de Dakar
    Exemple 4 : L’arbitrage de l’OMC dans le différend entre les États africains producteurs de coton et les États-Unis (2007)

Conclusion

 Déroulement détaillé  de l'activité

Schéma du déroulement de l'activité le coton malien dans la mondialisation

La découverte de l’exemple

Phase d’observation : 15 min en classe, 45 min à la maison

  • Un corpus documentaire contenant des extraits de l’essai d’Erik Orsenna, "Voyage aux pays du coton", Paris, Fayard, 2006 et un extrait d’un article repris du site internet du périodique, Jeune Afrique, 18 octobre 2007. (Cf. corpus documentaire élève joints en bas de page.)
  • Il est contextualisé par le professeur en faisant appel aux éventuelles connaissances des élèves. (Présentation de l’auteur Erik Orsenna et de sa démarche dans les  Petit[s] précis de mondialisation. Présentation rapide de l’extrait de Jeune Afrique. Bref point sur la situation du Mali en 2006 et sa situation actuelle, préciser que cette situation sera à nouveau évoquée dans la deuxième question du thème 3, au moment de l’étude de cas sur le Sahara). Le texte date un peu, mais l’analyse du président du Mali de l’époque sur les liens entre pauvreté et risque de déstabilisation de la région s’avère très intéressante.
  • Quelques consignes guident ensuite le travail personnel des élèves dans la découverte du corpus.
    Prendre attentivement connaissance des documents
    Deux périodes sont distinguées dans le récit, qu’est-ce qui les différencie ?
    Entourer dans le texte les différents acteurs.
    Etre capable de raconter de façon synthétique la façon dont s’organise le commerce du coton et ses implications.

La réalisation de deux schémas fléchés

Phase de sélection de l'information et de description-explication
Changement de langage : passage du texte au schéma.

Durée environ 30 mn

Schéma 1 : Construire un système simple

Faire raconter à un élève ce qui se passait en période de prix hauts, relever les acteurs mentionnés au tableau.
Y ajouter les cartouches manquants et laisser 5-10 min aux élèves (seuls ou en groupe) pour proposer un système explicatif du fonctionnement du marché du coton malien en période de prix hauts.
Discuter des différentes propositions, y compris celle du professeur: un système doit être bouclé, difficulté d’intégrer certains éléments, choix des items pour les cartouches…

Schéma n°1 le coton malien dans la mondialisation

Schéma 2 : Compléter un système complexe

Faire raconter à un élève ce qui se passait en période de prix bas, faire relever les acteurs mentionnés au tableau.
Distribuer un  schéma d’un système incomplet et demander aux élèves de renseigner les cases demeurées vierges d'information.
Conduire une correction collective (à l’aide du diaporama animé) en faisant différencier les acteurs nationaux (Etats, paysans, groupements associatifs…) et les acteurs internationaux (FMI, Bq mondiale).
Nuancer la situation en indiquant comment les instances mondiales ont assoupli à la fin des années 2000 leurs exigences de privatisation (cf. Article issu du site Internet "les Afriques").

Schéma incomplet  n°2 le coton malien dans la mondialisation

La mise  en relation l’exemple étudié avec la problématique des débats et contestation de la mondialisation.

Finalisation du schéma.
Durée : environ 5-10 min

Schéma systémique le coton malien dans la mondialisation

Faire repasser en vert la partie du schéma fléché (prix bas) qui témoigne d’une contestation.
Expliquer comment s’exprime cette contestation et quelle réponse elle a reçue. François Traore, rencontré par E. Orsenna dans son  "Voyage aux pays du coton" (2006) est paysan, mais il est aussi président du syndicat des producteurs de coton malien, et également président du syndicat des producteurs de coton de l’Afrique. Il se fait donc le porte-parole d’une revendication (les pays du Nord ne respectent pas les règles et ruinent les chances du coton produit par "les Sud") et d’une organisation issues du « local » (le Mali, l’Afrique) auprès des structures de gouvernance internationale. Et l’arbitrage de l’OMC lui donne raison.

Options