Bandeau

Lettre de rentrée des inspecteurs de langues

mis à jour le 20/09/11

En ce début d’année scolaire, nous souhaitons à tous les professeurs une bonne rentrée avec une mention spéciale de bienvenue pour les nouveaux collègues arrivant dans l'académie et pour les professeurs stagiaires qui débutent dans le métier.

Notre action sera guidée à la fois par les priorités nationales et académiques et s’inscrira dans la continuité de ce qui a été fait en 2010-2011.

Au collège

La place des langues vivantes au collège

Les langues vivantes étrangères occupent une place de choix dans le socle commun de connaissances et sont aussi partie prenante des autres compétences. La maîtrise du niveau A2 (niveau de l'utilisateur élémentaire défini par le CECRL) correspond au niveau requis pour le Socle Commun.

Le diplôme national du brevet atteste la maîtrise de l'ensemble des compétences du Socle Commun. Son attribution nécessite donc l’acquisition du niveau A2 dans une langue vivante, au choix de l’élève, langue commencée à l’école ou au collège.

L'évaluation des élèves accompagne les acquisitions liées au socle commun. Un livret personnel de compétences, dont la mise en œuvre est exigée depuis l’année 2010-2011, les suit tout au long de la scolarité obligatoire. Cet outil national, identique pour tous les élèves, permet de suivre la progression des apprentissages. Je vous invite à lire attentivement le BO n°27 du 8 juillet 2010 relatif à la mise en oeuvre du LPC et aux programmes. Il est rappelé que le niveau visé en fin de Troisième est B1 pour la langue commencée à l’école primaire.  


Au lycée

Les langues vivantes au cœur de la réforme du lycée

Pour la classe de Seconde

Les documents ressources (fiches thématiques et pistes de mise en œuvre dans une démarche de projet) sont ou seront accessibles en ligne sur le site Eduscol.

Les programmes du cycle terminal

(JO n° 199 du 28/08/2010 texte numéro 31), mis en œuvre dès la rentrée 2011 en classe de Première, sont prioritairement dictés par l'entrée culturelle « Gestes fondateurs et mondes en mouvement », structurée autour de quatre notions :

  • mythes et héros ;
  • espaces et échanges ;
  • lieux et formes du pouvoir ;
  • l'idée de progrès.

Comme au collège et en classe de seconde, le cours de langue doit permettre de construire des compétences dans les cinq activités langagières.

En fin de classe de terminale générale et technologique, le niveau de compétence visé est pour :

  •  la langue vivante 1 : B2 (utilisateur indépendant - niveau avancé) ;
  • la langue vivante 2 : B1 (utilisateur indépendant - niveaux seuil) ;
  • la langue vivante 3 : A2 (utilisateur élémentaire - niveau intermédiaire).

Pour la revalorisation de la série L

Deux enseignements nouveaux sont introduits :

L’enseignement obligatoire en langue étrangère des littératures des pays dont la langue est étudiée. Cet enseignement de deux heures en 1ère et d’une heure trente en Terminale a pour finalité d’augmenter le temps d’exposition à la langue afin de consolider les connaissances linguistiques, de renforcer les compétences dans toutes les activités langagières, de constituer des repères littéraires et culturels, de doter les élèves d’outils d’analyse, de développer le plaisir de lire tout en contribuant à la formation littéraire des élèves. Il est fondé sur six thèmes communs à toutes les langues. Ainsi, l’œuvre littéraire sera associée à des œuvres artistiques et leur étude doit déboucher sur une tâche, l’explication et le commentaire n’étant pas les seules activités possibles.

Le niveau de langue attendu est celui des séries générales :

  • en langue vivante 1 : B2
  • en langue vivante 2 : B1.

L’enseignement optionnel de langue d’approfondissement. Cet enseignement de trois heures en 1ère et en Terminale repose sur les notions du programme du cycle terminal et privilégie la démarche de projet dans le cadre de méthodes innovantes. Il a pour objectif l’acquisition de l’autonomie des élèves, à l’oral en particulier.

Le niveau visé est :

  • en langue vivante 1 : C1
  • en langue vivante 2 : B2

Baccalauréat général

Session juin 2012 : épreuves inchangées pour toutes les séries.

Il est rappelé que le BO du 24 juin 2010 concerne uniquement l’épreuve orale langue de complément, LV1 ou LV2, pour la session 2012.

Session juin 2013 : le Journal officiel du 25 août 2011 indique la durée, le coefficient et la nature des nouvelles épreuves pour les séries ES, S et L (cf. annexe). Le texte concernant la définition des épreuves est en attente.

La voie technologique

Dès la rentrée 2011, les séries STI et STL sont remplacées par trois nouvelles séries : STI2D, STL et STD2A. L’horaire de ces séries est de trois heures globalisées pour la LV1 et la LV2, en classe de Première dès la rentrée 2011 et en Terminale à la rentrée 2012.

A cet horaire globalisé vient s’ajouter une heure d’enseignement technologique en LV1, pris en charge conjointement par un professeur d’une discipline technologique (technologie industrielle, science et techniques de laboratoire, design et arts appliqués, selon les séries) et par un professeur de LV 1. Délivré de façon simultanée ou alternée, selon les cas, cet enseignement prend entièrement appui sur le programme de technologie de la série concernée.

