Bandeau

Rencontre académique collège février 2014

Amphi 12 fév Lors de l'animation pédagogique du 12 février 2014 à l’École alsacienne, Rachid Azzouz, IA-IPR, a dressé le bilan de la session 2013 du DNB et rappelé quelques informations utiles pour la session 2014. Nathalie Rodallec, chargée de mission pour l'Inspection, a exposé la politique du numérique dans l'académie, l'ouverture du service en ligne Eduthèque, les nouveautés du site. Les professeurs des groupes académiques de travail Patricia Barbon, Valérie Marcon, Franck Rolland et Jean-Luc Kharitonnoff ont présenté des pistes de réflexion et des activités afin de mettre en œuvre les programmes de 3e. Un professeur par établissement a assisté à cette demi-journée avec pour mission de diffuser les informations à son équipe pédagogique.

DNB et perspectives

R Azzouz 12 févRachid Azzouz, IA-IPR, expose les perspectives concernant l'enseignement de l'histoire-géographie / éducation civique, particulièrement en classe de troisième, et pour l'épreuve du diplôme national du brevet.

Un bilan de la session 2013 du DNB a été réalisé grâce aux comptes rendus établis par les coordonnateurs des 28 centres d'examen qui ont recueilli les avis des 292 professeurs correcteurs. Rachid Azzouz annonce les modalités envisagées par l'inspection pédagogique régionale pour tenter d'améliorer la situation des enseignants dans le dispositif de correction du DNB pour la session 2014.

 

 Quelques informations utiles pour le DNB 2014

Image DNB

Tous les repères chronologiques et spatiaux peuvent être questionnés. Le sens des repères de tous les niveaux (6e, 5e, 4e et 3e) peuvent être demandés.

Dans chaque discipline, la partie « Questions » et la partie « Travail sur documents » portent sur des thèmes différents du programme tout en veillant à un équilibre d’ensemble dans l’interrogation des grandes parties de ce même programme.

En histoire, en géographie ou en éducation civique, dans la partie « Questions » ou dans la partie « Travail sur document », il peut être demandé aux candidats d'intervenir directement sur le document proposé : souligner, entourer, tracer, etc., pour répondre à une question ou à une consigne.

Lorsque la consigne ne l'exige pas, il n'est pas attendu du candidat qu'il rédige sa réponse. Par exemple « Citez deux façons d’obtenir la nationalité française » n’appelle pas de rédaction particulière.

En histoire ou en géographie, l'une des questions appelle une réponse développée d'une page maximum. La formulation de cette question ou consigne reste au plus près de la capacité telle que formulée dans le programme. Le « développement construit » répond à la consigne ou à la question, il ne prend pas de forme spécifique ; ce n’est pas un paragraphe argumenté.

À l’intérieur de chaque partie (histoire : 13 points, géographie : 13 points, éducation civique : 10 points), le nombre de points attribués à la sous-partie « Questions » et à la sous-partie « Travail sur document » peut varier. Toutefois, on veille à maintenir des ordres de grandeur raisonnables : pas moins de 5 points au document et pas moins de 4 points à la question appelant une réponse développée.

De nouvelles fiches ressources

En liaison avec les aménagements de programme de 3e, de nouvelles fiches ressources seront publiées courant mars. Ces nouvelles fiches proposent :

  • une fiche générale par partie en montrant le lien entre les différents thèmes
  • une volonté de montrer une cohérence entre les trois enseignements
  • des orientations pour le DNB
  • des problématiques accessibles
  • de cerner les contenus et les objectifs propres au collège
  • de présenter la continuité avec les programmes du lycée
  • une bibliographie plus accessible
  • de l'éducation civique incarnée

Les "mercredis de Paris"

Durant l'année scolaire 2014-2015 seront organisés "les mercredis de Paris" : il s'agira de conférences faites par des historiens et des géographes sur des thèmes en lien avec les programmes : le XIXe siècle, la géographie de la France, la Renaissance sont déjà programmés.

Priorité au numérique

 

Nath 12 févNathalie Rodallec, chargée de mission pour l'Inspection d'histoire-géographie, professeure au lycée Lavoisier (Ve arr.), rappelle l'importance donnée au numérique et présente les nouveautés du site Internet disciplinaire académique.

 

 

 

Le numérique, priorité nationale et académique

Le numérique est une priorité nationale définie par la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République. Il constitue l'axe 1 du projet académique de 2013-2016 : "faire entrer l'académie de Paris dans l'ère du numérique". Il s'agit d'une évolution majeure. Elle invite à repenser les démarches pédagogiques et la place de l'élève au sein du dispositif d'enseignement mis en oeuvre en classe et en prolongement de la classe tout en prenant en compte la mesure des plus-values apportées par les usages du numérique. C'est pourquoi, l'académie met à disposition des enseignants des formations pour atteindre cet objectif prioritaire.

