Bandeau

La richesse cachée des nations, G. Zucman

Coll. La République des Idées, Éd. du Seuil, 128p., Novembre 2013

Le sujet de ce livre est la fraude (ou l’évasion) fiscale ; l’auteur précise d’abord que les Etats, plus encore aujourd’hui qu’hier (cf. leurs difficultés à équilibrer leurs comptes publics), ont besoin de disposer d’abondantes ressources fiscales pour financer leurs interventions économiques et sociales. Or, cette fraude ou évasion fiscale constitue un important manque à gagner pour eux.

Pour remédier à la situation, il convient, pour commencer, d’essayer de mesurer l’ampleur de cette fraude ou évasion fiscale. Les chiffres fournis donnent le vertige (et encore, seule l’évasion fiscale des particuliers est prise en compte, à l’exclusion de celle des entreprises).

Dans les « paradis fiscaux » prospèreraient environ 5800 milliards d’euros dont 80% ne seraient pas déclarés ! Ce qui représenterait une perte de recettes fiscales estimée à 130 milliards d’euros par an (dont 50 pour l’UE et 17 pour la seule France).

Puis l’auteur montre que les « paradis fiscaux », jusqu’à présent, ne craignent rien ou pas grand-chose faute, pour les Etats de s’être mis d’accord, au niveau mondial, sur des mesures contraignantes.

Il propose donc l’élaboration d’un cadastre financier mondial, la mise en place d’un système de sanctions (financières et commerciales) effectives et l’instauration d’un impôt mondial sur le capital.

Il montre aussi qu’une ferme volonté politique sera indispensable car, jusqu’ici, les initiatives de lutte contre la fraude ont le plus souvent été déjouées et se sont ainsi révélées peu ou pas efficaces. Des propositions novatrices mais qui, aujourd’hui, semblent encore relever de l’utopie.

Ouvrage lisible, documenté et argumenté.

Zoom

SES et Orientation

Présentation de quelques ressources utiles à l'orientation SES dans le cadre de la réforme du lycée et notamment le CR de la formation académique : SES et Orientation