Bandeau

L’épargne : vice ou vertu ?, Problèmes économiques n°3087

mis à jour le 21/09/14

Éd. La Documentation française, 63p., Avril 2014

L’épargne est depuis longtemps un sujet de controverses : d’une part, elle permet l’investissement et favorise ainsi la production et donc la croissance économique ; d’autre part, elle réduit la consommation immédiate donc réduit la demande globale adressée aux secteurs productifs qui seront incités à diminuer leur production et aussi leurs effectifs. Tout ceci nuisant à la croissance économique.

Un article montre qu’à chaque pays correspondent des comportements d’épargne souvent spécifiques ; un autre s’interroge sur l’existence d’actifs « sûrs » c’est-à-dire présentant, pour leurs détenteurs, un minimum de risques. Cette qualité prêtée à certains actifs paraît dépendre…de la perception qu’en ont les investisseurs, une perception qui peut évidemment être biaisée voire erronée ! Un autre explique ce que sont les taux d’intérêt négatifs et les effets économiques que ceux-ci peuvent avoir. Un autre encore décrit les grandes tendances de l’épargne des Français.

La revue propose en complément des chiffres clés sur l’épargne, quelques théories de l’épargne (néoclassique, keynésienne et les nouvelles théories de l’épargne : Modigliani, Friedman, en particulier). Elle indique enfin ce qu’achètent les Français comme produits financiers quand les taux d’intérêts sont négatifs et dressent un état des patrimoines (et de leur répartition dans la population) en France et en Europe.

Un dossier tout à fait accessible et qui rendra des services, spécialement aux enseignants en SES.

Zoom

Datagora valorise les publications de producteurs de données statistiques ou d'études publiques (comme l'Insee, la Dares, DEPP, Pôle emploi, CAE, Banque de France...) et a pour objectif de faciliter leur accessibilité, compréhension et réutilisation. Au-delà de la plateforme, Datagora met également en ligne des études expliquées et synthétisées sous la forme de vidéos (les « datavidéos »).
Datagora