Bandeau

Journée de l'innovation 2014

La Journée de l'innovation

La « Journée de l’innovation » permet la mise en valeur de la capacité de recherche et d'innovation de tous les acteurs de l'éducation. 30 actions ont été sélectionnées parmi 530 présentées

L'appel à projet de la Journée de l'innovation a permis de faire remonter plus de 530 actions portées par des enseignants du premier ou du second degré, des chefs d'établissement, des directeurs d'école ou encore par des formateurs.

À l'issue des lectures par plusieurs jurys, 30 actions ont été sélectionnées pour participer à l'événement.

Les vidéos

La quatrième édition de la Journée de l'innovation s'est déroulée le 27 mars 2014 à la Bibliothèque nationale de France Lors de cette journée, il y a eu 12 interventions en scène de praticiens et chercheurs partagent leurs réflexions et leurs expériences dans des mini-conférences de 12 minutes.

 

Les fondamentaux co-intervention et réflexion collective

 Aude Delatouche, professeure des écoles, école rue d’Oran, Paris (18ème), académie de Paris

 La transmission de compétences et de savoirs exigeants est constitutive de l’école. Mais les élèves apprennent-ils tous de la même façon ? Convaincue qu’une des sources de la construction des inégalités scolaires se situe au cœur de la classe, Aude Delatouche a élaboré un dispositif d’observation croisée avec des enseignants en situation, lequel contribue à faire évoluer collectivement les pratiques pédagogiques. Ce dispositif sert aujourd’hui de point d’appui au dispositif « Plus de maîtres que de classes » dans l’école.

 

 

 

Se mettre au rythme des élèves en mathématiques

 

Caroline Dhô, professeure des écoles, école élémentaire Louis Marin, la Ciotat, académie de Marseille

 

Et si on avançait à la vitesse des élèves ? Le projet PACEM (Pour l’Acquisition de Compétences par les Elèves en Mathématiques) a permis à Caroline Dhô d’expérimenter une nouvelle manière de faire appréhender grandeurs et mesures à ses élèves. En travaillant sur des objets, en jouant et en laissant venir les réponses, l’espace de la classe se recompose, les relations élèves-enseignants aussi. Avec des conséquences visibles : des cahiers moins remplis, une progression (en apparence) plus lente que la « normale »... mais aucun élève laissé sur le côté à la fin de l’année.

 

 

 

L’orthographe, le sms et l’école

 

 Michel Fayol, chercheur, professeur émérite et membre du Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO), Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand

 

L'école s'est construite autour du lire, écrire et compter. Depuis quelques années, et avant même l'arrivée du « langage sms », la question de l'orthographe a émergé comme une question à part entière. Quels problèmes spécifiques la langue française pose-t-elle en matière d'apprentissage de l'orthographe ? Que dit la recherche sur la façon d'orienter les apprentissages pour surmonter ces difficultés ?

 

 

 

Collège : ouvrons les portes de la classe

 

 Marie-Pierre Laisné et Fabienne Rocher, professeures, collège Germaine Tillion, La Mézière, académie de Rennes

 

Pas de résignation possible face à l’échec : grâce au projet d’établissement, les portes des classes s’ouvrent, des enseignants montent des groupes de travail et enquêtent sur les meilleures manières d’apprendre. Sous les regards croisés des élèves, des enseignants, de la direction et des corps d’inspection, on mesure les effets sur les pratiques professionnelles et les apprentissages des élèves.

 

 

 

Familles populaires et école : chronique d’une séparation

 

Didier Lapeyronnie, chercheur et professeur de sociologie, Université Paris-Sorbonne ; président du Conseil national de l'innovation pour la réussite éducative

 

Pour ce spécialiste des marginalités, des migrations et des villes, familles populaires et école - en tant qu’institution - ne se comprennent plus. Ces familles en sont aujourd’hui plus dépendantes, tout en se sentant de plus en plus rejetées. Au-delà des éclairages que ces recherches apportent sur des débats récents, elles posent la question de la place des familles dans l’école.

 

Des élèves apprentis-chercheurs

 

Morgane Le Bras, chercheur en biologie, hôpital Saint-Louis à Paris, présidente de l’association « l’Arbre des connaissances »

 

Chaque année, des chercheurs, des enseignants, des élèves de 3ème et des élèves de 1ère partagent un projet de découverte de la démarche scientifique inscrit dans la durée. Partenariat, tutorat entre élèves, articulation entre temps scolaire et temps périscolaire permettent une approche rénovée des sciences. Autour de la paillasse du laboratoire, les a priori tombent : les chercheurs, confrontés à des questions inédites, redécouvrent le plaisir de partager leurs savoirs et les élèves, devenus apprentis-chercheurs, repartent avec une nouvelle image de la recherche...