La voie professionnelle

Pour la session 2012, des nouvelles épreuves obligatoires de langue vivante du baccalauréat professionnel. Organisées en CCF (contrôle en cours de formation) pour l’enseignement public, privé sous contrat, CFA habilités et formation continue, elles concernent trois activités orales : prise de parole en continu, prise de parole en interaction et compréhension de l’écrit.

Dans l'académie de Paris

Les principaux axes de travail  de l'académie

Une évaluation régulière

Monsieur le Recteur souhaite que le parcours linguistique des élèves soit évalué régulièrement tout au long de leur scolarité obligatoire. C’est pourquoi viennent s’ajouter  deux autres  évaluations.

 

  •  en fin de 5ème (A2)
  •  en fin de 3ème (B1 ou A2) dans toutes les langues enseignées.

Dans la logique de ce qui précède, nous vous invitons à engager dans vos établissements respectifs une réflexion collégiale sur le bulletin trimestriel afin de faire apparaître les résultats des élèves dans chaque activité langagière évaluée. 

Des indications sur la mise en œuvre de ces évaluations vous seront proposées dans le courant du premier trimestre ainsi que des outils d’aide. Ils seront disponibles sur ce portail.

Des stages intensifs gratuits de langue vivante 

Centrés sur la pratique orale de la langue, ces stages connaissent depuis trois ans un réel succès à Paris  et le nombre de participants ne cesse d’augmenter. Il est prévu pour chaque session cette année, un établissement d’accueil par bassin. L’académie de Paris fait un effort marqué  pour offrir au plus grand nombre d’élèves des stages   pendant les congés scolaires (Toussaint, vacances d’hiver, de printemps et d’été).

Des conventions vont être signées avec les institutions universitaires étrangères présentes à Paris

Pour que des étudiants locuteurs natifs puissent intervenir dans les collèges dans le cadre de l’accompagnement éducatif.

Les chefs d’établissement seront informés dans les semaines à venir de la procédure à suivre pour pouvoir recruter ces étudiants.

La mobilité 

L’académie de Paris a l’ambition de favoriser la réussite scolaire de ses élèves et de ses étudiants, de faciliter la poursuite d’études dans tout pays de l’Union Européenne et au-delà, d’augmenter leurs chances d’intégration sociale et professionnelle et d’en faire des citoyens européens responsables. 

Elle souhaite aussi faciliter la mobilité des enseignants de langue. C’est pourquoi elle a signé des partenariats avec différentes capitales ou grandes métropoles : Berlin, Londres, New York et Pékin. Elle souhaiterait pouvoir établir des relations du même type avec Madrid, Brasilia et Chicago.

La vocation internationale de Paris

L’académie consacre et conforte sa vocation internationale  en offrant par ailleurs la possibilité de suivre un enseignement en langue étrangère :

  • en sections internationales (allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, japonais, italien, polonais et portugais),
  • en sections préparant à un double baccalauréat (deux sections Abibac pour l’allemand aux lycées Janson de Sailly et Maurice Ravel, une section Esabac pour      l’italien   au lycée Victor Hugo et deux sections Bachibac pour l’espagnol aux lycées Molière et Ravel),
  • en sections européennes (170 sections européennes et langues orientales en collège et lycée),
  • en sections bi-langues en 6ème et 5ème (103 sections bi-langues offertes dans 86 collèges).

De la LVE dans d'autres activités

 Par ailleurs, dans l’esprit de la réforme du lycée, l’académie s’est fixé comme objectif d’élargir le champ des enseignements en langue étrangère aux disciplines autres que linguistiques.

Cet élargissement peut s’entendre sous plusieurs formes :

  • une autre discipline en langue étrangère;
  • Projets disciplinaires où la LVE est très présente;
  • l’intervention ponctuelle de locuteurs natifs (chercheurs, écrivains, artistes, chefs d’entreprise, etc.)
  • des conférences itinérantes dans l’académie ; 
  • des TPE qui intègrent une langue étrangère.

La formation continue des enseignants

Le CRDP de Paris offre de nouveaux services :

  •  un espace langues en libre accès est désormais ouvert à la médiathèque ; le fonds documentaire est enrichi et les professeurs sont invités à venir s’entraîner à la manipulation d’outils numériques ;
  •  des animations seront organisées un mercredi par mois pour les professeurs de langues afin de présenter les nouveautés éditoriales et de réfléchir à l’exploitation pédagogique d’événements culturels organisés à Paris.

Références

Textes officiels de référence

Liens utiles vers le site académique

Sites transversaux

Sites disciplinaires de langues

Ateliers Giptic
le mer. 29 nov. 2017 de 14:00 à 17:00
Collège Condorcet
le mer. 6 déc. 2017 de 14:00 à 17:00
Collège Condorcet
le mer. 13 déc. 2017 de 14:00 à 17:00
Collège Condorcet
le mer. 6 déc. 2017 de 14:00 à 17:00
Collège Boris Vian
À voir