Bandeau

Réinventer la famille ?, S. Gargoullaud et B. Vassallo

Coll. Doc’En Poche, Éd. La Documentation française, 154p., Juillet 2013

La famille n’est plus (et depuis déjà plusieurs décennies) une structure se référant à un seul modèle : il n’y a donc plus un modèle unique de famille mais des familles plurielles. A côté de la famille « traditionnelle » (couple marié avec des enfants nés dans ce mariage) existent désormais d’autres formes familiales : familles monoparentales, familles concubines (le couple n’est pas marié mais peut avoir des enfants), familles recomposées, familles adoptives, familles homoparentales…

Le recours à l’assistance médicale à la procréation, aux dons de gamètes et, dans certains cas, à la gestation pour autrui est susceptible de diversifier encore le paysage familial.

Cela ne signifie pas que, dans un contexte d’individualisation des relations, les individus ont désormais toute latitude pour constituer une famille : le droit continue de régir la famille et donc à fixer « une limite provisoire entre le possible et l’impossible » ; le terme « provisoire » indiquant que le droit n’est pas figé, qu’il peut évoluer.

Reste à déterminer quand et jusqu’où il « doit » évoluer : le droit doit-il accompagner les mutations de la société et doit-il satisfaire les demandes qui s’y expriment ?

Même s’il n’y a pas de « bonnes » ni de « mauvaises » réponses.

Les auteurs, toutes deux magistrates, tentent pourtant d’en proposer quelques-unes.

Ouvrage très lisible et utilisable en particulier en ECJS.

Zoom

SES et Orientation

Présentation de quelques ressources utiles à l'orientation SES dans le cadre de la réforme du lycée et notamment le CR de la formation académique : SES et Orientation