Bandeau

Les théories économiques de l’entreprise, B. Baudry et V. Chassagnon

mis à jour le 21/09/14

Coll. Repères, Éd. La Découverte, 125p., Avril 2014

Après avoir présenté les « pères fondateurs » des théories économiques de l’entreprise (F. Knight et R. Coase), les auteurs distinguent 4 grands courants : pour le 1er, dominant dans la discipline mais qui présente un certain nombre de variantes, l’entreprise est vue essentiellement comme un « nœud de contrats » entre les acteurs qui y interviennent.

Le 2ème s’appuie sur le paradigme transactionnaliste de la firme (approche développée par O. Williamson) qui considère celle-ci comme une organisation hiérarchisée, dans laquelle une autorité s’exerce en s’appuyant sur certaines ressources.

Le 3ème met au cœur de ses analyses la production et l’évolution des firmes et fait abondamment référence aux notions d’apprentissage, d’évolution et de compétences.

Enfin le 4ème regroupe des théories alternatives, anglo-saxonnes et françaises, qui tentent d’appréhender la firme comme une institution, encastrée dans son environnement politique, économique et social.

Un chapitre s’interroge sur les perspectives théoriques de ces analyses économiques de l’entreprise.

Enfin, sont évoquées quelques mutations importantes qu’ont connues les grandes entreprises depuis les années 1980 : financiarisation, importance accrue du capital humain, valorisation des actifs intangibles et des réseaux interfirmes et responsabilité sociale et environnementale des entreprises.

Une synthèse très utile de ces théories assez mal connues souvent.

Zoom

Conférences du 13 juin 2018

Comme les années précédentes, dans le cadre des stages d'actualisation des connaissances, deux conférences sont proposées aux enseignants de SES le mercredi 13 juin 2018 (Amphithéâtre Richelieu de la Sorbonne) :

  • une conférence d'Emmanuel Buisson-Fenet consacrée à l'approche économique de la culture
  • une conférence de François de Singly consacrée à la famille