Dans ce cadre sont organisées depuis le début de l'année 2013 :

  • des animations dans les établissements : celles-ci proposent des démonstrations sur site avec le matériel des professeurs de l'établissement sur les usages pédagogiques du numérique et les plus-values qu'ils apportent. Il ne s'agit pas de faire du tout numérique mais de repenser les démarches en intégrant des usages pédagogiques pertinents du numérique en plaçant l'élève au coeur du dispositif.
    Les animations montrent avec quels objectifs pédagogiques utiliser des outils numériques : outils duTNI ou VPI, outils de dessin pour faire réaliser des cartes et croquis, outils d'écriture collaborative, outils de lecture et d'analyse d'image fixe ou animée, outils de lecture ou d'analyse de texte, comment utiliser les l'ENT, comment utiliser les ressources numériques SIG, INA, Edugéo...
    La démarche pour demander des animations est une démarche d'équipe disciplinaire. Consulter l'offre d'animation.
    Une fois la demande d'animation cernée, l'équipe de professeurs la formule auprès du chef d'établissement qui la dépose auprès de Philippe Taillard, délégué académique au numérique ou de Caroline Gey, adjointe au délégué académique au numérique pour le second degré. 

  • des stages FIL (Formation d'Initiative locale) succèdent aux animations, pour former, sur un temps plus long, les professeurs à la maîtrise des outils et à la production de leurs propres ressources.

Par ailleurs, le site académique disciplinaire histoire et géographie offre de nombreuses ressources pédagogiques proposant des démarches intégrant le numérique et des didacticiels-tutoriels (rubrique didacticiels-outils). La rubrique  actions académiques mutualisées quant à elle, regroupe les travaux académiques mutualisés. Il s'agit là plus particulièrement des recherches menées à l'échelle académique visant à réfléchir sur des démarches et à produire des séquences intégrant le numérique, dans le cadre d'un thème national annuel (exemples : usages du TNI, l'image fixe ou animée, dire et écrire en histoire et géographie avec le numérique...).

Les enseignants peuvent également suivre une démarche individuelle de formation au numérique. Plusieurs possibilités leur sont offertes.
Le GIPTIC (groupe d'intégration pédagogique des Technologies de l'Information et de la Communication) propose des ateliers le mercredi après-midi sur inscription individuelle à partir du site disciplinaire histoire géographie, rubrique GIPTIC formation.
Le réseau CANOPÉ (ancien CRDP) propose également des formations le mercredi après-midi sur inscription individuelle. Le calendrier des formations est mis en ligne sur le site disciplinaire.
Le PAF (plan académique de formation) propose des formations au numérique sur le temps scolaire et sur avis favorable du chef d'établissement. Le plan est consultable à partir du mois de juin. Les inscriptions se déroulent jusqu'en septembre.

Numérique et information professionnelle

Le numérique permet aussi d'accéder à l'information professionnelle. Les lettres académiques, les messages ponctuels de l'inspection pédagogique régionale, des compléments d'information sont adressés désormais sur la boîte professionnelle des enseignants. Il est donc nécessaire de consulter régulièrement la boîte académique pour se tenir informé. Le mode d'emploi est rappelé dans cet article.

Les nouveautés

L'actualité des programmes

Les allégements des programmes de 1ère ES/L 2012  et les aménagements 2013 des programmes de 3e et de Tle ES/L, les programmes de 1ère S (rentrée 2013) et de Tle S (rentrée 2014)  ont été régulièrement mis en ligne.
Pour suivre leur actualité et les recommandations de l'Inspection concernant leur mise en oeuvre, consultez régulièrement depuis la page d'accueil les onglets "Textes de références" et "Inspection" (rubrique : "Recommandations pédagogiques" qui comporte des comptes rendus permettant de connaître les éclairages apportés par l'Inspection pédagogique régionale sur les programmes pour mieux comprendre les attentes et les enjeux ainsi que les fiches ressources éduscol publiées par la DGESCO).

Ouverture de l'espace membres

Image espace membre

Le nouvel espace membres du site est une plate-forme de partage qui permet facilement l'échange et la mutualisation entre les professeurs d'histoire et de géographie de l'académie de Paris et indépendante du regard de l'Inspection. Chaque professeur peut librement y déposer et consulter des ressources : une activité, un exercice, un document, une évaluation, etc. Étant réservé aux professeurs de l'académie de Paris, l'espace membres nécessite de s'identifier (identifiants académiques habituels) pour accéder aux propositions mises en ligne ou/et en déposer de nouvelles.
Le dépôt peut être anonyme ou non. Une fois le dépôt effectué, Samuel Coulon, modérateur de cet espace procédera à la publication.
Cet espace est voué à se développer. On comprend tout l'intérêt de déposer des propositions partielles (ressource en construction avec appel ou non à des réactions d'autres enseignants ou à une invitation à poursuivre le travail) ou complètes pour  nourrir la dynamique de mutualisation contribuant à enrichir les pratiques professionnelles.

