Bandeau

Conférences des Rendez-vous de l'histoire de Blois 2013

Avec l'accord du Conseil Général du Loir-et-Cher, vous trouverez ci-dessous des conférences enregistrées pour l'édition 2013 des Rendez-vous de l'histoire. Les conférences ont été captées et mises en ligne en direct par le Conseil Général du Loir-et-Cher sur culture41.fr. Elles sont désormais accessibles en Streaming. Nous vous proposons ici trois conférences directement ou indirectement liées à la Première Guerre mondiale.

De la guerre comme affrontement historiographique

Carte blanche à la Mission Centenaire

TABLE RONDE avec Damien BALDIN, Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale, André LOEZ, professeur en classes préparatoires à Paris, membre du CRID 14-18, Nicolas MARIOT, chargé de recherches, CNRS, Hervé MAZUREL, maître de conférences à l'université de Bourgogne, Emmanuel SAINT-FUSCIEN, maître de conférences, EHESS.

Au-delà de la controverse caricaturale contrainte/consentement, il s'agira ici de discuter des véritables enjeux historiographiques et épistémologiques qui animent la recherche sur la Première Guerre mondiale et sur le phénomène guerrier en général..

Conférence organisée le jeudi 10 octobre 2013

Pourquoi les soldats de la Grande Guerre ont-ils tenu ?

Emmanuel Saint Fuscien, maître de conférences à l'EHESS explique aux élèves de 3ème et de seconde les 3 principales raisons pour lesquelles les soldats de la Grande Guerre ont tenu.

 

 

 La guerre dure longtemps. Le pacifisme à l'épreuve des conflits au XXe siècle

Carte blanche à Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique

TABLE RONDE avec Jérôme LAMY, post-doctorant, université de Toulouse, Chloé MAURE  ATER, université de Caen, Didier MONCIAUD, chercheur associé au GREMAMO, université diderot Paris VIII, Emmanuel NAQUET, docteur en histoire, enseignant en CPGE, chercheur au centre d'histoire de Science Po Paris, Isabelle VAHÉ, docteur en histoire contemporaine à l'université Paris VIII, chargée de mission pour la ville de Saint-Amand-Les-eaux.

Le pacifisme, considéré comme une pratique subversive qui mine les forces conflictuelles, est une pratique proprement politique, qui s'articule aux modes de gouvernement.

Conférence organisée le jeudi 10 octobre 2013