 

Raccrocher : Microlycée pour maxi enjeu

 

Florence Lhomme, professeure, et Johara Belhmane, ancienne élève, Microlycée 94, Vitry-sur-Seine, académie de Créteil

 

Que faire aujourd’hui quand on est un de ces jeunes que l’on appelle « décrocheurs » et que l’on veut passer son bac ? A travers l’histoire singulière d’une ancienne élève et le témoignage de sa coordinatrice, le Microlycée se raconte sans fard et au quotidien. Car il n’est pas toujours facile pour les enseignants d’accrocher ces élèves aux comportements et attentes parfois paradoxaux, comme il n’est pas évident pour eux de redevenir élèves... Motivation et confiance en soi se construisent au jour le jour, à travers des relations réinventées entre les deux parties.

 

 

 

Retrouver le plaisir d’apprendre et d’enseigner

 

Philippe Meirieu, professeur des universités en sciences de l’éducation, Université LUMIERE-Lyon 2, chercheur et écrivain

 

La motivation scolaire, le plaisir d'apprendre, sont la clé d'un engagement des élèves dans les apprentissages. Les pratiques pédagogiques innovantes contribuent au développement du plaisir d'apprendre des élèves ; elles permettent également aux professionnels de redécouvrir le plaisir d'enseigner.

 

 

 

Contexte et performance scolaire

 

Jean-Marc Monteil, professeur au CNAM, titulaire de la chaire « Sciences du comportement et applications »

 

L'évaluation est la chose quotidienne la plus partagée par les enseignants ; pourtant, enseignants et élèves sont à la fois acteurs et victimes des effets qu’elle provoque. Le contexte d’apprentissage, la manière d’organiser la classe, la façon de regarder et de s’adresser aux élèves peuvent grever ou faciliter la réussite de tel ou tel. Peut-on déjouer ces phénomènes de représentation ou d’attributions négatives de sorte à faire que l’évaluation devienne l’expression de la valeur ?

 

Bien dans son corps, bien dans sa tête

 

Annie Sébire et Corinne Pierotti, conseillères pédagogiques, académie de Paris

 

En introduisant de nouvelles pratiques corporelles pour « être bien » à l’école, Annie Sébire et Corinne Pierotti apportent des changements visibles dans l’école. Les élèves sont plus disponibles, plus confiants, plus autonomes. Les enseignants se disent moins « débordés », moins tendus, moins fatigués. Gymnastiques, massage, relaxation... : sept techniques participent ainsi au mieux-vivre ensemble et à de meilleurs apprentissages dans les écoles où sont menées ces expérimentations.

 

 

 

L’innovation numérique, c'est aussi l'affaire du chef d'établissement

 

Jean-Louis Tournut, chef d'établissement, collège Diderot, Besançon, académie de Besançon

 

Quel rôle joue le chef d’établissement dans un collège du XXIème siècle ? Son action est indirecte mais durable. Dans un collège difficile par sa population et moderne par son équipement numérique, il est un des seuls à pouvoir proposer une vision claire du changement aux différents acteurs (enseignants, familles, partenaires). Par différents réseaux, professionnels et numériques, formels et informels, il peut renforcer la cohérence des innovations par ailleurs foisonnantes. Le collège est «connecté». Attentif au contexte et prévenant aux difficultés possibles, il engage ses équipes dans une « révolution » progressive et silencieuse des pratiques au profit des élèves.

 

 

L'art de l'improvisatio (vidéo à venir)

 


 

Jean-François Zygel, compositeur et pianiste improvisateur (à venir)

 

L’improvisation permet de « redynamiser le classique et d’ouvrir de nouvelles portes à la création ». Dans un univers comme l’enseignement, la réinvention est permanente. A partir d'une analyse de l'art de l'improvisation en musique, le musicien renouvelle notre approche et notre regard sur l’innovation dans nos métiers

 

Les prix de l'innovation

 

Six prix nationaux ont été remis aux équipes lauréates :

 

  • Le prix de l'Ecole récompense une action innovante dans la mise en œuvre du socle commun et dans l'organisation des apprentissages fondamentaux.
  • Le prix de l'Engagement récompense une action dont les modalités d'organisation collective sont particulièrement développées et remarquables.
  • Le prix de la Réussite éducative récompense une action qui a particulièrement développé les dimensions de bien-être des élèves, en collaboration avec des partenaires de l'École.
  • Le prix des Parents récompense une action améliorant particulièrement la qualité du service public, du point de vue d'un panel représentatif de parents d'élèves.
  • Le prix du Public est décerné à l'issue d'un vote en ligne ou en présence du point de vue des internautes et des professionnels participant aux Journées de l'Innovation.
  • Le prix de la Fondation de France récompense une action valorisée par un panel d'élèves, collégiens d'un établissement soutenu par la Fondation elle-même

 

Les semaines académiques de l'innovation

 

En articulation avec la journée de l'innovation, plus de deux tiers des académies organisent des journées de formation autour des jeux et de l'apprentissage, de la démarche d'innovation, du travail et de l'évaluation par compétences, de la prévention du décrochage scolaire, du numérique...

 

Ces séminaires, en direction des équipes éducatives porteuses de projet, des formateurs et des conseillers en développement, des chefs d'établissement, des enseignants entrant dans le métier, etc.  Ces événements locuax seront l'occasion d'échanger et d'apprendre collectivement de l'expérience et de l'expertise du terrain et de la recherche.