Bandeau

Le PRE (Programme de Réussite Éducative) du plan de cohésion sociale

Le PRE, Programme de Réussite Éducative a été mis en place pour les enfants entre 2 et 16 ans scolarisés en éducation prioritaire et/ou en territoire "politique de la ville".
L’enfant et pas seulement l’élève est concerné, par conséquent aussi hors temps scolaire. Il s’agit de repérer les difficultés de manière globale et les analyser pour mettre en place une réponse individuelle propre à chaque situation.
Dans chaque quartier politique de la ville, l’équipe pluridisciplinaire de réussite éducative est l’instance de réflexion locale sur la solution individuelle à proposer à l’enfant et sa famille. Elle est composée d’intervenants variables selon les équipes locales et travaille dans un cadre réglementé (charte de confidentialité, informations non nominatives…) qui protège enfants et professionnels.
Actions collectives (d’aide à la parentalité par exemple) et actions individuelles (accompagnements personnalisés divers, du type accompagnement dans un centre de soins ou pour une activité de loisir) peuvent être financées par le PRE, qui a été mis en place par les textes suivants.

PRE :PDF - format de document portable Fiche de sollicitation (135 Ko)

Création, objectifs, type d’actions

 Une loi en 2005

  • Elle distingue les secteurs concernés
    "Les dispositifs de réussite éducative s'adressent prioritairement aux enfants situés en zone urbaine sensible, ou scolarisés dans un établissement relevant de l'éducation prioritaire."
  • Elle précise les publics visés
    "Les dispositifs de réussite éducative mènent des actions d'accompagnement au profit des élèves du premier et du second degrés et de leurs familles, dans les domaines éducatif, périscolaire, culturel, social ou sanitaire. Ils sont mis en œuvre dès la maternelle." 
  • Elle indique la structure financière porteuse 
    "Un établissement public local d'enseignement, par la caisse des écoles, par un groupement d'intérêt public ou par toute autre structure juridique adaptée dotée d'une comptabilité publique."1

 Une circulaire de 2006

Parue au BO,

  • Elle précise les formes du programme de réussite éducative du plan de cohésion sociale, dans le cadre du volet éducatif des CUCS (contrats urbains de cohésion sociale) 
    • les interventions plus collectives dans les domaines sanitaires et sociaux
    • une individualisation des parcours et le soutien personnalisé, concernant des activités éducatives complémentaires au travail scolaire.
  • Elle reprécise les difficultés en jeu
    "Les difficultés scolaires que rencontrent beaucoup d’enfants et d’adolescents résultent bien souvent de facteurs liés à leur environnement social, culturel et familial ou à des difficultés de santé qui peuvent entraîner le décrochage et l’absentéisme scolaires, le repli sur soi et, parfois, des problèmes de comportement. Le programme "réussite éducative" mis en œuvre dans le cadre du plan de cohésion sociale a pour ambition de traiter l’ensemble de ces difficultés."2

 Une circulaire de la DIV - Délégation Interministérielle à la Ville - aux préfets en 2006

  • Elle redonne les objectifs
    "L’objectif du programme "réussite éducative" est d’accompagner depuis l’école maternelle et jusqu’au terme de la scolarité obligatoire, les enfants et les adolescents qui présentent des signes de fragilité. II s’agit de construire avec le jeune et sa famille un parcours de réussite, au carrefour de l’approche individuelle et de l’approche collective..."
  • Elle ajuste les principes
    "La nouvelle approche donne une place prépondérante au parcours individuel et au "sur-mesure" avec une intervention inscrite dans la durée de professionnels de différentes spécialités et d’associations constituées en réseau au sein d’équipes pluridisciplinaires de réussite éducative."
  • Elle redéfinit le PRE
    "Le projet de réussite éducative n’est donc ni un projet scolaire, ni un projet destiné à l’ensemble des enfants d’un quartier, mais un programme d’actions spécifiquement dédiées aux enfants ou adolescents les plus fragilisés et à leur famille vivant sur les territoires en ZUS ou scolarisés en ZEP-REP. Il s’appuie sur un partenariat élargi à tous les acteurs concernés par la mise en œuvre d’une politique éducative à l’échelle locale."
  • Elle précise la dimension éducative du PRE
    "Il est l’occasion de revisiter certaines actions du contrat de ville en les ciblant sur les enfants les plus en difficulté et en leur donnant un contenu réellement éducatif (c’est le cas des actions culturelles et sportives notamment)."3

Réussite éducative▲ Haut de page


 

1. Article 128 de la loi n° 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale, JO n° 15 du 19 janvier 2005
2. Circulaire n°2007-004 du 11 décembre 2006 relative à la définition et la mise en œuvre du volet éducatif des contrats urbains de cohésion sociale (CUCS), BO n°2 du 11 janvier 2007
3. Circulaire du 14 février 2006 reprise dans la circulaire n°2007-004 du 11 décembre 2006 relative à la définition et la mise en œuvre du volet éducatif des contrats urbains de cohésion sociale (CUCS), BO n°2 du 11 janvier 2007