Bandeau

G.Simmel. Vie, œuvres, concepts

A.Bruno & JJ.Guinchard.

Ed. Ellipses. Juillet 09.

Dans cette collection « Les grands théoriciens », c’est cette fois G.Simmel dont la vie, l’œuvre et les concepts fondamentaux sont présentés. Les auteurs précisent d’abord que Simmel à la fin du XIXème siècle, en France, jouissait d’une plus grande notoriété que Weber mais qu’il a connu une éclipse, presqu’un oubli, au moins dans notre pays, durant la première moitié du XXème siècle. Son « retour en grâce » ne datant due des années 1950. Et c’est l’irruption de la question de l’individualisme au premier plan de la scène sociale et sociologique, dans les années 1980, qui ont débouché sur une véritable consécration de cet auteur.Son œuvre se caractérise par son ampleur et la diversité des questions abordées : théorie de la connaissance historique, sociologie de l’art, sociologie de l’argent, relations entre les groupes sociaux, en particulier théorie des conflits sociaux, pauvres, étrangers et exclus sociaux dans les sociétés « riches », constitution des groupes sociaux et de la société globale…Cherchant, comme ses contemporains, à expliquer comment la société est possible, il privilégie, contrairement à beaucoup d’autres, les études microsociologiques et les liens de celles-ci avec la dimension macrosociologique ; il fonde, par exemple, l’origine de la société sur les actions réciproques des individus, ce qui débouche sur l’idée d’une société non pas constituée mais toujours en train de se construire, en mouvement permanent. A bien des égards, lire Simmel aujourd’hui, c’est trouver chez lui bien des intuitions et des concepts indispensables pour déchiffrer la modernité. Ouvrage très recommandable

Zoom

SES et Orientation

Présentation de quelques ressources utiles à l'orientation SES dans le cadre de la réforme du lycée et notamment le CR de la formation académique : SES et Orientation