Bandeau

Projet académique 2017/2020

mis à jour le 03/09/18

Le projet académique, base de travail pour les projets en classe

Lettre de Monsieur Gilles Pécout,
Recteur de la région académique Ile-de-France
Recteur de l'académie de Paris
Chancelier des universités de Paris

 

La communauté éducative de Paris se dote de sa nouvelle feuille route pour les années à venir.
C’est un moment à la fois heureux et grave qui témoigne de nos justes ambitions au coeur de « l’École de la confiance » et qui donne à voir l’importance du travail à effectuer, dans le sillage de ce que les acteurs de l’éducation et leurs partenaires ont déjà accompli, pour faire de notre ville apprenante un lieu privilégié d’action pour l’équité sociale et pédagogique en valorisant les spécificités positives d’une académie capitale.

Résultant d’un travail attentif mené pendant plus d’un an, le projet académique n’est pas un simple bilan d’étape ni une somme de directives. C’est d’abord la marque d’un engagement commun pour l’avenir. Ceux qui oeuvrent à tous les niveaux de la chaîne éducative doivent s’y retrouver.

Trois « ambitions » stratégiques structurent notre projet en adéquation avec les orientations ministérielles qui trouvent ainsi leur déclinaison au niveau local :

  • Le grand dessein d’une académie est d’abord de construire la réussite de tous les élèves en rehaussant, par des moyens pédagogiques et sociaux,les ambitions de chacun.
  • Mais pour que cette mission se déploie au mieux, nous saurons compter sur le concours d’une administration responsable et efficace que nous nous engageons à moderniser davantage, dans le respect des missions impératives du service public. La simplicité d’accès aux services doit aussi favoriser les liens entre l’institution éducative et les familles.
  • Enfin, en valorisant les atouts de notre académie, nous saurons ouvrir davantage encore notre École vers son environnement culturel et artistique et favoriser le déploiement des itinéraires internationaux des élèves et des membres de la communauté éducative.

Ainsi, notre projet est avant tout un projet tourné vers les élèves, afin de les faire grandir et progresser ensemble, dans toute leur diversité. Il appelle pour cela tous les professionnels à lutter de façon coordonnée contre les effets scolaires de la grande pauvreté, à renforcer et réussir l’inclusion, à empêcher que des écarts ne se creusent dès le début de la scolarité, en donnant de solides fondements aux apprentissages ultérieurs. Il implique aussi d’ajuster les modèles pédagogiques à la diversité des élèves, d’accompagner la construction de parcours scolaires cohérents en soulignant l’égale dignité des formations.

C’est aussi un projet qui interroge le fonctionnement de notre académie.
Il entend poursuivre la modernisation et l’intégration de l’École dans un monde en mutation, et favoriser l’autonomie des acteurs sans nuire à une convergence nécessaire des objectifs. Il réaffirme la nécessité d’accompagner les progrès professionnels des personnels, mais aussi de renforcer le service aux usagers de telle sorte que, à tous les niveaux et dans toutes les interactions, se construise une École de la confiance.

C’est enfin un projet qui s’appuie sur les atouts reconnus de l’académie : la richesse de ses partenariats culturels et les différentes formes de son ouverture internationale, dont les apports doivent désormais être démultipliés pour bénéficier au plus grand nombre d’élèves. Il veut aussi s’appuyer sur les apports de la recherche scientifique et les possibilités offertes par le numérique pour enrichir la pédagogie et favoriser les apprentissages.

Tout projet novateur se doit de développer une méthode de travail nouvelle.
Le nôtre cherche avant tout à ouvrir des voies : sa mise en oeuvre s’appuiera sur les savoir-faire et sur la réflexion partagée de ses acteurs. A travers des groupes de travail intercatégoriels, ils s’attacheront à aménager l’organisation,
construire des guides et des outils, lancer des formations, repérer des expériences innovantes et mutualisables.

Un vaste chantier s’ouvre donc devant nous tous : il repose sur l’engagement de chacun: cadres et personnels des services académiques qui font évoluer les procédures, personnels d’encadrement qui créent une dynamique, suscitent et accompagnent les initiatives, professeurs autour desquels se joue l’essentiel, grâce à la relation qu’ils tissent dans la classe
avec les élèves, et bien entendu l’ensemble des communautés éducatives qui chaque jour contribuent à créer un cadre serein. Enfin, seul un dialogue de qualité engagé avec les parents et les élèves lui donnera tout son sens.

C’est à travers cette mobilisation au service de valeurs partagées, que nous construirons ensemble une École ambitieuse pour les élèves de la capitale, dans une académie marquée par des contrastes encore plus forts qu’ailleurs, et que nous saurons montrer qu’excellence et démocratisation doivent aller de pair.