Bandeau

Le profilage des populations, A. Mattelart et A. Vitalis

Coll. Cahiers libres, Éd. La Découverte, 223p., Janvier 2014

Deux universitaires, spécialistes de la communication, partent du constat que tout un chacun peut désormais faire : nous sommes tous, par divers canaux, fichés et surveillés via les NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) : « raison marchande… et démesure des stratégies sécuritaires des Etats » expliquent « l’essaimage global du profilage » des populations.

La surveillance, le contrôle de celles-ci a ainsi changé de forme : auparavant, le contrôle s’exerçait de manière ouverte et directe ; et réclamait souvent une « participation » des contrôlés qui devaient s’efforcer de s’adapter aux normes imposées. Désormais, le contrôle est indirect et invisible : il s’exerce à l’insu des contrôlés et n’exige de leur part aucune participation. Il note que les individus, fascinés par la technologie et les avantages, réels ou supposés, qu’elle leur procure ne veulent pas s’interroger sur « l’hyper-surveillance » dont ils font l’objet et qu’elle favorise.

En outre, les réglementations et les institutions démocratiques, souvent mises devant le fait accompli, prises de court devant l’impératif technologique, n’ont pas trouvé de solutions pour mieux protéger la vie privée et la liberté individuelle.

Un salutaire cri d’alarme auquel les enseignants (entre autres, de SES) pourraient (devraient ?) faire écho auprès de leurs élèves.

Zoom

SES et Orientation

Présentation de quelques ressources utiles à l'orientation SES dans le cadre de la réforme du lycée et notamment le CR de la formation académique : SES et Orientation