Eduthèque

Image Eduthèque

Eduthèque est une offre gratuite du service public du numérique éducatif  : ce portail est construit pour les enseignants et rassemble des ressources pédagogiques s’appuyant sur des références d’établissements publics à caractère culturel et scientifique.

On trouvera notamment rassemblés sur ce portail les sites d'Édugéo, l'INA, le Louvre, la Cité de la musique, l'Histoire par l'image, le site.tv, la BnF, l'Insee, etc.
L'accès à ces sites est gratuit et réservé aux enseignants : il suffit de créer un compte en s'inscrivant grâce à votre adresse académique. Il est aussi possible de créer un compte pour les élèves. Il est recommandé d'ouvrir un compte élève dès la première ouverture du compte professeur. Une vidéo de présentation du site est consultable ici.

Espace 1914...1944

Image espace 14 44

Rachid Azzouz présente l'espace 1914... 1944 : ces deux rubriques distinctes ont été constituées à l'occasion des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale et du soixante-dixième anniversaire de la Libération du territoire en 1944.

Chaque espace propose :

  • des incontournables : textes et rapports officiels, sites de références, programmes scolaires, etc.
  • des mises au point scientifiques, des ressources documentaires, des comptes rendus sur l'actualité des commémorations
  • des ressources pédagogiques, la plupart rédigées par des professeurs. Elles proposent des pistes parisiennes inédites, comme par exemple sur les lieux et monuments en lien avec les guerres mondiales, ainsi que des propositions d'activité ou de leçon.

 

Eléments de programmation 3e

J.-Luc 10 févJean-Luc Kharitonnoff, professeur au collège Léon-Gambetta (XXe arr.), membre des groupes "Collège" et GIPTIC, expose quelques pistes et réflexions pour préparer une programmation en 3e, tenant compte des aménagements de la rentrée 2013. Voir l'ensemble du diaporama dans la rubrique "En savoir plus" en bas de cette page.

 

 La répartition horaire

Horaire programme 3e

En histoire, le programme est passé de 4 à 3 parties et de 13 à 10 thèmes. Certains contenus présents dans des thèmes disparus sont redistribués dans les thèmes restants. Cela modifie parfois les problématiques entre les deux versions du programme car le contenu est étudié dans des périodisations ou des contextes différents. Dans les rubriques "Démarches", 4 objets d’étude disparaissent, devenant parfois des éléments de connaissances. Au total, avec une moyenne de 4 ou 5 heures par thème, les aménagements permettent de gagner 1 à 2 heures pour chacun d'entre eux.

En géographie, le programme est passé de 4 à 3 parties et de 9 à 6 thèmes. Les quatre thèmes des deux dernières anciennes parties sont rassemblées en deux thèmes et une partie. Comme en histoire, certaines connaissances ont glissé dans d'autres thèmes. Dans les démarches, le nombre d'études des cas est passé à six. Les aménagements permettent de traiter les thèmes en six ou sept heures en moyenne, parfois davantage. C'est plus qu'en histoire, les thèmes étant moins nombreux : un thème de géographie bénéficie donc d'un nombre confortable d'heures qui permettent notamment de développer les études des cas.

Remarques en histoire

Dans la partie I "Guerres totales et régimes totalitaires", les notions et contenus sont peu nombreux et parfois communs à plusieurs thèmes (guerre totale, génocide).

L'étude de la construction européenne dans la partie II "Une géopolitique mondiale (depuis 1945)" est désormais répartie dans deux thèmes : la guerre froide et le monde actuel.

La IIIe partie "Vie politique et société en France" est plus dense et nécessite plus d'heures de cours. Elle s'est enrichie d'une d'immension d'histoire sociale.

Les capacités au coeur des leçons, mises en oeuvre pour servir l'apprentissage des connaissances, sont en petit nombre. On retrouve notamment très régulièrement : connaître et utiliser les repères, décrire, raconter, expliquer.

Il est recommandé de suivre l’ordre du programme pour des raisons évidentes de continuité chronologique et pour respecter l’unité et le fil conducteur de chacune des trois parties, sauf si, par exception, le calendrier des projets pédagogiques spécifiques dans l’année ne le permet pas, comme la participation au Concours National de la Résistance et de la Déportation.

Remarques en géographie

L'introduction au programme de géographie précise que : « Le professeur a la latitude de construire un cheminement dont il assume la responsabilité en traitant éventuellement les thèmes dans un ordre différent ou en procédant à des regroupements qu’il jugerait utiles et pertinents, à l’exception de la partie I du programme ».

