Bandeau

Les Tsiganes entre persécution et génocide dans l'Europe occupée

Les Tsiganes dans l'Europe occup&e Le cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah propose régulièrement des conférences-débats dont l'entrée est libre. Celle du 19 octobre 2011 (au lycée Buffon dans le 15ème arrondissement) pose la question des Tsiganes dans l’Europe occupée : entre persécutions et génocide.

"100 000 à 500 000 Tsiganes sur les 700 000 environ qui vivaient en Europe, selon les différentes estimations sont morts, victimes du nazisme et de ses alliés (à l’exception de la Bulgarie). Ce génocide porte le nom de SAMUDARIPEN. Des milliers de Tsiganes ont par ailleurs été stérilisés."

Intervenants du 19 octobre 2011

 Conférence de Marie Christine Hubert, historienne et archiviste. Auteur d’une thèse d’histoire sur les Tsiganes pendant la Seconde Guerre mondiale. Co-auteur avec Emmanuel Filhol du livre "Les Tsiganes en France : un sort à part (1939-1946)", Editions Perrin.

 Présentation de documents sur la persécution et la déportation des Tsiganes du Nord- Pas -de-Calais et de Belgique par Monique Heddebaut, membre de la Commission historique du Nord, conseillère scientifique auprès du Musée de la Résistance de Bondues (Nord) et de Malines (Belgique).

 Témoignage de Raymond Gurême, ancien interné tsigane du camp de Linas-Montlhéry et co-auteur avec Isabelle Ligner du livre "Interdit aux nomades" [1], Editions Calmann-Lévy.

Approfondissements

Liens utiles, bibliographie et filmographie sur le site du Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah. C.F encadré "en savoir plus" ci-dessous.