Bandeau

Trois démarches pour une même culture

Logo EnseignerInvestigation, résolution de problème, projet : l’analyse de chacune de ces trois démarches, de leur complémentarité et de leur utilisation dans les enseignements de STI montre en quoi elles constituent un socle participant pleinement à la formalisation d’une culture technologique justifiant les évolutions des programmes du collège et du lycée, en cours et à venir.

La rénovation des programmes de technologie au collège a mis en lumière les démarches d’investigation et de résolution de problèmes. Au lycée, l’enseignement par activités pratiques et l’organisation de l’apprentissage associé ont réaffirmé l’importance du concept de démarche de résolution d’un problème technique. Et, depuis longtemps, la démarche de projet est mise en œuvre dans les enseignements technologiques et professionnels, dans des approches pédagogiques, techniques et même certificatives.

Rien n’interdit donc à un enseignant de conjuguer harmonieusement les trois démarches à travers les activités qu’il peut proposer aux élèves au cours d’une année scolaire.

Tableau complementarité des 3 démarches
La complémentarité des trois démarches technologiques

Le recours à la démarche d’investigation sera sans doute ponctuel, limité dans la durée et dans les objectifs visés. Il semble pertinent lors de travaux pratiques de découverte d’un nouveau concept, lorsque la nouvelle connaissance à faire passer impose une forte « déconstruction » des savoirs antérieurs et amène le professeur à privilégier une approche inductive, expérimentale, exigeant une approche progressive et une phase importante de reformulation.

La démarche de résolution d’un problème technique est sans doute bien adaptée aux travaux pratiques d’approfondissement et de confortation de compétences et de connaissances, lorsqu’un élève est obligé de répéter plusieurs fois l’application d’une notion pour réussir à la comprendre et à se l’approprier. Outre qu’il justifie une formation dans un domaine donné, le contexte concret du problème technique aide certains élèves à entrer dans l’activité, à mieux comprendre les liens entre un concept et un comportement réel, à façonner des représentations mentales efficaces et durables. Lorsque la durée des activités le permet (et c’est souvent le cas dans les formatons professionnelles), la démarche de résolution de problèmes peut intégrer une démarche d’investigation, centrée sur une partie précise et limitée des activités.

Enfin, la démarche de projet technique de formation intègre naturellement les deux autres démarches tout en leur apportant une dimension pédagogique et éducative. Nombre de professeurs qui ont vécu des projets techniques et pédagogiques réussis témoignent du pouvoir de cette synergie de l’action technique et de l’aventure humaine d’un projet. Sa dimension prédictive et temporelle, l’expression d’un besoin et l’analyse technologique associée, l’organisation prévisionnelle de la réalisation et l’analyse régulière des résultats (revues de projet) permettent les mesures correctives nécessaires et l’optimisation de compromis.

Lire l’article de Technologie|CNDP| n° 184 de mars 2013 de Dominique Taraud (IGEN) et Philippe Taillard (IA-IPR).

Une Revue Technologie 184