Il faut se garder toutefois de trop fusionner les thèmes, car ils demandent des problématiques et des notions qui leur sont propres. Par exemple, dans la première partie "I. Habiter la France", l'étude de l'aire urbaine de Paris et de l'étalement spatial des villes en lien avec les mobilités (thème 1) ne recoupe pas le même territoire ni la même problématique que la région Île-de-France (thème 2).

En revanche, il existe des liens forts entre les parties ou les thèmes, qui permettent de mettre en évidence la cohérence du programme. La région Île-de-France (I, 2) est la première concentration urbaine de France. Pour enseigner cette spécificité, on peut réactiver des contenus déjà traités dans le thème 1 sur l’aire urbaine. Dans ce même thème sur la région, l'enseignement des acteurs, des collectivités territoriales et de la décentralisation peut s'appuyer sur l'étude de l'aménagement urbain prévu dans le thème 1.

La spécificité principale de l'Île-de-France est d'être la région de Paris, métropole complète de rang mondial. On a donc la possibilité d''enseigner l'agglomération parisienne, prévue comme étude de cas sur l'organisation du territoire français (II,2), dans le thème sur la région. On définit ainsi comme problématique de la leçon et du croquis sur l'Île-de-France : en quoi l'organisation et les dynamiques spatiales de l'Île-de-France traduisent-elle la dimension nationale et mondiale de Paris ?

Les capacités centrales sont celles constitutives de la géographie : localiser et situer, décrire, expliquer, identifier, réaliser un croquis. La réalisation des trois croquis tels qu'énoncés dans les rubriques "Capacités" s'effectue le plus souvent tout au long de la leçon correspondante. Elle n'est pas à confondre avec la réalisation d'une tâche cartographique (simple), telle que demandée au Brevet, et qui peut se pratiquer à l'occasion d'autres thèmes, y compris en histoire.
Pour une proposition plus développée d'activité sur la réalisation du croquis de l'Île-de-France, se reporter à l'article Paris métropole et croquis de l'Île-de-France par Emilie Giniès et Jean-Luc Kharitonnoff.

Remarques en éducation civique

Les aménagements gardent les trois parties,  mais des thèmes ou des contenus disparaissent en tant que tels, surtout dans la rubrique connaissances :
- le droit de vote dans la partie I ;
- le parlement européen et les associations et groupements d’intérêt dans la partie II ;
- le TPI dans la partie III ;
- certains contenus sur la Défense de la France : menaces et risques, notion de Défense globale, etc.

Le programme souligne les liens possibles avec l’histoire et la géographie, notamment les thèmes de 4e et de 3e  Le diaporama dans la rubrique "En savoir plus' au bas de cette page récapitule ces liens possibles.


On trouvera également dans les documents à télécharger :
- une proposition de calendrier si l’on suit l’ordre proposé par le programme
- un récapitulatif de toutes les activités, séquences et pistes pédagogiques pour le niveau 3e proposées par le site académique, en date de février 2014.

 Calendrier programme 3e

Propositions d'activités 3e

Les professeurs du GIPTIC, piloté l'Inspection pédagogique régionale, ont proposé des activités pour mettre en oeuvre le programme de 3e.

Raconter la guerre d'Algérie

Pat et Val 12 févHistoire. Partie II : une géopolitique mondiale (depuis 1945), thème 2 : des colonies aux États nouvellement indépendants.
Comment les actualités cinématographiques rendent-elles compte des événements d'Algérie ?  Exemple de mobilisation de la capacité "raconter la guerre d'indépendance de l'Algérie". L'activité utilise quatre courts films d'actualités tirés des "Jalons pour l'histoire du temps présent" de l'INA. Par Patricia Barbon, professeure au collège Flora-Tristan (XXe arr.) et Valérie Marcon, professeure au collège Guillaume-Budé (XIXe arr.), membres du groupe GIPTIC.

Accéder à la ressource.

Les mobilités autour de la gare de Massy et l’étalement de l’aire urbaine de Paris

Franck 12 févGéographie. Partie I : habiter la France, thème 1 : un territoire sous influence urbaine.
Étude de cas sur les mobilités autour de Massy. Exemple de mise en oeuvre de la capacité "décrire et expliquer l'étalement urbain" et de réalisation d'un schéma de synthèse, notamment par comparaison entre les communes de Massy, Les Ulis et Gometz. L'activité utilise les cartes interactives du SIG "Visau" du site Internet de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Île-de-France. Par Franck Rolland, professeur au collège Moulin-des-Prés (XIIIe arr.), membre du groupe GIPTIC.

Accéder à la ressource.